PETIT RAPPEL

Posté par lryf le 5 mai 2015

Ce blog est protégé par les droits d’auteurs. Les articles et podcasts ne peuvent être dupliqués sans autorisation

rablog

Publié dans A ECOUTER | 1 Commentaire »

Les 5eme4 au ski

Posté par lryf le 25 janvier 2016

Publié dans A ECOUTER | Pas de Commentaire »

UPE2A sur PADLET

Posté par lryf le 25 janvier 2016

Publié dans A ECOUTER | Pas de Commentaire »

IN THE AFTER

Posté par lryf le 14 janvier 2016

Une lecture offerte par Elyes, 5e8

 in-the-after

Publié dans A ECOUTER, LECTURES OFFERTES | Pas de Commentaire »

LE HOBBIT

Posté par lryf le 14 janvier 2016

Une lecture offert par Lucie, 5°4

le hobbit

Tolkien à l’honneur en 5°8 aussi : Une lecture offerte par Enzo

bilbo-le-hobbit

Publié dans A ECOUTER, LECTURES OFFERTES | Pas de Commentaire »

ENQUETE AU COLLEGE

Posté par lryf le 14 janvier 2016

Une lecture offerte par Mathieu, 5°4

enquete au college

Publié dans A ECOUTER, LECTURES OFFERTES | Pas de Commentaire »

JEANNE

Posté par rabelaisblog le 14 janvier 2016

     Si mon livre était …

Pour commencer, un extrait en lecture offerte par Jade, 5°8

Jeanne

 

 la lionne !!!

 

La_lionneSi mon livre était un animal, ce serait une lionne parce que Jeanne d’Arc n’a pas peur d’aller au combat et entraîne tout le monde derrière elle. Jeanne d’ Arc est le personnage principal du livre. Elle était à la tête d’une armée et elle a gagné plusieurs batailles dont la plus célèbre :

la bataille d’ Orléans

La pucelle (Jeanne) et les capitaines décident de commander un assaut général, quel que soit le prix à payer. Aussitôt, Jeanne, vibrante, monte en ligne,  entraîne, rassemble .


Orléans !!!

Orléans

Si mon livre était un lieu, ce serait la ville d’Orléans parce que Jeanne a entendu des voix et ces voix lui disaient d’aller reconquérir Orléans qui était aux mains des anglais. Donc elle est allée voir le roi et lui a demandé d’avoir une armée pour le faire . Elle a surpris beaucoup de personnes en gagnant cette bataille .

« Jeanne dit : Le sort du royaume se noue en ce moment sous les murs d’Orléans. Vous le savez. La ville tombera bientôt, affamée. Je connais un moyen pour la libérer et je dois le communiquer au dauphin. « 

 

 

             les vêtements d’homme !!!

Jeanne au siège d'Orléans

Si mon livre était un vêtement, ce serait une armure et des vêtements d’homme . L’armure parce que le roi a demandé au frère de Jeanne de faire une armure à sa taille . « On couvre sa tête d’un camail, on la chausse d’une paire de solerets pointus » . Les vêtements d’homme parce que Jeanne, quand elle s’est fait arrêter par les anglais, portait des habits d’homme.  Elle a renoncé à les porter car une première fois, on l’a mise sur le bûcher et on lui a dit que si elle remettait des habits de femme, elle serait sauvée.  Elle l’a fait par peur du feu. Mais, une fois de retour à la prison, ses geôliers lui ont arraché ses vêtement de femme.

« Ils s’emparent d’elle, lui arrachent sa robe, sa cotte … » Comme elle voulait aller aux toilettes on lui a redonné ses vêtements d’homme qu’elle a été obligée de remettre alors qu ils lui était interdit de les porter . Elle compris alors que ses geôliers lui avaient tendu un piège .

 

 

un aliment !!!

France-Piment

 Si mon livre était un aliment, ce serait un piment parce que ça me fait penser au feu et à la fin du livre Jeanne est brûlée vive sur le bûcher . Elle a été capturée par les anglais et emmenée à Rouen où elle a été jugée et condamnée .

« Ils enflamment les bourrées entassées sous le plancher. Les flammes jaillissent d’un coup, grondent comme une horde libérée « .

