• Accueil
  • > A ECOUTER
  • > LES COLOMBES DU ROI SOLEIL : LES COMEDIENNES DE MONSIEUR RACINE

LES COLOMBES DU ROI SOLEIL : LES COMEDIENNES DE MONSIEUR RACINE

Posté par rabelaisblog le 8 janvier 2013

Les colombes du Roi Soleil : les comédiennes de monsieur Racine (tome 1)

LES COLOMBES DU ROI SOLEIL : LES COMEDIENNES DE MONSIEUR RACINE dans A ECOUTER 9782081211025_1_75

Mon portrait Chinois: devoir de Nell Salem.

L’auteur du livre Les Colombes du Roi Soleil est Anne- Marie Desplat-Duc. Elle écrit beaucoup de livres pour enfants avec toujours des histoires qui finissent bien. Anne- Marie Desplat-Duc vivait à côte de Versailles c’est cela qui lui a donné l’amour de la cour de l’époque de Louis XIV  et l’envie de parler principalement de l’école Royale d’éducation de Saint Cyr. C’est surtout le résumé du livre qui m’a tout de suite donné envie de le lire, le voici ci dessous avec mon propre petit résumé, j’espère qu’il vous donnera envie de lire toute la collection des Colombes du Roi Soleil :

Le célèbre monsieur Racine écrit une pièce de théâtre pour les élèves de Madame Maintenon (femme du roi louis XIV). L’occasion idéale pour s’illustrer et, qui sait? être remarquée par le roi. L’excitation est à son comble parmi les jeunes filles. Y aura-t-il un rôle pour chacune d’entre elles?  Et puis la vie au château des jeunes demoiselles n’est-elle pas remplie d’aventures, de bêtises, ou encore tomber terriblement amoureuse. Les quatre jeunes filles ( Hortense, Isabeau, Charlotte et Louise) nous surprendront toujours ….

C’est ce que vous découvrirez en lisant ce magnifique livre d’aventures, qui entraine vraiment les lecteurs dans cette fabuleuse histoire. Je vous laisse le plaisir de le découvrir.

Si mon livre était un Objet, ce serait un JUPON, mais pourquoi donc ? Et bien parce que la tenue portée par les élèves et les héroïnes de mon livre ( Hortense, Isabeau, Charlotte et Louise) et qui leur avait été donnée à leur entrée à l’école d’éducation de Saint-Cyr était composée d’un Jupon et d’une chemise. Es ce l’unique raison ? Bien sûr que non. Je trouve cet habit fort beau et  pour les jeunes demoiselles il représente beaucoup de choses. Les demoiselles n’avaient pas de vêtements convenables avant d’entrer dans cette prodigieuse école qui se trouvait à 4 kilomètre (1 lieue) de Versailles. À chaque arrivée d’une jeune fille, le narrateur raconte avec détails la joie qu’elle ressent en recevant ce cadeau qui permet de les mettre toutes au même rang. Le Jupon dans mon livre est aussi utilisé pour récompenser les élèves car on leur offre à chaque fois qu’elles font une bonne action un petit foulard qui s’accroche au jupon et qui caractérise la récompense qui leur a été faite. On en parle aussi beaucoup dans cette histoire car c’est ce que la plupart des femmes portaient à la cour. On parle aussi beaucoup d’un tailleur très connu de l’époque qui confectionnait de merveilleux Jupons.

jupon-antoinette dans A ECOUTER

JUPON : pièce de lingerie qui soutient l’ampleur d’un jupe ou d’une robe.

Mode

Voila un exemple de tenue où l’on peut  voir des femmes portant des jupons. Le jupon était très important, très connu et porté. Plus il était beau, plus il représentait la richesse de la personne qui le portait et c’est un habit très séduisant lors de bals … pour les femmes souhaitant attirer le regard des hommes.

D’où l’expression : un coureur de jupons qui signifie un homme qui cherche à séduire de nombreuses femmes.

Si mon livre était un Mot, ce serait le mot STUPÉFACTION. Pourquoi donc ? Par ce que par exemple le Roi Louis IV lors de la représentation de la pièce de Monsieur Racine , se levait de son siège pour aller caresser la joue de Louise (une des héroïnes). Vous vous rendez compte? Le Roi lui même a montré un signe d’affection à une jeune élève. Et puis il y avait près d’une cinquantaine d’élèves pourquoi Louise? On pense savoir la suite, que le Roi se montre clément avec elle pour la marier à un vieux monsieur sûrement veuf. Et bien non pas du tout.  Il y a un changement qui donne aux lecteurs davantage envie de lire la suite de cette histoire. Je m’attendais vraiment à tout sauf à cela quand j’ai appris la vérité. Vous voulez savoir ? Trop de suspense?

Vous trouverez la réponse dans le livre .

400_F_37695531_wjy4PYex6aEJAafQTAhWQXTlKXjTOD7B

Je crois que ma tête ressemblait à ça …. Et la vôtre je me demande comment elle sera ….. ?

Si mon livre était une saison, ce serait L’HIVER parce que Saint Cyr n’était pas bien protégé par le froid rude de l’hiver. Dans le texte? on lit souvent que les filles disent qu’elles sont frigorifiées. Je dis aussi l’hiver car trois jeunes demoiselles prises d’une forte toux et de fièvre sont mortes dans l’enceinte de l’infirmerie de l’école. On en parle beaucoup , mais le pire c’est la tristesse des élèves qui en apprenant la mort de leur trois jeunes camarades ont été  terriblement malheureuses. Le Roi, les maitresses d’école et les demoiselles  rendent un grand hommage aux jeunes filles défuntes .

