COULEUR DE PEAU : MIEL

Posté par rabelaisblog le 9 mars 2014

Couleur de peau miel couverture tome1

Ce manga auto-biographique, en trois tomes, raconte la vie de l’auteur, Jung, né à Séoul, en Corée du sud, adopté à son plus jeune âge par une famille belge et qui va connaître à la fois la vie d’un garçon qui se découvre et les conséquences d’un déracinement. Les tomes décomposent son histoire en trois parties. La première parle de son enfance jusqu’à treize ans où ses yeux s’écarquillent devant un nouveau monde et où, tout comme tous les enfants de son âge, il s’amuse, apprend ou fait des bêtises.  Au milieu de quatre frères et sœurs, il grandit avec une mère adoptive plus maladroite qu’autoritaire et un père adoptif plus compréhensif. Malgré les efforts de tous, il subit à l’école les moqueries, les remarques racistes et se questionne sur ses origines, sur sa mère biologique. Il reçoit de l’affection de sa nouvelle famille mais il est en manque d’amour maternel. La deuxième relate son adolescence jusqu’à dix-neuf ans où les manques se font plus ressentir mais où il découvre la force de l’amitié et la dernière enfin, raconte son voyage en Corée à quarante ans où il tente de retrouver ses racines. Il éprouve des sentiments contradictoires sur la Corée qu’il renie et qu’il cherche à connaître. C’est à travers le dessin qu’il va finalement pouvoir exprimer ce qu’il ressent.

 L’auteur joue autant sur le registre de l’humour que sur celui de la gravité. Il traite sérieusement un sujet personnel sans se prendre pour autant au sérieux. Il alterne les moments de tendresse et de dureté,  de tristesse et de joie, de légèreté et de réflexion, cela rend la lecture de ce manga très agréable. Il utilise un style moderne qui donne envie de lire.

 Si mon livre était un animal, ce serait un panda vivant dans un zoo, privé de son environnement naturel. Il reçoit des soins, ses gardiens le caressent, les enfants l’adorent mais, malgré cela, il reste malheureux au point de ne pas pouvoir se reproduire. Capturé, le panda quitte la terre Asiatique pour rejoindre des zoos d’Europe et d’Amérique. Pour Jung, il quitte, lui aussi, la Corée à l’âge de cinq ans pour ce rendre sur une terre inconnue pour lui : l’Europe. Il arrive en Belgique wallone sans connaissance du pays ni de la langue : le français. Certes, il ne connaît pas la captivité car la famille hôte l’accueille les bras ouverts et il passe de la misère en Corée à la richesse d’un pays européen mais le déracinement est finalement le même.

  » Je ne suis pas arrivé en cigogne, en Belgique. Mes nouveaux parents sont venus me chercher à l’aéroport le 11 mai 1971. Ils ne parlaient pas le coréen. »

« Du COCA au goûter… Whaouw ! Pourtant, je n’étais pas en Amérique ! Je n’en revenais pas. J’ai du boire toute la bouteille ! Etais-je arrivé au paradis ? « 

Panda captvité Lire la suite… »

Publié dans La B.D., LECTURES CURSIVES | 1 Commentaire »

BOULE ET BILL

Posté par rabelaisblog le 7 juin 2012

    

Boule et Bill

BOULE ET BILL dans La B.D. Roba-gd-200x300

5thabp60 dans La B.D.

Créée en 1959 par Jean Roba (auteur belge),  la bande dessinée « Boule et Bill » met en scène les aventures familiales de Boule, un petit garçon de 7 ans et de son chien, Bill qui est un petit cocker.

 En 2003, Laurent Vernon reprit la création des aventures de Boule et Bill car Jean Roba devint trop vieux pour continuer.

Cette BD fut rendue célèbre comme beaucoup de BD par le journal Spirou. Elle parait pour la première fois dans le numéro 1132. Il s’agit alors d’histoires complètes pour les deux premières puis les aventures sont misent sous formes de gags (un par page).

Très vite, cette BD devient très populaire.