Quelques infos sur l’auteur :

Jacques Cassabois est né en 1947 dans le Jura . Au début , comme métier il voulait faire comédien mais il ne l’a jamais fait . Après il est devenu instituteur , puis il est entré à la Fédération des Œuvre  en 1975 , là où il a découvert la littérature pour la jeunesse .

Voilà le lien de son site officiel :    Jeanne – Jacques Cassabois

AVT_Jacques-Cassabois_2449

MON LIVRE EN TROIS MOTS :

Victoire  : Car Jeanne a gagné beaucoup de batailles et a fait sacré le dauphin .

Triste Je trouve que l’ histoire est triste car à la fin du livre elle se fait brûler vive et que le roi ne l’a même pas sauvée alors qu’elle avait tout fait pour lui .

Fantastique : Car au début de l’ histoire Jeanne entend des voix .

NOUVEAU TITRE ?

 

Le fabuleux et tragique destin de Jeanne d ‘Arc 

jeanne elsa

Articles liés

Voici le lien de l interview de Jacques Cassabois à Saint Maur en poche. Nos camarades ont aimé aussi ce livre et ont eu le grand plaisir de rencontrer son auteur :

Jacques Cassabois est l’invité des ados dans le quartier …

RENCONTRES DES ADOS AVEC DES AUTEURS – SAINT-MAUR EN POCHE 2012
LETTRE DE MONSIEUR JACQUES CASSABOIS
JEANNE de JACQUES CASSABOIS par Amélie

Elsa, 5e4

 

 

Publié dans LECTURES CURSIVES, Moyen-Age | Pas de Commentaire »

LE ROI ARTHUR

Posté par rabelaisblog le 14 janvier 2016

                                                                 

Le roi Arthur Morpurgo

 

                         Si mon livre était…

 

th.jpUn objet, ce serait une épée. Sans elle, Arthur Pendragon, jeune écuyer et protagoniste de l’histoire ne serait pas devenu roi de Bretagne. C’est en extrayant cette arme de la roche, qu’il a obtenu le titre de roi puis, Excalibur. L’épée est le symbole de sa légitimité et de sa puissance. Excalibur est par sa magie ainsi que celle du fourreau, un talisman qui lui donnera force et protection.

  » Celui qui retirera l’épée de cette pierre sera le légitime roi de Bretagne. »

  Un élément de la nature  (faune), ce serait un rouge-gorge parce que c’est un de ces oiseaux qui a attiré l’attention d’Arthur.thCA2UDIG7

 » En passant devant l’abbaye, j’entendis un oiseau chanter à plein gosier. Il devait s’agir d’un rouge-gorge, mais je ne le voyais nulle part  »

Arthur devait alors aller chercher  l’épée de Kay (son frère par adoption), car il  l’avait oubliée chez eux. Sur le chemin, Arthur entendit justement l’oiseau qui le guida vers le cimetière où se trouvait l’épée qui désignera plus tard Arthur comme le légitime suzerain de Bretagne. Ce rouge gorge est le symbole du destin, tout comme la couleur rouge. Cet oiseau va changer la vie d’Arthur, et IL est porteur d’espoir à la fin du livre :

« Un rouge gorge vint de poser dans le laurier, sous sa fenêtre, l’observa un instant, puis se mit à chanter à cœur joie, et le garçon se rappela un autre rouge gorge, à un autre endroit et à une autre époque. »   thCASXHBQO

Une saison, ce serait l’automne . L‘histoire peut paraître triste mais elle évoque aussi l’amour d’Arthur pour Guenièvre (sa femme) et l’amitié qu’Arthur et ses chevaliers se portent les uns aux autres comme avec Lancelot ou Gauvain et ce  sont des sentiments joyeux. L’automne est une saison qui contrairement à l’hiver, possède des couleurs vives et chaudes mais peut être froide et triste.

  » C’est une longue histoire, une histoire de grand amour, de magie et de mystère, de triomphe et de désastre ».

     images

Un aliment, ce serait un agrume. Ce récit est tantôt doux comme une clémentine, quand il relate la fierté des conquêtes, d’amour, de l’amitié et de la solidarité entre les chevaliers, tantôt acide comme un citron quand il est question de la violence des batailles, de la mort et de trahison.