L’hiver donne tout de même un peu de joie aux jeunes filles car Noël approche et décorer l’école n’est que du plaisir.

220px-Windbuchencom

Si mon livre était un Animal ce serait des CARPES.  Vous vous demandez pourquoi ? Et bien parce que c’était l’animal préféré du Roi Louis XIV. Dans ses jardins il y avait des bassins, étangs, ou encore des fontaines remplis de carpes. Les quatre héroïnes de mon livre sont fascinées en allant à Versailles pour la représentation de la pièce de monsieur Racine lorsqu’elles apprennent que le roi a des carpes pour son simple plaisir visuel et non pour les manger.

aappmadieuze129863299032_gros

Carpe : poisson des rivières et des étangs.

Si mon livre était un sentiment ce serait L’AMOUR Je choisis ce sentiments car je trouve que le narrateur de mon histoire développe énormément ce sentiment.  Ce récit ne parle pas seulement de l’amour entre un homme et une femme,  NON il parle de l’amour entre  les jeunes  filles et leur famille  qui leur manque terriblement . Il parlent aussi de l’amour entre les demoiselles en amitié, elles se soutiennent, s’encouragent mais font des bêtises ensemble .  Il parle aussi de l’amour car chaque jeune filles rêvent de l’amour idéal quand beaucoup sont obligées de se marier à un  monsieur âgé.  L’amour est aussi présent grâce à Hortense qui devient folle amoureuse d’un jeune homme qu’elle a aperçu lors de la représentation d’Ester.

Le reverra-t-elle ?

amour1
Ce sentiment  aide toutes les demoiselles à se soutenir dans les moments difficiles, et vous,  vous aide-t-il? 

Prendre trois mots pour mon livre c’est très difficile et après de nombreuses réflexions j’ai choisi ceux qui me paraissaient les mieux placés pour mon merveilleux livre.

- Fascinant car en le lisant on prend un grand plaisir, on est fasciné et on n’arrive pas à  décrocher du livre.

-Intéressant, de voir comment tout fonctionnait à l’époque, de découvrir la vie de jeunes filles qui ont à peu près notre âge

-Émouvant, de les voir quitter l’école soit pour entrer dans un couvent, ou encore pire être obligées de se marier à un vieil homme sûrement veuf et qui veut avoir un enfant pour avoir un descendant.  Il arrive toujours un certain malheur à chacune des colombes jusqu’à ce que la roue tourne et qu’elle trouve le bonheur autre part, ce qui est fort émouvant.

Si je pouvais laisser une critique c’est que malgré que j’aie adoré ce livre, je l’aurais aimé encore davantage s’ il y avait eu un chapitre où toutes les colombes, se retrouvaient  après avoir quitté l’école.

Si je devais comparer mon livre à une œuvre d’art ce serait forcément le merveilleux tableau de La Joconde, Portrait de Mona Lisa,  peinture à l’huile de Léonard de Vinci, réalisée entre 1503 et 1506 (ou 1519 ?). Cette peinture représente une jeune femme. Son sourire malicieux et ses yeux qui sont détournés vers quelque chose que l’on ne sait pas, c’est exactement comme mon livre: il intrigue et  surprend

Image illustrative de l'article La Joconde

Si vous souhaitez en savoir davantage sur la vie de ce magnifique peintre je vous laisse
ce lien qui est un des meilleurs pour nous raconter toute la vie de Léonard de Vinci :

Léonard de Vinci, sa vie

Et pour encore en découvrir davantage voici une vidéo très complète :

Image de prévisualisation YouTube

Mais bon voici tout de même un tableau de Léonard de Vinci :

Leonard_de_Vinci

Voici le château de Versailles au jour d’aujourd’hui :

chateau-2dfac57

Si je pouvais changer le titre de mon livre Les colombes du Roi Soleil : les comédiennes de monsieur Racine (tome 1), je choisirais sans hésiter :

Les heureuses prisonnières

car les jeunes filles comme elles le disent souvent sont enfermées et manquent de liberté. Pourtant elles restent heureuse de leur sort.

Et si je pouvais changer la couverture de ce livre je prendrais une image que j ‘ai trouvé par hasard sur internet. La voici :

porte-ouverte

Une porte s’ouvrant sur l’insolite, laissant place à un mystère fascinant, c’est ainsi que je présenterais ce roman.

J’espère que cette évocation de ce livre vous a plu, car je vous le recommande vraiment.


http://www.dailymotion.com/video/xmo9ft

Nell 3e4

2 Réponses à “LES COLOMBES DU ROI SOLEIL : LES COMEDIENNES DE MONSIEUR RACINE”

  1. Nell dit :

    Merci Julia

  2. Julia dit :

    J’ai bien aimé ta lecture cursive Nell, car j’ai lu ce livre (comme tous les autres tomes parus) et je l’ai dévoré. Ton portrait chinois représente bien mon point de vue sur ce livre, tes associations sont bien choisies. J’espère que ta lecture cursive incitera les futurs lecteurs à lire ce livre. Encore bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39