 

Dans cette BD, Boule est le maître et le meilleur ami de son chien Bill.  Boule est toujours habillé de la même manière : une salopette bleue avec un t-shirt jaune. Il s’agit d’un enfant un peu gros mais dont l’amitié ne laisse pas de doute et dont la bonne humeur motive. Il est aussi très complice avec Bill, son chien.

boulebill1024-300x225

Bill quant à lui est un cocker, il ne parle pas aux humains mais réussit à se faire comprendre grâce à ses longues oreilles, mais il parle par contre avec les animaux : les hirondelles sur sa niche, Caroline la tortue et bien sûr avec les autres chiens. C’est un chien futé et habile (surtout pour trouver de la nourriture); il apprécie fortement le canapé de la maison pour ses siestes et déteste par-dessus tout prendre son bain, ce qui oblige Boule et ses parents à trouver des astuces impensables pour le laver. Lire la suite… »

Publié dans La B.D. | Pas de Commentaire »

FAIRY TAIL : Tome 1 -

Posté par rabelaisblog le 4 février 2012

Par  Nicolas 5°8 

 FAIRY TAIL : Tome 1 - dans La B.D. fairy-tail

Si ce livre était une émotion, ce serait le RIRE

car moi, j’aime spécialement ce livre, parce que c’est un manga très humoristique. Ce livre fait rire parce que tous les personnages sont très drôles et leurs dialogues sont très comiques.

emoticone_sourire manga humour dans LECTURES CURSIVES

 

 Si ce livre était un animal, ce serait le LION

car dans ce livre tous les personnages masculins ( ou presque ) sont très forts et imposants et ils mangent énormément comme le lion. Surtout le caractère prédateur du lion ressemble beaucoup à celui des  » méchants « .

Nicolas-lion

 

Si ce livre était un aliment, ce serait un GÂTEAU

gateau

car on peut le trouver écœurant au départ à cause de toute sa crème et de toute sa garniture, on peut penser qu’il y en a trop… Mais après l’avoir mangé, on trouve cela excellent comme ce manga. A la vue du manga, on voit que c’est épais comme un « dictionnaire » mais quand on se plonge dans la lecture, on ne peut plus s’arrêter ! 

Si ce livre était un objet, ce serait un ORDINATEUR

ordinateur

car dans un ordinateur, il y a beaucoup de choses à découvrir et à apprendre comme dans ce manga. Il nous transmet à travers l’histoire, des valeurs instructives qui sont :

- Un nouveau vocabulaire.

- Les mangas se lisent dans le sens inverse des bandes dessinées et des livres : de droite à gauche ce qui correspond au sens de lecture japonais.

- Les images nous envoient souvent des émotions fortes et directes, ce qui rend vivante l’histoire.

- Les images ont différentes significations pour chaque personne, car toutes les personnes n’ont pas la même imagination et la même perception des choses. Ils ont tous une opinion différentes, c’est ce que font comprendre les images aux lecteurs.

- On peut apprendre autant de choses dans un livre où il n’y a que du texte que dans un livre avec beaucoup d’images.

 Si ce livre était une œuvre d’art, ce serait

la sculpture HERAKLES ARCHER

car Héraklès archer est une œuvre d’art représentant un héros : Héraclès qui doit accomplir plusieurs tâches. Dans cette sculpture, il accomplit sa 6ème tâche, qui est de tuer les oiseaux du lac Stymphale. C’est comme Natsu, le personnage principal de ce manga : il doit tuer tous les » Mages noirs  » qui sont les méchants dans cette histoire. 

herakles-archer-507111

 

Bonjour Monsieur Mishima, 
Je voudrais vous remercier de m'avoir donné ce rôle et cette force dans l'histoire car dans cette saga, je suis le personnage principal : Natsu, le plus grand mage de Fairy Tail ( un club de magiciens ).

 C’est à moi que vous avez donné le plus grand pouvoir et la plus grande volonté de gagner faces aux  » Mages noirs « .  Même si vous m’avez représenté comme un peu têtu dans cette série. Ce défaut s’avère être finalement très bon pour la bataille car à force de  » foncer dans le tas « , cela m’a fait progresser en magie.

 Grâce à vous j’ai pu connaître une fabuleuse histoire et de merveilleux amis mais quelques fois cela tourne très mal pour nous. Heureusement nous ne sommes pas découragés pour si peu.

En espérant que dans les prochains tomes nous ne serons pas en danger de MORT et que nous serons toujours unis pour combattre le mal.

Merci encore et à bientôt Monsieur.

 Natsu

 Articles liés

 FILMS ET DESSINS ANIMÉS JAPONAIS – MANGAS par Clémence et Ines

 NARUTO par Aimen

 VAMPIRE KNIGHT par Clémence

 

Publié dans La B.D., LECTURES CURSIVES | 3 Commentaires »

GARAGE ISIDORE N°1

Posté par rabelaisblog le 26 janvier 2012

GARAGE ISIDORE N°1  dans La B.D. GarageIsidore01-217x300

 dans LECTURES CURSIVES

Salade de Bielles

 

 

 

Garage Isidore N°1

Dessinateur :                                                                     Scénariste :

Nom : Longe                                                           Nom : Gilson

Prénom : Olivier                                                      Prénom : François

Pseudo : Olis                                                             Né le 16/11/1965 (en Allemagne)

                  Né le 07/08/1965 (en Belgique)

 

La Bande Dessinée raconte l’histoire d’un garagiste qui vit des aventures plus farfelues les unes que les autres. Ça se passe en centre-ville (là où tout le monde a un véhicule pour se déplacer) sûrement dans une petite ville car de temps en temps le garagiste (Isidore) se déplace en campagne pour dépanner des agriculteurs ou d’autre personnes. J’aime bien cette BD car cela montre la vie des garagistes qui doivent parfois se sortir de gros pétrins et rencontrent aussi des clients parfois très bizarres, c’est une caricature des garagistes et c’est très drôle.