« Je suis fier de vous, Arthur. Je ne pourrais pas l’être davantage si vous étiez mon propre fils. Et comme j’aurais aimé que vous le soyez ! »

« Hector, le frère de Lancelot, fut abattu par Gauvain sous le murs du château et son cadavre traîné triomphalement par les pieds jusque dans notre camp. »                                                   Mon livre en 3 mots

Amitié: La relation entre Arthur et ses chevaliers est fondée su l’amitié plutôt que la relation roi-chevaliers ordinaire.  Les chevaliers de la table ronde respectent la légitimité d’Arthur et apprécient ses qualités humaines Arthur n’a pas de trône au sein de la table ronde, il s’y tient comme n’importe lequel d’entre eux. Par exemple Lancelot qui ne connait pas Arthur depuis longtemps est rapidement devenu son plus fidèle chevalier et son plus grand ami.

Combat: Ce récit évoque beaucoup le fait que les chevaliers doivent prouver leur valeur en combattant des ennemis du royaume ou en terrassant un monstre par exemple Gauvain et le Géant Vert. Il parle des combats entre Arthur et les Saxons car le roi de Bretagne veut préserver son royaume de l’invasion des Saxons. Merlin le désigne « la première jacinthe », celle par qui tout commence.

Trahison: Arthur aura beau se lier d’amitié avec certains chevaliers, ils partiront d’eux-mêmes pour de nouvelles aventures laissant Arthur seul pour régner sur son royaume.  Lancelot, lui choisira l’amour de Guenièvre aux dépens de leur amitié. Il partira en emmenant la femme d’Arthur avec lui…

                                                         Michael Morpurgo

indexMichael Morpurgo est né en Angleterre, à Saint Albans en 1943. A dix-huit ans, il entre à la Sandhurst Military Academy. Il se destine tout d’abord à une carrière militaire, mais choisit finalement d’enseigner l’anglais. C’est pendant son enseignement qu’il découvre sa capacité à raconter des histoires. Il épouse à l’âge de 20 ans Clare Lane, la fille du fondateur des éditions Penguin Books, son premier éditeur. En 1978, ils s’installent dans le Devon, dans un petit village pour exploiter une ferme, qu’il fait visiter aux enfants issus des quartiers défavorisés. Il a depuis, signé plus de cent livres, couronnés de nombreux prix littéraires dont les prix Sorcières et Tam-Tam en France, et qui font de lui l’un des auteurs les plus célèbres et les plus appréciés de Grande Bretagne.

Pour en savoir plus sur Michael Morpurgo, voici le site officiel qui parle de ces livres et d’autres choses à son propos (comme Michael Morpurgo est anglais, le site est bien sûr dans la même langue): http://michaelmorpurgo.com/ Si je devais choisir un autre titre nom pour ce livre ce serait Excalibur car c’est grâce à cette épée que l’histoire a pu commencer.  

couverture lucie

                                                                                                                                                  LUCIE, 5°4

Publié dans LECTURES CURSIVES, Moyen-Age | Commentaires fermés

LES CHEVALIERS DU ROI ARTHUR

Posté par rabelaisblog le 14 janvier 2016

 

 Les chevaliers du roi Arthur

 

Tout d’abord, si vous ne connaissez pas cette histoire je vous conseille d’écouter le début conté par Matthias :

Si vous avez encore le temps, je vous conseille aussi cette extrait de film :

Image de prévisualisation YouTube

 

Ce livre parle des chevaliers de la Table Ronde. Autour de cette table règnent la Solidarité, la Paix et l’Amour.

C’est ce qui fait toute la beauté de ce livre.

Cette Table ronde existe pour un seul et unique but : faire régner la paix.

Et pour faire régner la paix, il faut trouver le Graal. 

