MESSAGE DE VENUS

Posté par rabelaisblog le 27 mars 2011

 

Le jour du mariage de M. Alphonse j’étais à coté du terrain du jeu de paume. M. Alphonse m’a passé sa bague au doigt pour pouvoir jouer au jeu de paume. Malheureusement ayant gagné la partie, il partit se préparer pour la cérémonie en me laissant son alliance au doigt. Mais il revint la chercher dans la soirée et ayant trop bu ne put la retirer de mon doigt. J’attendis jusqu’en fin de soirée.Vers minuit, j’entendis des gens se retirer de la fête. Puis le calme revint à côté du terrain du jeu de paume.

venus2stephen.jpg

Peu après, j’entendis des cris stridents puis plus rien jusqu’au petit matin. À ce moment, la sonnette retentit, une grande foule se rassembla autour de la chambre de la mariée et la police arriva. J’entendis le procureur parler au parisien et lui faire part de ses informations : il lui disait que Mme Alphonse m’avait vu tuer M. Alphonse mais le Parisien accusa l’Espagnol. Le procureur l’interrogea, cela n’aboutit à rien car il n’était en aucun cas coupable. On finit par décider de tenir mon procès, pour savoir si on devait ou non me faire fondre. 

venus1.jpg

Mais franchement, pensez-vous que l’amour puisse faire une telle chose ? Car vous êtes en train d’accuser l’amour de faire le mal et de tuer! Et une raison de plus, je ne puis me déplacer. Peut-être pourriez-vous m’accuser du vol de la bague ou de vengeance envers M. Alphonse qui sans le savoir m’a enlevé ma liberté en me passant cette alliance et en me prenant pour femme, certes. Mais sachez que quelque soit le motif et la décision de ma condamnation , l’amour,que je représente gardera sa fierté et niera jusqu’à la fin un tel acte que même par vengeance, il ne pourrait faire. Jamais il ne se ralliera à son ennemi juré « le mal ». Si cette mort venait de moi, je peux vous jurer que je serai rongée par les remords. M’accuser de quelque chose que même dans mes cauchemars les plus fous je ne pourrais accomplir est complètement insensé. Je laisse la parole à la justice Qu’elle juge mon triste sort. Je suis complètement bouleversée.

botticelli.jpg

11 Réponses à “MESSAGE DE VENUS”

  1. youssef dit :

    Monsieur,

    Je m’ appelle Abdoulaye Mohamed Jabar, j ‘ai 40 ans

    Je vous trouve tous fou d’accuser une statue!! car j’étais là le soir du meurtre, mais je ne suis pas une balance alors je ne veux rien vous dire..

    Vous avez trop bu, vos accusations sont portées sur l’alcool. Je ne comprends pas pourquoi vous accusez la Venus sachant qu’il y a plusieurs autres coupables possibles, et que ce serait plus logique qu’une statue qui se réveille pour tuer un homme.

  2. Thomas, l'ami de Jean Coll dit :

    Mon compagnon Peter Parker et moi étions en train de nous promener près de la haie. On décida de s’arrêter devant la statue pour la regarder. je m’avançai devant la statue pour lui rapeler ses crimes. Je la menaçai de lui couper la jambe car elle avait blessé mon ami Jean Coll. Peter me rappela que la statue était en bronze du temps de païens et que je ne pouvais pas la casser si facilement . Je la menaçai aussi de lui faire sauter ses grands yeux blancs. Après cela, mon ami décida d’aller souhaiter le bonsoir à l’idole en lui jetant une pierre au visage. Mais à mon avis il a regretté ce geste car cette diablesse de Vénus s’est vengée en la lui renvoyant au visage. On a pris la fuite avec mon compagnon et depuis je n’ai pas remis les pieds devant cette statue. A mon avis Monsieur le commissaire mon témoignage ne vous apportera pas grand chose mais c’est tout ce que je sais de cette statue.

  3. anonyme dit :

    je ne me souviens plus à quel endroit car j’étais soûl mais en revanche je suis sûr que la statue était bien là!!

  4. charles dit :

    Je suis un voisin. Je me prénomme Charles . J’étais présent au jeu de paume. j’etais comme toutes les autres personnes je n’ai rien vu de particulier. Désolé peut-être que d’autres personnes pourront vous aider mais en tout cas pas moi.

  5. le commissaire dit :

    « il me semble être passé à côté d’une statue » , dites-vous. A quel endroit? Et qu’est-ce qui vous fait penser ça?

  6. anonyme dit :

    Je suis passé devant la chambre de Monsieur Alphonse car j’étais à la recherche de la statue qui avait disparu. Des éclats de voix ont attiré mon attention, alors je me suis approché de sa porte pour écouter. J’ai entendu M.Alphonse et une autre voix feminine. Il m’a semblé qu’ils se disputaient mais je n’ai pas bien saisi leur propos. J’ai donc voulu regarder à travers le trou de la serrure mais une clef était inserrée de l’autre côté de la porte alors je suis allé me coucher. Le lendemain matin, j’ai appris que M.Alphonse était décédé et j’en suis desolé.
    Voilà M.le comissaire je crois vous avoir tout dit et espère que mon temoignage vous sera utile.

  7. le commissaire dit :

    Hum… La veille dites-vous…
    Et pourquoi êtes-vous allé du côté de chez M. Alphonse? Qu’est-ce qui vous a attiré par là-bas?

  8. je souhaiterais rester anonyme. dit :

    Bonjour, je viens vous voir aujourd’hui car je pense savoir quelque chose à propos de l’appel à témoins que vous avez posté il y a deux ou trois jours, je m’explique:

    Dimanche soir, la veille du meurtre, j’étais à une soirée très arrosée et donc, c’est vrai, j’avais beaucoup bu et je crois bien que j’étais soûl car en montant les escaliers en direction de mon domicile, il me semble être passé à cotée d’une statue qui n’est pas là habituellement. Alors je suis allé voir un voisin pour lui montrer la statue mais, en revenant la statue avait disparu!!!

    Alors je me suis mis à la chercher un peu partout dans le jardin, dans tous les couloirs etc. jusqu’à la chambre de monsieur Alphonse ou je l’ai trouvée juste devant la porte. Ensuite, je suis retourné me coucher, la tête pleine de questions. Voilà! je crois que je vous ai tout dit mais encore une petite chose! je crois bien que j’étais soûl ce soir-là!

    PS:j’aimerais rester anonyme si vous le voulez bien par peur des représailles.

    ANONYME.

  9. le commissaire dit :

    Mlle Covens vous êtes invitée à relire votre déposition que vous trouverez dans les brouillons.

  10. un passant dit :

    Je suis désolé mais j’ai fait une partie du jeu de paume ce soir là et je n’ai rien vu d’étrange qui puisse vous intéresser.

  11. APPEL A TEMOINS : Vous étiez présent au mariage de M. Alphonse? Vous habitez Ille? Vous avez assisté à la partie de jeu de paume? Vous savez quelque chose? Vos témoignages peuvent être précieux pour la justice. Nous attendons vos dépositions et par avance nous vous en remercions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39