LE GUIDE DU VOYAGEUR GALACTIQUE

Posté par rabelaisblog le 1 janvier 2013

H2G2 : Le Guide du Voyageur Galactique, tome 1.

LE GUIDE DU VOYAGEUR GALACTIQUE dans LECTURES CURSIVES h2g2-rablog

Douglas Adams, écrivain et scénariste anglais, est né le 11 mars 1952 à Cambridge. Sa carrière débute avec son entrée à l’Université de Cambridge et son intégration dans le célèbre la célèbre équipe des « Footlights ». Il joua, écrivit et mis en scène pour la troupe avant de participer en 1974 à la quatrième saison du Monty Python’s Flying Circus. Mais Adams est surtout connu pour sa série de science-fiction « H2G2 : Le Guide du Voyageur Galactique ». Il développa cette série sur plusieurs médias : premièrement une série radiophonique, dont les deux saisons de 6 épisodes furent diffusées sur BBC Radio 4 entre 1978 et 1980, l’histoire fut ensuite adaptée en romans, avec cinq tomes (Le Guide du Voyageur Galactique, Le Dernier Restaurant Avant la Fin du Monde, La Vie, L’Univers et le Reste, Salut et Merci pour le Poisson et Globalement Inoffensive) publiés en 1979, 1980, 1982, 1984 et 1992. Le Guide fut aussi adapté en une série télévisée, dont l’unique saison de 6 épisodes a été diffusée en 1981 sur BBC2, en jeu vidéo textuel développé chez Infocom en 1984 et en film, sorti en 2005, soit 4 ans après sa mort le 11 mai 2001.

 Si mon livre était un lieu, ce serait une fête foraine. Ce livre est plein d’actions complètement différentes les une des autres, certaines joyeuses, tel une bouchée de barba papa (trouver l’amour, être sauvé à quelques secondes de la mort) et certainEs beaucoup moins, tel un tour de train fantôme (La destruction de sa maison, sa  planète, son quotidien…). Ce livre est la grande roue des émotions.

« En me réveillant ce matin, je comptais passer une bonne journée bien peinarde, bouquiner un peu, brosser le chien… Il est à peine quatre heures de l’après-midi et je me retrouve déjà expulsé d’un astronef extra-terrestre à six années-lumière des décombres fumants de la Terre ! »

 100709-barlet-fete-foraine-055 dans LECTURES CURSIVES

 

 

 Si mon livre était un objet, ce serait une serviette. Vous allez me dire, comment ça une serviette ? Une serviette représente pour moi l’humour de l’auteur. Dans ce livre, la serviette est considérée comme l’objet le plus vastement utile de l’univers. L’auteur, Douglas Adams, , a une imagination débordante (il a même été scénariste d’une célèbre série de science fiction durant une saison entière), et ses capacités lui permette de divertir les lecteurs, utilisant principalement  l’humour absurde.

« La serviette, est sans doute l’objet le plus vastement utile que puisse posséder le routard interstellaire. D’abord, par son aspect pratique : vous pouvez vous draper dedans pour traverser les lunes glaciales de Jagran Bêta [...]; vous en servir pour gréer un mini-radeau sur les eaux lourdes et lentes du fleuve Mite ; une fois mouillée, l’utiliser en combat à mains nues ; vous encapuchonner la tête avec afin de vous protéger des vapeurs toxiques ou bien pour éviter le regard du hanneton glouton de Tron [...]) ; en cas d’urgence, vous pouvez agiter votre serviette pour faire des signaux de détresse et, bien entendu, vous pouvez toujours vous essuyer avec si elle vous paraît encore assez propre. »

tn_dont_panic_pic

Serviette Pan Books, fabriquée par un fan. Elle reproduit le modèle de serviette apparaissant sur les éditions anglaises d’H2G2 des années 80

 Si mon livre était un état, ce serait le rêve. Le rêve d’une Terre qui existerait encore, le rêve pour le personnage principal Arthur Dent d’un jour revoir sa famille, et de retrouver son quotidien.