Si mon livre était…

un objet, ce serait une table ronde car la table ronde est avant tout un lieu de réunion et de complicité. Autour de la table ronde, douze chevaliers seront réunis mais la treizième place sera occupée par le plus courageux, capable de trouver le récipient ou a été recueilli le sang de Jésus-Christ : le Graal. Autour de la table ronde s’expriment fraternité, espoir, et solidarité.

 les chevaliers de la table ronde

 Une saison, ce serait  le Printemps car c’est la saison des Amours.J’aurais pu dire l’hiver car dans cette histoire il y a vraiment beaucoup de batailles mais je choisis le Printemps car les chevaliers se battent pour l’Amour ou pour  impressionner leur bien-aimée. Je pense que l’amour dans ce livre est vraiment mis en avant pour attendrir l’atmosphère autour de toute ces batailles. Le printemps est la saison de l’amour, de la tendresse qui revient au milieu du froid qui commence à s’arrêter et de la naissance d’une nouvelle vie (comme celle des chevaliers qui veulent faire partie de la Table Ronde). C’est aussi la saison de la découverte de l’amour et de la beauté du monde derrière le froid glacial et la guerre.

 normal_Le_printemps_au_parc_Montsouris-06[1]

un lieu, ce serait un lac qui symbolise l’Amour de Merlin l’enchanteur qui est né de l’union d’un diable et d’une jeune fille. Il organise la naissance et l’avènement d’Arthur et instaure la Table Ronde. Il est amoureux de Viviane une Fée qui demeure dans la forêt de Brocéliande.  Elle est aussi appelée la Dame du Lac après que Merlin lui ait donné un palais sous son un lac. Elle enlève le bébé Lancelot et l’élève pour en faire le meilleur chevalier du monde. Merlin a créé ce lac pour faire oublier à Viviane son absence.

lac

un aliment, ce serait une noix car sa coque dure me rappelle l’armure des chevaliers, protectrice et difficile à transpercer. Sous la coque dure, se trouve un cœur tendre, bon et généreux faisant tout son possible pour faire régner  la paix et l’amour sur Terre.

noix 1

 

une musique, ce serait « les chevaliers de la table ronde » car je trouve la voix de cette femme douce et mélodieuse ce qui me rappelle la tendresse des chevaliers. De plus, quand elle parle de la table ronde qui va réapparaitre, elle lève la voix comme pour accentuer ce moment exceptionnel. Elle dit aussi que le chevaliers dorment donc je pense qu’elle veut exprimer le fait que les chevaliers du Roi Arthur ne sont pas encore morts et que cette légende ne mourra jamais. La chanteuse parle aussi de se mains de fée qu’elle va tourner ce qui je suppose signifie que cette fée va faire un miracle en reparlant de cette histoire en chantant pour que cette légende ne disparaisse pas.   

https://www.youtube.com/watch?v=urUHgA1bhGY

guiterne

un instrument de musique, ce serait une guiterne, parce que c’était un instrument très utilisé au Moyen-Age. J’imagine les chansons jouées à la guiterne par les troubadours racontant l’histoire du roi Arthur.

Image de prévisualisation YouTube

 

Mon livre en 3 mots :

AVENTURE 

j’ai choisis le mot aventure car tout le long du livre,les chevaliers vont vivre des péripéties extraordinaires et j’adore ce type de roman. A chaque page se passe une aventure magique et pleine d’amour.

AMOUR 

amour  courtois J’ai choisi le mot Amour car dans ce livre, l’amour courtois et très présent et car il y a beaucoup de sentiments complexes. L’amitié et l’amour qui unissent et divisent chevaliers et dames sont uniques et intenses. Je suis touchée par Lancelot sacrifiant son amour envers Genièvre au nom de l’amitié pour le Roi Arthur. 

ESPOIR

j’ai choisi le mot « espoir » car il ont tous l’espoir d’un jour trouver le Graal et la paix éternelle. Dans ce livre, il est très important de garder espoir car vous imaginez si dés le premier amour perdu ou dés une amitié brisée, les  célèbres et courageux chevaliers du roi Arthur avaient perdu espoir , ce livre perdrait tout son intérêt. Mais les chevaliers ont gardé espoir, ont eu foi en Arthur et ont su rester optimistes. Toute la beauté de ce livre repose sur des grandes valeurs humaines. Malgré  des batailles perdues tout comme des amours, ils ont su rester fidèles et ont su se battre jusqu’au bout.

paix

Un nouveau titre ?