Cette Bande Dessinée date du 26 déc. 1997, elle n’est pas très récente car c’est la toute première de la série et pour une BD 15 ans c’est beaucoup mais elle appartenait à mon père. Dans la série des Garage Isidore, il y a eu 14 autres tomes jusqu’au dernier qui date du 7 janv. 2011, et un Hors-Série. Voilà un site qui les répertorie toutes : http://www.bedetheque.com/serie-1276-BD-Garage-Isidore.html#5594.

Si ma BD était un paysage, ce serait une grande agglomération il y a beaucoup de monde et donc de véhicules et où l’industrie automobile bat son plein. La pollution va avec l’automobile, donc cette grande ville serait polluée tout comme les grandes métropoles japonaises ou américaines. J’ajouterais aussi que le garagiste fait aussi partie de la vie en ville car  sans lui beaucoup de personnes seraient perdues.                                                                                                                                                                  New-York

Si ma BD était une couleur, ce serait le noir c’est la couleur du cambouis, de la graisse mécanique. Mais aussi la couleur des traces de pneus sur le sol du garage qui est perpétuellement noir à cause de tous ces liquides qui une fois répandus sur sol, s’encrassent et attrape toutes les saletés, ce qui finit par devenir noir. Un garage en règle générale n’est pas très propre à part dans une concession. 

                                                                                            Cambouis

Si ma BD était un animal, ce serait le renard car c’est un animal malin et fourbe tout comme les garagistes qui essaient toujours de grossir la facture en trouvant des problèmes là où il n’y en a pas, ça ne s’applique pas à tous les garagistes. Et le garagiste a aussi la faculté de toujours s’en sortir car il est intelligent et trouve des stratagèmes comme quand dans la BD un client veut récupérer sa voiture alors qu’elle n’est pas prête, le garagiste lui raconte ses péripéties ou alors joue la comédie.

                                                                                                                                                                                                Renard

Si ma BD était un objet, ce serait une bielle car c’est dans le titre de la BD : « Salade de bielles » et la bielle est un des objets les plus importants qui constituent le moteur; cette pièce relie deux articulations dans cet ensemble dans le but de transmettre une force. Et le moteur est ce que le garagiste répare le plus souvent.

Bielle1-225x300

Cette BD est comique car on suit notre garagiste dans toutes ses histoires et il y a toujours une touche d’humour. Dans tous les passages il finit toujours par arriver quelque chose qui fait rire. La BD est basée sur l’humour, presque toutes les BD le sont, c’est ce qui les caractérise en majorité. Ex : Astérix ou encore Titeuf.

Elle est intéressante car on perçoit à travers le garagiste la difficulté de certaines tâches et combien parfois des clients peuvent être pénibles. La BD est une caricature des clients aussi. Tout le long de la BD on découvre toute les sortes de clients qui existent depuis le peureux, jusqu’au riche en passant par celui qui répare tout seul sa voiture. On se demande si le garage n’est pas pour l’auteur un prétexte pour une critique sociale.

 Nouveau titre pour cet BD :

Garage Isidore : Gros Problème !

Car tout au long de la BD, le garagiste doit faire fasse à des problèmes de plus en plus gros, à des clients de plus en plus pénibles mais pour nous c’est surtout de plus en plus drôle. C’est pour cela que je l’ai appelé Gros Problème mais j’aurais pu aussi l’appeler Gros Délire !


Antonin 3°2

Publié dans La B.D., LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

D. GRAY-MAN

Posté par rabelaisblog le 14 janvier 2012

D. GRAY-MAN dans La B.D. Axel-DGrayMan

par Axel, 5°8

Publié dans La B.D. | 13 Commentaires »

ASTÉRIX ET OBÉLIX

Posté par rabelaisblog le 18 juin 2011

                  Astérix & obélix

asterix.jpg

Astérix et Obélix sont deux gaulois fictifs crées et imaginés par Gosciny et Uderzo.  En 1980, à la mort de René Gosciny, Uderzo fera lui même les scénarios et les dessins. Peu après Uderzo vendra sa maison d’édition et les droits d’exploitation à Hachette. 