« Des visions de la Terre déferlèrent dans son esprit nauséeux. Son imagination n’avait aucun moyen d’appréhender l’impact de la disparition de la Terre entière : c’était trop. »

 le_reve_de_nuit.1281609198

Si mon livre était un animal, ce serait un hérisson. Un hérisson, que l’on n’oserait pas toucher, mais quelques fois il faut se piquer et se lancer à l’aventure. Cela ne s’applique pas avec tout, et des fois il vaut mieux rester loin d’un Vogon si l’on ne veux pas se faire piquer…

« L’aspect du Prostetnic Vogon Jeltz n’avait rien de plaisant, même pour les autres Vogons. Son nez fortement busqué saillait nettement au-dessus d’un  petit front porcin, sa peau caoutchouteuse et vert sombre était assez coriace pour lui permettre de participer avec talent aux intrigues politiques de la fonction publique Vogon et suffisamment étanche pour lui permettre de survivre indéfiniment et sans dommage aucun jusqu’à des profondeurs de mille mètres sous la mer.

herisson

 Si mon livre était une œuvre d’art, ce serait “Le Parlement, ciel orageux” de Claude Monet. Il représente bien pour moi les sentiments de la population mondiale face à la destruction de la Terre : la peur, l’étonnement. Cependant on peux voir une lumière dans les nuages, comme un éclair qui tente de percer. Cet éclair représente l’humour présent dans tout le livre et qui illumine une histoire à la base assez sombre.

e

Mon livre en 3 mots ?

Improbabilité : La probabilité pour qu’un terrien et un résidant originaire d’une petite planète quelque part aux confins de Bételgeuse se rencontre, subissent la destruction de la Terre et se fassent prendre en stop par un vaisseau piloté par le président de la Galaxie n’est pas très élevée. Vaisseau qui contient d’ailleurs lui-même un générateur d’improbabilité.

Aventure : La quête de Magrathéa ne sera pas de tout repos…

Inventivité : L’auteur, Douglas Adams, a été très inventif sur les noms d’objet, de planètes, de races, mais aussi sur l’histoire qu’on se surprend à aimer, bien qu’elle paraisse aux premiers abords complètement ridicule.

Si je devais renommer ce livre, mon titre serait « La Grande Question » :

h2g2t1lagrandequestion

C’est la raison même du livre, les personnages partent à la quête de « La Grande Question de la vie, l’univers et tout le reste ».

Écouter un extrait

 

 

Le film : En 2005, la série fut adaptée en film. Voici la bande annonce, assez inhabituelle mais qui représente très bien l’humour de la série :

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A savoir :

Les fans de H2G2 organisent depuis 2005 le « jour de la serviette » tous les 25 mai, voici une vidéo de l’édition 2011 :

Image de prévisualisation YouTube

Un bar a ouvert à Paris en hommage à toute la culture geek et de science-fiction, il se nomme « Le Dernier Bar avant la Fin du Monde« , en référence au deuxième tome de H2G2, « Le Dernier Restaurant avant la Fin du Monde ».

 

Liens utiles :

- « Le Voyageur Galactique », site de fans français : http://www.voyageurgalactique.com

- « G.O.S », Grand Ordre de la Serviette », association de loi 1901 pour promouvoir l’humour et la culture britannique en France : http://www.gos-uk.fr/

- « Is no one interested in history? : Douglas Adams et Doctor Who », un dossier sur un site de fan parlant de l’histoire d’Adams avec la série britannique Doctor Who : http://www.gallifrance.fr/dw.php?p=dossier-douglas-adams

- Le site officiel de Douglas Adams : http://www.douglasadams.com/

 Ewen 3e4

 

Une Réponse à “LE GUIDE DU VOYAGEUR GALACTIQUE”

  1. Nell dit :

    C’est en relisant une fois de plus tous les articles des 3e4 que je me suis apercu qu’un si beau devoir comme le tien n’avait pas de commentaire. Je tiens donc à te dire que c’est vraiment génial, par le biais de ton portrait chinois tu m’as vraiment donné envie de lire ton livre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39