VENUS – DEPOSITION DE MME ALIENA VERBRUGE

Posté par rabelaisblog le 15 mai 2011

VENUS - DEPOSITION DE MME ALIENA VERBRUGE dans ENQUETES

 

Bonjour,

 

 


J’étais effectivement présente lors du mariage et  du jeu de paume mais je ne suis pas résidente de la ville d’Ille. Je suis marchande de laine et j’étais de  passage dans la région quand Mme de Pereyorade (amie d’enfance) m’a invitée à séjourner dans sa demeure. (Je suis la fille de l’ancien maire d’Ille et j’ai rencontré Mme de P à l’école  étant petite. Et quelques années plus tard, j’ai épousé le frère ainé de Mme de P, qui décéda peu de temps après  en me léguant son entreprise de laine.)

Durant l’après midi où M Alphonse et ses amis ont joué au jeu de paume, il régnait une drôle de tension dans l’air qui nous mettait à tous les nerfs à vif. Il est vrai que M Alphonse et l’Aragonais (dont je ne connais pas le nom) ont eu un petit différent mais rien de plus que de la chamaillerie entre adversaires.

Par contre, l’attitude de M Alphonse durant le mariage était très étrange, lors de son arrivée dans la chapelle, il a trébuché à plusieurs reprises, son regard était fuyant et sa main tremblait quand il a passé l’alliance au doigt  de sa femme. Et après le mariage, il avait l’air encore plus mal en point,  on avait l’impression  qu’il portait sur ses épaules toute la misère du monde.

Lors de la fête, quand il est revenu de la terrasse, il semblait terrorisé et abattu. Etant d’une curiosité peu commune, je suis allée regarder sur la terrasse et j’ai aperçu la statue de Vénus qui avait une magnifique bague à son doigt  de bronze. Je l’ai vue car les diamants reflétaient la lumière de la lune. Soudain, ses yeux se sont allumés et elle m’a lancé un regard à vous percer le cœur de terreur.

Depuis je crois devenir folle .Tétanisée, je suis retournée dans le salon, n’étant plus sûre de rien. J’ai pensé à en parler à Mme de P mais j’ai cru qu’elle me tiendrait rigueur si je venais lui conter pareille histoire. Mais malgré tout,  ce regard me hantait  à tel point qu‘en brodant le mouchoir que je destinais à la mariée (elle me l’avait commandé), j’y ai cousu les yeux de la statue de bronze avec toute sa rage. J’ai pensé qu’il pourrait vous représenter l’ampleur de la réalité donc je l’ai joint à ma missive..

Qui est que cette statue n’est pas restée de marbre cette nuit là ? 

En espérant vous avoir été utile.    

Mme Aliéna Verbruge

venuselodie.jpg

venuselodie2.jpg

AFFAIRE VENUS D’ILLE : LE PROCES SE TIENDRA-T-IL?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39