Aventures et magie autour de la table ronde

 

table mathilde

Une nouvelle couverture ?

mathilde couverture

biographie de l’auteur :

Odile Weulersse est née en 1938, à Neuilly-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine. A l’âge de 20 ans, elle est diplômée de l’Institut des Sciences politiques et onze plus tard, elle obtient une agrégation de philosophie. Elle devient maître de conférence à la Sorbonne, enseigne le cinéma et écrit également des scénarios pour la télévision. Ce n’est qu’en 1982 qu’un éditeur lui propose d’écrire des romans pour la jeunesse. Ses romans mêlent aventure, enquête et précision historique. On sent tout le travail de documentation qu’il y a derrière chaque livre. Le vocabulaire fait toujours parfaitement référence à l’époque décrite, il est riche et en même temps assez accessible pour tous.. La plupart de ses œuvres sont des romans historiques.

Petite particularité : Odile Weulersse écrit ses romans historiques en utilisant le temps du présent ! Une manière supplémentaire pour mieux s’immerger dans le récit.

Les autres fictions historiques de Odile Weulersse :

  • Le Druide étourdi (2006)
  • Le Chien du roi Arthur (1994)
  • L’Aigle de Mexico (1992)

odile-weulersse

Mathilde  5e4

Publié dans A ECOUTER, LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

TROIS GOUTTES DE SANG

Posté par rabelaisblog le 4 janvier 2016

 

Trois gouttes de sang Pouchain

 TROIS GOUTTES DE SANG

Extrait :


Coffre        SI MON LIVRE ÉTAIT UN OBJET

ce serait un COFFRE rempli de mystères et de fabuleuses histoires qui cachent des secrets et des énigmes. Pour que les villageois ne sachent pas qu’ Élisabeth écrit des livres, elle signe ses romans du nom de Thomas le Bleu (qui est en fait son père). A cette époque,  les femmes n’avaient pas le droit de faire autre chose que des corvées et les taches ménagères. Elle devait donc se cacher dans une pièce secrète, inconnue des autres villageois pour s’inventer des aventures pour les partager ensuite avec le monde extérieur. C’est à la fin du livre, qu’Élisabeth avoue à tout le village qu’elle est l’auteur de ces fabuleux romans dont tout le monde parlait. La fin de cette histoire donne la clé qui ouvre le coffre

 

images rablog                 UNE SAISON …

ce serait L’AUTOMNE car c’est la fin de l’été, le beau temps se transforme en nuages gris, le père d’Élisabeth meurt et elle tombe dans la solitude et la tristesse. Ses travaux sont saccagés comme des feuilles mortes qui tombent des arbres. 

      

rablog                                                      UN ANIMAL…

ce serait un PAPILLON parce qu’Élisabeth est une adolescente solitaire et très renfermée, comme un papillon qui erre souvent seul dans les jardins et les prairies.  Ses taches colorées me font penser aux différents styles d’écriture qu’utilise Élisabeth pour embellir ses histoires.

 

 

rablog.jpg2

UN OBJET…

ce serait UNE PLUME parce qu’elle est le symbole de l’écriture. La plume est au centre de cette histoire car c’est grâce à elle qu’Élisabeth est devenue une grande copiste et qu’elle a trouvé  l’amour (elle est tombée amoureuse de l’auteur du concours d’écriture).

 

 

                        MON LIVRE EN TROIS MOTS:

 ÉMOUVANT est l’adjectif que je donnerai à ce livre qui montre que lorsqu’on est passionné, les obstacles ne sont pas une difficulté, on réussit à les surmonter.

PASSIONNANT car on dévore chaque page avec l’envie de connaître la fin de cette histoire.

 INTRIGANT est l’adjectif que je donnerai à ce livre pour tous les suspenses et mystères qui au fur et à mesure de la lecture nous tiennent en haleine jusqu’à la dernière page.

                                                                                                                       UN NOUVEAU TITRE:

Le nouveau titre que je donnerai a ce livre estLE DESTIN D’ÉLISABETH.

