LA PETITE MARCHANDE DE RÊVES

Posté par rabelaisblog le 13 mai 2018

  La-petite-marchande-de-reves  

Un livre intrigant et plein d’aventures.

      De Maxence FERMINE      Le livre (tome 1)


masque


Si la petite marchande de rêves
 était un 
objet ce serait un masque car un vendeur d’objets magiques, dont on ne donne pas le nom, que tout le monde admire et respecte cache tous ses mauvais coups. Ce vendeur représente toutes les grandes surfaces de notre monde qui nous vendent du rêve avec des publicités ou des « supères affaires ». Malo et Lili, les deux héros, vont être comme beaucoup d’autres attirés par ce magasin de magie et se fantaisie. Malo et Lili ont en effet été séduits par les boites à rêve du magicien. Malheureusement, ils vont être faits prisonniers par le magicien et vont devoir remplir ses boites à rêve et ainsi lui rapporter de l’argent comme les grandes surfaces qui nous incitent à avoir toujours plus et les nouveaux modèles. Le magicien fait découvrir de nouveaux objets magiques chaque jour pour attirer les clients et les piéger plus facilement.

  << Vous m’appartiendrez jusqu’à m’avoir récolté 100 Brouzons (pièces de monnaie)
mais je vous libérerai si vous me les apporter avant l’aube. >>
 

    

Si ce récit était une couleur ce serait le blanc car la couleur blanche rappelle l’innocence de Malo. En effet, s’il est très malin il est aussi un peu naïf. Il va faire de belles rencontres mais aussi de mauvaises. Dans le royaume des ombres, royaume où Malo atterrit suite à son accident dans le monde réel, on rencontre des ombres gentilles qui sont de passage mais peuvent rester 100 ans comme 1 jour dans ce royaume. Il y a aussi des spectres méchants qui eux sont nés dans le royaume des ombres et y sont coincés pour toujours. Leur rôle est de tendre des pièges aux ombres pour qu’elles ne puissent pas repartir. Malo va se faire piéger plus d’une fois par ces spectres. Dans la forêt vivent également des monstres…

- On ne risque pas de provoquer la fureur des monstres en traversant leur forêt sans leur permission ? s’inquiéta Malo d’une voix angoissée.

- Oh que si ! Et par ici ils sont assez cruels. En même temps tu aurais voulu leur envoyer un formulaire de demande d’autorisation ?
Je ne suis pas certaine qu’ils se seraient montrés plus accueillants. >>

 tour eiffel

La tour Eiffel car elle est aussi présente dans le royaume des ombres.

Ce royaume est en noir et blanc mais ça ne l’empêche pas d’être merveilleux et c’est ce que j’ai bien aimé dans ce livre. Le sol est recouvert de neige chaude, la Lune est en diamant et les arbres parlent.

dessin arôme

Si La petite marchande de rêves était une fleur ce serait un arum car elle évoque le mystère du royaume des  ombres, un monde entre la vie et la mort dans lequel Malo et Lili  vivent leurs extraordinaires aventures. Cette fleur évoque aussi la pureté des enfants et leur fragilité. Malo a du mal à soupçonner les spectres.

 

 

 

 Dans le livre La petite marchande de rêves il y a un dicton qui est souvent répété :

     <<Lorsqu’on disparaît pour la première fois, on fait un rêve. La deuxième fois, on ne rêve plus.
La troisième fois on ne vit plus que dans les rêves des gens qu’on a connus.>>

Pour en savoir plus :

Les critiques du livre

Info sur Maxence Fermine

Interview 

Maxence_Fermine

 

Image de prévisualisation YouTube

 

5e4 Camille

 

7 Réponses à “LA PETITE MARCHANDE DE RÊVES”

  1. camille dit :

    Merci pour vos commentaires.

  2. lyna belfakir dit :

    Ta comparaison m’as fait réfléchir car quand tu dis « Ce vendeur représente toutes les grandes surfaces de notre monde qui nous vendent du rêve avec des publicités ou des « supers affaires ». » ça m’as fait réfléchir parce que c’est la vérité, et tu m’as vraiment donné envie de lire ce livre grâce au dicton que tu as laissé à la fin  » <> »

    merci pour tes superbes comparaisons!!!

  3. Clémence dit :

    Bonjouur!

    Tout d’abord bravo car c’est très bien écrit! Il y a un contraste assez intéressant comme tu le dis avec le blanc et le noir! Le blanc qui rappelle la jeunesse et l’innocence, et le noir qui exprime l’absence de liberté. Ton média en noir et blanc, le monde des ombres, ces rencontres. tout me ramène à ces deux couleurs.

    Ta comparaison est pour moi très bien choisie!

    Merci pour cet article, il donne envie de le lire! j’ajoute « la marchande de rêve » à ma liste de lecture!

    bonne continuation!

  4. telmalalicorne dit :

    Bravo j’adors ce que tu as fait c’est vraiment super les photos,les textes et surtout ton originalité…!!!!Bravissimo(en italien)
    hihih

  5. chanez dit :

    Très bonne lecture,tu nous fait découvrir un merveilleux monde.

  6. julia dit :

    c’est très bien camille ,bravo!
    j’aime beaucoup ton résumé!et tes images sont simples mais joli!et bravo aussi pour ta remonté de note!

  7. oholibama dit :

    hello
    juste de passage dans votre univers
    bonne semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39