LE CRI DE LA MOUETTE

Posté par rabelaisblog le 17 février 2011


LE CRI DE LA MOUETTE dans LECTURES CURSIVES 9782266113175FS
Emmanuelle Laborit

« Les mots sont une bizarrerie pour moi depuis mon enfance. Je dis bizarrerie, pour ce qu’il y eut d’abord d’étrange. »

Tellement de sensations réunies dans un seul livre…

Rouge

 Influencées par la couverture et le titre, nous avons tout d’abord pensé au bleu. Cependant les sentiments du personnage principal nous amènent à choisir le rouge, synonyme de la rage, la révolte, la colère, l’incompréhension et de la lutte.

rabebleilarouge.jpg

Effectivement, déjà toute petite, Emmanuelle souffre de son « handicap ». Elle subit l’incompréhension de ses parents, surtout celle de son père, qui souffre également du handicap de sa fille.

Pendant son adolescence, la révolte et la lutte font leur apparition dans sa vie. Elle apprend à ce moment là le  langage des signes, ce qui est quelque chose d’extraordinaire.

Elle se révolte alors contre toutes les personnes qui ne font aucun effort pour essayer de comprendre les sourds et elle lutte pour les droits des 4 millions et 92 000 sourds en France. (http://www.unapeda.asso.fr/article.php3?id_article=83) Quant à la rage et la colère, elles ont toujours fait partie de sa vie au quotidien.

La mouette

rabebleilamouette.jpg

« Mouette, adolescente à problèmes. tu as besoin de grandir encore, sans ton papa, d’avaler la séparation de tes parents,[...] et de faire ton nid sur un autre rocher. »

Cela nous a paru évident de choisir la mouette pour l’animal. Premièrement car lorsqu’elle était petite, Emmanuelle Laborit, ayant des difficultés à s’exprimer, poussait des cris. Ses parents lui ont ensuite dit que ces cris de colère ressemblaient à des cris de mouette. De plus, nous trouvons le jeu de mot frappant: Comme elle le souligne dans son livre, elle n’est pas muette car elle peut communiquer grâce au langage des signes. Elle est donc plutôt « mouette ».

« C’était, disaient-ils, des cris d’oiseaux de mer, comme une mouette planant sur l’océan. »

La mer

rabebleilalamer.jpg Nous choisissons le paysage de la mer et des océans car dans les deux cas, que ce soit en plein milieu de la mer ou au fond des océans, le silence règne comme dans la vie de Emmanuelle Laborit. Plusieurs livres ou films parlent de l’océan (ou de la mer) en l’appelant « Le monde du silence » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde_du_silence).

rabebleilalamer2.jpg

La clef de Fa ou spirale à 4 centres

rabebleilacldefa.jpg

 La clef de Fa nous a paru être la forme qu’on recherchait pour trois raisons. Elle a quatre centre, ce qui nous a fait songer aux quatre derniers sens qu’il reste à Emmanuelle. Bien sûr, la clef de fa appartient au monde delamusique, donc au monde du son auquel Emmanuelle ne peut pas accéder. Et puis, avec un peu d’imagination, on peut distinguer uneoreille stylisée.

rabebleilaoreille.jpg

Gout amer ou fade

 Autobio. dans LECTURES CURSIVESLorsqu’un goûtest amer ou fade, cela signifie qu’il manque quelque chose dans ce goût pour qu’il soit meilleur, justement plus gouteux. Ainsi, ce qu’il manque dans la vie d’Emmanuelle, c’est l’ouïe; et sa vie serait sûrement plus « gouteuse » si elle avait ce cinquième sens. Cependant, ceci est notre point de vue car elle écrit dans son roman:

 » Le don que vous aimeriez avoir? [...] le don, je l’ai déjà, je suis sourde. »

Les yeux ou les mains

rabebleilamain.jpg

 Emmanuelle est sourde mais elle peut communiquer grâce au langage des signes. Pour communiquer elle a donc besoin de ses mains mais aussi des yeux. Si elle était aveugle ET sourde elle aurait beaucoup plus de mal à communiquer et peut-être même qu’elle ne pourrait pas communiquer du tout.

rabebleilaoeil.jpg

rabebleilamain2.jpgrabebleilasignes.jpg

rabebleilaplante.jpg

rabebleilatableau.jpg

L’aile de mouette

Ce tableau représente la mer avec, dessinée dans le ciel, une mouette. Il nous a beaucoup fait penser à ce livre car ce dernier s’appelle « le cri de la mouette » à cause des cris qu’Emmanuelle poussait lorsqu’elle était petite.

« J’ai poussé des cris, beaucoup de cris, et de vrais cris. »

Ce livre est:

  • Intéressant, il nous a aidé à mieux comprendre les sourds.

  •  Instructif, il nous a appris des choses que l’on ne savait pas. On a  par exemple découvert , les écoles spécialisées pour les sourds où on leur apprend à parler.

  •  Authentique, c’est un récit autobiographique

Ce livre montre:

  • Une réussite, celle de Emmanuelle pour s’intégrer dans le monde du théâtre. écrire ce livre est aussi une victoire sur le silence et la solitude

  • La communication que peuvent avoir entre eux les entendants et les sourds.

Notre nouveau titre:

« Le silence de la poupée »

« J’ai une superbe collection de poupées.[...] Le jour, je suis désorde. La nuit, je dors, bien rangée, comme une poupée. »

Rabeb Larafa et Leïla Papin, 3°3

4 Réponses à “LE CRI DE LA MOUETTE”

  1. Rabeb dit :

    Merci beaucoup, c’est très gentil! :)

  2. Leïla dit :

    merci !

  3. Cécilia dit :

    Cet article m’a vraiment donné envie de lire ce livre.La couleur et les images m’ont vraiment plu.L’article est vraiment très joli.

  4. Pablo dit :

    Je vote pour cette lecture cursive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39