                              L’AUTEUR:

L’auteur du livre s’appelle MARTINE POUCHAIN, elle est née le 4 juin 1963 à Amiens et elle habite dans un milieu mi-rural mi-artisanal. Après avoir passé un bac littéraire, elle exerce différents emplois jusqu’à ce que l’envie d’écrire lui vienne. Elle commence par rédiger des scénarios de cinéma puis écrit des romans pour la jeunesse. Elle est également l’auteure de polars médiévaux, d’un roman de science-fiction et de récits de vie.

photo_ma

Pour avoir plus de renseignements sur le livre, allez sur:

Trois gouttes de sang – Martine POUCHAIN – Histoire d’en Lire

Pour en savoir plus sur Martine Pouchain, allez sur: Martine Pouchain


 

 

 

 5e4 Julie

Publié dans LECTURES CURSIVES | 3 Commentaires »

LE FAUCON DÉNICHÉ

Posté par rabelaisblog le 4 janvier 2016

Le faucon l’hobereau

                                    (Jean-Côme Noguès)                                  

Présenté par Alexandre Enderlin 5ème 4

                                                                                                            Afficher l'image d'origine

Si mon livre était un animal ce serait un hobereau parce que c’est l’animal principal de l’histoire.

Il joue le rôle de compagnon du héros, Martin qui lui voue tout son amour.

Informations sur le faucon hobereau

Ordre : falconiformes – Famille : falconidés

Genre : falco                                    Afficher l'image d'origineclic!

Espèce : subuteo                                                 

 Biométrie : il était utilisé à a l’époque du moyen âge et aux temps modernes pour chasser. Il fondait sur ses proies et leur broyait la nuque.

Taille : 36 cm – Envergure : 68 à 84 cm – Poids :140 à 340 g – Longévité : 11 ans

Ici un site très complet sur les oiseaux

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

Si mon livre était une saison ce serait le printemps. L’histoire me fait penser à la campagne au printemps qui marque la renaissance  de  la nature. De même l’histoire raconte la naissance d’une amitié entre un faucon et un jeune garçon, Martin.

« Le pays sortait de la nuit, les collines bleuissaient le vent soufflait dans les herbes le long du chemin qui se perdait à l’horizon. »

 

Afficher l'image d'origine

Si mon livre était un lieu ce serait un village dans le sud de la France (Languedoc c’est là où vit Martin). Par la description, je peux imaginer un château où siège le roi avec autour des champs, des animaux dans des enclos, avec des maisons en chaume et en torchis, et plus loin, la forêt qui entoure le village. Dans la forêt un ruisseau, et au centre du village un puits.

 chateau-de-castelnau-bretenoux-46_avillage

    Si mon livre était un instrument de musique, ce serait une flûte traversière parce que l’évocation du vent qui essaye de passer entre les fissures du mur du château, ou encore quand il souffle dans le village me fait penser à la musique jouée à la flûte.


flute

«Le vent jouait dans les herbes le long du chemin qui se perdait à l’horizon. »

  «Le vent rebondissait sur les arbres et donner des oscillations aux champs. »

 

 

 

 

 En trois mots ?

Beau : L’histoire est belle entre le faucon et Martin car le faucon et Martin sont unis du début à la fin de l’histoire. Martin a toujours voulu un camarade de jeux. Son vœu le plus cher s’est exaucé.

Triste : Car le faucon meurt à la fin du livre. C’est la fin d’une belle histoire d’amitié.

Aventure : C’est une histoire avec des rebondissements et beaucoup de personnages.

 

Ici Biographie et informations su l’auteur

Né en 1934 d’un père espagnol et d’une mère française, Jean-Côme Noguès a passé son enfance près de Narbonne. Il monte à Paris pour devenir instituteur, professeur et puis proviseur dans un des collèges parisiens. Il a commencé par écrire pour la jeunesse, mais très vite il s’est rendu compte que ses livres se lisaient à tout âge. 

Le livre Silvio ou l’été florentin a gagné le prix de la Fédération des Parents d’Élèves de l’Enseignement Public en 1985. 

Mon pays sous les yeux a remporté le prix allemand Preis der Lesratten en 1991. 

Afficher l'image d'origine

               

  Photo de : Jean-Côme Noguès      É

Un nouveau titre ?

Le serf Rebelle

J‘ai choisi ce titre car Martin est un serf qui ne se comporte pas comme les autre puisque qu’il enfreint la règle. Il lui est normalement interdit d’apprivoiser un hobereau….

              

 serf rebelle alexandre

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

FABLIAUX

Posté par rabelaisblog le 2 janvier 2016

Les fabliaux et contes moraux du Moyen Age

c’est un livre écrit par J.E. Mansion. il a était publié par la maison d’édition Leopod Classic Library. L’auteur de cette compilation a quitté ce monde sans laisser de traces. C’était un éditeur

 

Quelques comparaisons…

 

Douceur

Si mon livre était une musique, ce serait un orchestre symphonique de musique classique, car dans un orchestre, chaque instrument est nécessaire au bon fonctionnement de l’orchestre, tout comme chaque histoire dans mon livre.

