LA CHASSE AUX OISEAUX

Posté par rabelaisblog le 25 janvier 2012

 LA CHASSE AUX OISEAUX dans A ECOUTER Ambrine-la-chasse-aux-oiseaux

L’auteur de Maximum est  James Patterson: Il a vingt-sept ans lorsqu’il commence sa carrière d’écrivain avec le livre Thomas Berryman Number. La même année, il reçoit le Prix Edgar Allan Poe du roman policier. Il crée alors le détective Alex Cross qu’il fait vivre dans onze livres, dont deux ont été adaptés à l’écran. C’est en 2004 qu’il écrit son premier livre pour enfant, SantaKid et sa première série pour adolescents, Maximum Ride.

                                                                                                                                                           Ce livre raconte l’histoire tragique de six jeunes mutants avec des ailes dans le dos (et quelques pouvoirs), la  »chef » est Maximum (appelée Max), sa mission est de protéger les siens des « Erasers »(des mutants mi-hommes mi-loup) qui sont à leurs trousses pour les ramener de là où ils se sont échappées, de « L’école », un laboratoire de savants (presque) fous…

Ambrine-aigle dans A ECOUTER

Si je devais choisir un animal pour représenter mon livre, je choisirais l’aigle, majestueux et aussi grand qu’un humain (si ce n’est plus); dans une partie du livre, les six mutants volent au côté d’une bande de grands aigles d’Amérique, ils finissent par se faire adopter par les rapaces.

« Parmi les rapaces, plusieurs semblaient anormalement grands et difformes. Pourtant, ils avançaient avec le reste de la volée, comme si de rien n’était. »(…)

« On rentre à la maison.
- Ils ont dit qu’elle avait brûlé, a rétorqué Fang qui essuyait le sang sur ses lèvres.
- Je voulais parler de chez les rapaces. »

Discrimination

Si je devais choisir un mot pour représenter mon livre, ça serait le mot « discrimination » car dans ce récit, les six enfants doivent sans cesse se cacher, se battre…pour pouvoir être en sécurité et garder la vie sauve. Parce qu’ils ont des ailes dans le dos et qu’ils peuvent voler, la société les rejette, ceux ne sont pas des animaux et même les animaux ne doivent pas être rejetés! C’est injuste ! Ils se réfugient donc en haut, au ciel, à l’abri des regards et des Erasers, là où tout le monde est comme eux (les oiseaux) et où ils peuvent être eux même. « Elle a ouvert grand les yeux. Grand. Très grand. Au point que je m’attendais à ce qu’ils jaillissent de leurs orbites pour rebondir sur le sol. »;

  »Évidemment, si j’avais pu m’envoler, je n’aurais déjà plus été qu’un petit point dans le ciel à l’heure qu’il était. Mais je ne voulais pas que ces gros ballots voient mes ailes et puis j’ai rejoint les bois en quelques secondes, de toute façon. »

                             Ambrine-chaussures                                                                         Si je devais choisir un habit ou accessoire pour illustrer mon livre, j’enfilerais mes chaussures (de marches) car c’est avec mes chaussures que je voyage et me déplace chaque jour et dans ce livre, les six enfants ne cessent de voyager (pour fuir) de ville en ville, d’état en états..

      « On ferait mieux de ne pas rester dans le coin. »                                                                                                                                                               

             

Ambrine-ange

Si je devais choisir un personnage pour décrire ce livre, ça serait un ange. Gentils, bien vaillants et fragiles, les six enfants (ailés) sont comme des saints même s’ils doivent quelques fois utiliser la force pour s’en sortir. « J’ai agi en vitesse. Plus rapide que mon ombre et sans prévenir. J’ai envoyé un coup de pied en plein dans la poitrine du chef. »; « Le troisième type m’a saisie par le bras mais je me suis dégagée. Aussitôt, j’ai fait une pirouette pour lui flanquer mon poing sur le nez. »

milon

Si je devais choisir une oeuvre pour représenter mon livre, je prendrais la sculpture de Pierre Puget qui est aujourd’hui au musée du Louvre. Cette sculpture représente un homme(Milon de Crotone) se faisant dévorer par un lion. Le lion agrippe la cuisse de l’homme avec ses griffes comme s’il voulait l’entraîner vers le bas, dans les enfers; l’homme, lui, regarde vers le haut et cri comme pour implorer les dieux de l’épargner, comme pour l’emporter directement au ciel avant même d’être mort pour éviter de souffrir. Le pauvre homme, nu, sans défense, attrape une souche d’arbre comme pour essayer de grimper dessus et prendre de l’altitude afin d’échapper au fauve déchaîné. Dans mon livre, à chaque fois que les six mutants ailés descendent sur terre, il y a toujours des Erasers (mutants mi-homme mi-loup)ou de mauvais personnages pour les empêcher de re décoller ou de s’enfuir.

« La seconde suivante, un autre bruit de détonation a retenti et presque au même moment, j’ai senti une douleur vive et atroce dans mon épaule gauche. »; « Nudge distribuait des coups de pieds et criait quand les Erasers l’ont sortie violemment de la camionnette, par l’arrière, et l’ont jetée par terre, à côté de moi. »

Ambrine-fin

Bonjour,

Vous savez qui vous écrit? Bah si, c’est le « sale cabot » que vous traitez et dénigrez dans votre fichu bouquin! Ari l’eraser, pourquoi vous me faites mourir? En plus, vous me faites tuer par ma soeur (Max), cette espèce de volatile! Je suis invincible, personne ne peut me tuer (et encore moins MAX)! Vous allez faire ce que je vous dit (ou plutôt écrit), vous allez écrire un livre qui portera comme nom: La vie extraordinaire de Ari le gentil. Vous raconterez ma vie « gentiment ». Si vous ne faites pas ce que je vous dis, je viendrais vous cherchez pour vous faire quelques modifications génétiques (si vous voyez ce que je veux dire…).

Tendrement de la part de ton pire ennemi…

Ambrine, 5°8

2 Réponses à “LA CHASSE AUX OISEAUX”

  1. rabelaisblog dit :

    C’est super Ambrine!!!
    Amélie

  2. Margot 5 8 dit :

    J’adore les dessins!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39