UNE PAONNE AVAIT TROIS OEUFS…

Posté par rabelaisblog le 8 janvier 2012


U
ne paonne avait trois œufs

Mais elle aurait aimé qu’ils fussent vieux

Elle aurait aimé qu’ils eussent éclos

Car ces œufs lui donnaient énormément de boulot

 

Chaque jour elle les couvait

Et chaque jour elle s’impatientait

 

Quand arriva Seigneur Serpent

Dame la paonne avança droit devant

Tout en lui parlant gentiment :

« Oh mon ami Serpent,

Dit-elle, j’aimerais tant

Que mes enfants soient déjà grands » !

 

Et le magicien rampant

Lui répondit prestement :

« Chère Dame Paonne,

C’est ainsi que je raisonne :

Vous trouverez dans la forêt

Trois fleurs aux pétales dorés

Mais partez vite friponne

Avant qu’elles ne vous emprisonnent

Car leurs feuilles sont maléfiques

Et vous transformeraient en vieille bique ! »

 

Dans la forêt elle s’aventura

Et lors qu’enfin elle trouva

Les fleurs dont lui avait parlé le Cobra

Elle s’en alla de ce pas

Puis calcula à haute  voix  :

 

« Cela fait une demi-heure de paon précisément

Que je suis partie chercher ce dont m’a parlé Cobra.

Je préfère passer la moindre partie de mon temps

A chercher les fleurs qui rendront mes enfants grands

 

Plutôt que de passer toute la journée

A couver mes petits paons adorés. »

 

Quand Dame la paonne arriva à son nid

Elle fit ce que lui avait conseillé

L’animal aux écailles argentées

Mais ses oeufs n’avaient pas quitté son nid

Malgré les nombreux pétales qu’elle y avait mis.

 

Elle râla et s’en alla loin d’ici

Pour trouver le magicien rampant.

Devant lui, elle le fixa en lui racontant

Ce qui s’était passé dans la forêt puis dans le nid.

 

Et Seigneur Serpent lui répondit calmement :

« C‘est ainsi que je raisonne :

Près de votre lit vous trouverez

Un objet, sans grande difficulté.

Alors vous sera reflétée la solution du sujet. »


La belle Paonne s’en alla à grands pas

Et trouva l’objet sans difficulté


Elle se mit sérieusement à penser

A la comptine que Serpent lui avait confiée

 

Alors qu’elle cherchait

Elle eut une idée

Dame la paonne retourna l’objet

Et vit se refléter

La solution qu’elle n’avait trouvée :

« Sans travail, on n’a point de plaisir,

Couvez vos œufs, ils vont grandir !« 


La paonne se coucha donc sur ses œufs

Agacée  qu’elle était, elle ferma les yeux

 

Le lendemain au jour levant

Elle entendit de petits cris perçants.

Dame la paonne bondit de joie (c’était ses enfants)

Tout en sautant, tout en criant

« Mes enfants vous êtes devenus grands ! « 

Et elle remercia énormément 

Messire Serpent, Magicien Parlant !

Alice, 5°8

UNE PAONNE AVAIT TROIS OEUFS... dans POESIE paon-alice-300x204

6 Réponses à “UNE PAONNE AVAIT TROIS OEUFS…”

  1. Alice dit :

    Merci beaucoup !!!

  2. glowmoonlight dit :

    Bonjour et un grand merci pour l’astuce !

    Effectivement votre blog est très sympathique, et on y trouve de tout ! Je ne manquerai pas de suivre vos publications régulièrement.

    Bonne soirée à vous chers Rablogeurs !

  3. un juge anonyme dit :

    Très jolie histoire, bien trouvée, digne des frères Grimm!

  4. Alice dit :

    Merci sinon ! =)

  5. Alice dit :

    Ben il ya des serpents gentils et là je l’utilise plutôt comme « le vieux maitre savant » tu vois ?

  6. Margot 5 8 dit :

    Très joli poème (fable?). C’est bizarre ton choix (le serpent), parce qu’on dit « langue de vipère », non? :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39