Chaque mot représente une note. Car les notes changent la mélodie et les mots changent le cours de l’histoire. 

Les mesures représenteraient alors les phrases car les notes et les mots composent les phrases et les mesures.2323090-en-notes-de-musique-abstrait-arri-re-plan-d-tail-d-39-une-feuille-de-musique

 

Je définirais enfin les musiciens comme les lecteurs de ces merveilleux contes, qu’ils soient fait de notes ou bien de mots  s2_51885  Unknown

Les notes composent la mesure, la mesure compose la partition, la partition compose la musique et la musique compose la symphonie. comme les mots composent les phrases, les phrases composent les pages qui elles composent l’histoire et les histoires composent à leur tour mon livre. La musique classique comme la lecture nous transportent en douceur vers des destinations et des évasions propres à chacun, sans frontières ni limites. 

Image de prévisualisation YouTube
Art et culture

Si mon livre était un objet, se serait un tableau de peinture car les formes, les couleurs, et les nuances sont comme les syllabes, les consonnes, les voyelles et la ponctuation d’une histoire. x303x170_fotolia_33895853_subscription_monthly_m.jpg.pagespeed.ic.kLHFdmgIyh  Unknown

Le cadre du tableau est comme la couverture du livre, tout deux protègent comme dans un écrin les merveilles des contes et des couleurs.         tableau de Chagall 2  Le moyen age Mirande

 

Délice 

Si mon livre était un aliment, ce serait un gâteau au chocolat car l’appétit de le manger est aussi fort que l’envie de continuer à lire les histoires. Ses ingrédients sont comme les saveurs des contes.

pe1chr05atarzoom.jpgchocolatmax128x128trKsiazkaoeuf

La recette est la chronologie des événements et des faits de l’histoire.Cronometro150

Le temps de cuisson est sous l’emprise de chaque lecteur ou gourmand...

La dégustation du conte ou du gâteau se fait sans modération. On peut les déguster ou les relire autant que l’on veut car livres et gâteaux sont tous les deux des délices à partager

Conte

Si mon livre était un objet, ce serait une couverture. Car, dans mon conte favoris, qui se nomme « La housse coupée en deux » ou encore « Le bourgeois d’Abelleville« , c’est grâce à une couverture que le fils -qui devait tout à son père qu’il a pourtant chassé de sa demeure- se rend compte de ses erreurs et des bêtises qui lui ont monté à la tête. Le petit-fils du père (donc le fils de son fils) eut la bonne idée de couper la couverture en deux, afin de montrer à son père qu’il lui gardait l’autre moitié, le jour où il devrait lui arriver le même sort que le vieux. c’est une très belle histoire que je conseille aux plus fiers d’entre nous. elle est signe de sagesse, d’amour, de compréhension et de maturité. Qui s’expose à dépendre des autres, s’expose nécessairement à bien des larmes.  Telle est la moralité de cette histoire.

TROIS MOTS qui représentent mon livre…

 

Attractif, on ne cesse de lire les contes 

Moral, chaque conte et histoire a une moralité

Instructif, on en apprend plus sur soi-même que sur l’histoire en lisant les contes.

 

Mes idées…

 

Si je devais renommer cette histoire-là, ce serait « La HOUSSE COUPEE EN DEUX » je changerai ce titre contre : « LE BOURGEOIS ET SON FILS »

 

Pour vous…

 

J’éspère que cette lecture cursive vous a incité à prendre conscience de la lecture, car comme on me l’a souvent dit, le savoir lire est une clé, et les livres eux mêmes en sont le trésor

Le moyen age biblio montage photos blog 

 Manel, 5°4

 

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

RABLOG RADIO – CINEMA – Du silence et des ombres

Posté par rabelaisblog le 28 décembre 2015

RAB DE CULTURE

Du silence et des ombres

Afficher l'image d'origine

Publié dans A ECOUTER, RABLOG RADIO | Pas de Commentaire »

12345...73
 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39