LA DEPOSITION DE STEPHEN

Posté par rabelaisblog le 3 avril 2011

 Monsieur le Commissaire,

En effet j’étais présent lors de la partie de Jeu de paume qui opposait Alphonse aux Espagnols , le matin même de la cérémonie. Je suis un ami d’enfance de la veuve Mme de Puygarrig. Je m’appelle Stephen, j’ai 21 ans et je suis marchand sur la grande place d’Ille. Nous étions à l’école ensemble, et nous fîmes les mêmes études. Nous pûmes donc rester en contact. Nous nous voyons souvent car nous sommes bons amis et je n’aurai en aucun cas raté ce mariage. Je suis né à Ille  et j’y vis  depuis ma naissance . Tout d’abord je fus intrigué en apercevant de loin Alphonse se retourner et toucher la main de la Vénus. Je m’approchai quelques minutes plus tard et je remarquai qu’il avait discrètement mis sa bague en diamants sur un des doigts de la Vénus . Je compris plus tard que c’était pour ne pas être gêné lors de la partie de Jeu de paume .

Voilà l’objet de ma déposition : je pense la Vénus coupable du meurtre du jeune marié. En effet le soir même, je me baladais pour prendre l’air quand je surpris la Vénus en train de plier l’annulaire de la main droite  faisant ainsi la bague du jeune marié prisonnière de sa main vert sombre . Je fixai la statue, ébahi . Son air méchant et glacial me fit prendre mes jambes à mon cou et détaler . J’ai cette impression à chaque fois que je la vois . Je pense qu’elle nous veut du mal . Mais est-ce possible car elle est en bronze … ?

 Je me couchai sans dire un mot après la cérémonie, terrorisé par la scène à laquelle je venais d’assister .   Je n’y croyais qu’à moitié ; je n’étais pas saoûl mais très fatigué . Je m’endormis vite, pressé de voir la lumière du jour pour raconter cela à Alphonse . Mais je ne savais pas qu’il était déjà informé que sa bague était irrécupérable.

Je fus réveillé en pleine nuit par un cri perçant,  C’était Mlle de Puygarrig , je l’aurais juré . J’avais oublié d’éteindre mon enregistreur durant la nuit et il a enregistré cela: 

Je me levai précipitamment et regardai par la fenêtre ; d’abord dans le jardin , où la Vénus se tenait il y a quelques heures . Mais elle n’y était plus . Le jardin était vide. Puis je regardai vers la fenêtre de la maison des jeunes mariés . Malgré la pénombre de la nuit, je pus distinguer dans la chambre des mariés , une silhouette , les bras étendus. J’ai tout de suite fait le rapprochement entre l’absence de la Vénus dans le jardin et cette grande silhouette étrange … C’était la Vénus . J’en suis sûr . Elle me semblait tenir fermement quelque chose ou quelqu’un… Je courus vers la maison en criant mais la porte était fermée . J’attendis un moment devant la maison , mais les cris cessèrent. J’hésitai longtemps avant de retourner me coucher mais tout était redevenu calme . Je me demandais si j’avais rêvé . La fatigue sans doute ? Je regardai une dernière fois la fenêtre , mais je ne vis rien . Je m’endormis en me demandant si tout cela ne relevait pas du cauchemar .

Le lendemain matin , j’appris qu’Alphonse avait été brutalement assassiné dans la nuit . On ne me laissa pas entrer dans la maison , et  aujourd’hui je ne sais toujours pas ce qui s’est réellement passé; mais je soupçonne fortement la statue.  Une grande partie des personnes présentes ce jour là pensent que l’Aragonais ( un espagnol friand du Jeu de paume , que l’on ne connaît pas dans le village ) s’est vengé en assassinant Alphonse . Mais je ne pense pas cela possible ; il est rentré chez lui après la partie de Jeu de paume et je ne l’ai pas revu lors de la cérémonie . La Vénus , par contre , est là depuis le début . Elle attendait la nuit pour tuer Alphonse … Je suis sûr de cela .

Voici mon témoignage . Je vous prie de me tenir au courant d’un éventuel procès . Je pourrai vous fournir des indices   qui vous aideront sûrement . J’ai dessiné au brouillon la scène que j’ai vue à la fenêtre .

vnus.jpg


AFFAIRE VENUS D’ILLE : LE PROCES SE TIENDRA-T-IL?


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39