VIPÈRE AU POING par Antonin

Posté par rabelaisblog le 7 décembre 2011

VIPÈRE AU POING par Antonin dans LECTURES CURSIVES vipereaupoing1Le livre raconte l’histoire d’un combat entre une mère (Mme Rezeau) et son fils (Jean) dans la maison nommée : La Belle Angerie. Avec ses frères : Cropette et Ferdinand (dit Frédie) , Jean va tout essayer pour arrêter les plans de leur mère. Le héros battu (Jean surnommé Brasse-Bouillon) est aussi le narrateur du livre, à travers des affrontements avec sa mère, il nous raconte son histoire.

 

Ce roman date du 20ème siècle. Le livre a été publié en 1948 et a connu deux adaptations : en 1971 et en 2003. Voir :

           

Image de prévisualisation YouTube

 

Si mon livre était un paysage, ce serait un désert car dans un désert on est tout seul, personne avec qui parler (ça finit par nous rendre fou), et le héros, Jean Rezeau et ses frères sont seuls, comme le prouve le manque d’amour maternel, ce qui les rend encore plus seuls car ils n’ont personne pour se confier ou se rassurer. Et dans le désert on manque d’eau et de nourriture tout comme eux.  En effet,  leur mère, qu’il surnomme Folcoche (contraction de « folle » et « cochonne ») utilise souvent la privation de nourriture pour les punir et leur faire ce qu’elle veut.                                                                                                                                 dune-deserts-erg-desert-maroc--300x225 dans RECITS

Si mon livre était un animal ce serait le renard car c’est un Animal malin et fourbe qui attaque sa proie par derrière, lorsqu’elle s’y attend le moins. Tout comme Folcoche, Elle ne prévient jamais quand elle prépare un mauvais tour à ses enfants.                  

                                                                                                                                    renard-300x203                                            

Si mon livre était une couleur ce serait le noir. Couleur du désespoir, de la peur, de la mort et Jean Rezeau sombre à cause de la vie très dure que lui fait mener sa mère.  Sa mère le frappe, le malmène lui et ses frères, et essaie toujours de le faire passer pour le méchant  Par exemple, quand elle fait croire qu’il lui a volé son portefeuilles alors qu’elle l’a caché.                                                                                                                                                                        tache-noir

Si mon livre était un lieu, ce serait un endroit sinistre : un cimetière. Dans cet ouvrage, Jean Rezeau est frappé, martyrisé par sa mère. Dans un cimetière il n’y a pas de vie, tout est sombre, comme sa vie, ce qui nous rappelle constamment  la mort. Les 3 enfants de Folcoche essayent à plusieurs reprises de l’assassiner, tellement elle est violente et sans aucune pitié.                        

                                                                                                                                       tomb_tombe_cimetiere_cemetery_croix_cross_noir_blanc_black_white-300x178            

Les coups, les punitions… Ils détestent leur misérable vie.

3 caractérisants du livre :

 La HAINE car dans le livre, la haine est présente dès le début et s’amplifie jusqu’à la fin.  Les enfants et la mère s’attaquent sans cesse. On a l’impression que ces confrontations vont mener à la mort.

 

Il est EFFRAYANT car à certains moments des phrases entières sont atroces ! Hervé Bazin qui a lui-même enduré une enfance semblable, nous montre comme ça peut être difficile d’avoir une mère qui nous déteste et qui va jusqu’à aimer faire souffrir les autres.

 

Il est INTÉRESSANT car Jean nous raconte l’évolution de la relation avec la mère dans la demeure familiale : La Belle Angerie. L’histoire qui se passe en été (1922), nous passionne car on veut toujours savoir comment Jean et ses frères vont tenter de se venger de leur mère et à l’inverse, comment «Folcoche» va faire pour que ses enfants passent pour voleurs et  menteurs. Cette histoire nous captive jusqu’à la fin et on veut vraiment savoir comment ça va finir entre eux…

Mon nouveau titre ?

Une mère en moins

                                                        Ma Couverture :

ScreenShot003

Antonin, 3°2

Articles liés :

VIPERE AU POING par Hugo, 3°2

VIPERE AU POING par Stephen, 3°2

VIPERE AU POING par Mathilde, 3°2

VIPERE AU POING par Bruno

L’AUTOBIOGRAPHIE (Bibliographie – 1ère partie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39