Le 29 octobre 1959, le héros gaulois faisait sa première apparition dans
le premier magazine Hebdomadaire Pilote,
avec les planches de leur premier album:

histoirejournalpilote1.jpgAstérix le Gaulois.

Le duo qui avait déjà créé Oumpah-Pah dans les années 1950, un guerrier à peau rouge, invente un nouvel univers très français pour la sortie de Pilote. En effet, les enfants avaient l’habitude des séries américaines ou belges comme Spirou ou Tintin.

C’est dans un HLM  de Bobigny que Uderzo reçoit Gosciny au cours de l’année 1959 à quelques mois de la parution. Lorsque Gosciny ressortit, Astérix et le village Gaulois étaient nés et jamais ils n’avait pensé que leurs gaulois allaient vivre plus d’un demi siècle.

Deux ans après la publication des planches, le premier album: Astérix le Gaulois est tiré à plus de 6000 exemplaires. Mais en 1965, le sixième album: Astérix et Cléopatre est tiré à plus de un million d’exemplaires, un record !!!!!!!!!!!!! Mais ce succès ne s’est jamais démenti car en 2005, l’album Le ciel nous tombe sur la tête est édité à plus de 8 millions d’exemplaires. Au total, 110 millions d’exemplaires ont été vendu en France  depuis la parution du premier album.

Mais nos héros (et oui, il ne faut pas oublier Obélix et tous les autres ) sont aussi connus dans le monde entier et en particulier en Allemagne où l’on rafole des aventures des gaulois.  Les deux auteurs ont vraiment créé un véritable univers:il y a à peu près 400 personnages, et puis les appellations en « ix », les « Farpaitement », ou « le ciel nous est tombé sur la tête » sont même devenus célèbres . Mais ce succès est tellement grand que cet univers  se propage même dans la vie réelle  avec la création du parc Astérix et l’adaptation à la fois sous forme de dessins animés et de films.  Avec le dernier album, on  dit que Astérix n’a pas pris un ride pourtant, il a énormément changé depuis sa création: eevolution.bmp   

1959: astérix est petit, poilu est presque bossu, de plus, il n’a pas sa gourde de potion magique et les ailes de son casque ne sont pas très droites. (Deuxième image en partant de la gauche)  

Image de prévisualisation YouTube  

 

 

 

Publié dans La B.D. | 2 Commentaires »

LUCKY LUKE

Posté par rabelaisblog le 14 mai 2011

    

                                                                                                  Lucky Luke

lucky.bmpA la fin de l’année 1946, de la plume de  Maurice de Bévère dit Morris et de René Goscinny est né Lucky luke. Lucky Luke est publié pour la première fois dans L’Almanach 47 du journal Spirou avec l’histoire Arizona 1880 ce qui nous permettra de situer Lucky Lucke dans le temps.

La série met en scène LuckyLuke, cow-boy solitaire au Far West, connu pour être « L’homme qui tire plus vite que son ombre », accompagné par son cheval Jolly Jumper et la plupart du temps par le chien Rantanplan. Lors de ses aventures, il doit rétablir la justice dans le Far West en pourchassant des bandits dont les plus connus sont les frères Dalton.

La série est truffée d’éléments blogdalton.jpghumoristiques qui parodient les œuvres de western.

Ces aventures se passe lors de la conquête de l’ouest et lors des ruées vers l’or. Le nom de lucky luke lui sera donnée car lucky signifie chance et luke signifie heureux, qui porte chance.  Lucky Luke est un homme mince, brun avec une grande mèche. Il porte habituellement une chemise jaune, un gilet noir, un pantalon bleu, un foulard rouge, des bottes marron et un chapeau blanc. Pour créer Lucky Luke, Morris a été inspiré de cinq acteurs américains : Tom Mix (1880 – 1940), William Hart (1870 – 1946), Roy Rogers (1911 – 1998), Gene Autry (1907 – 1998) et Gary Cooper (1901 – 1961).

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

                                                   Lucky luke n’a pas d’adresses, à l’origine c’est un cowboy: il est normalement censé garder des troupeaux de vaches mais on le voit le plus souvent courir derrière les Dalton ou d’autres bandits comme billy.gifPat poker ou même Billy the Kid. Il apparait aussi des fois comme missionnaire de l’état américain . Dans toutes ces aventures Lucky Luke a également rencontré plusieurs personnages historiques:

  • Le juge Roy Bean (1825 – 1903)
  • Calamity Jane (1850 – 1903)                                         rantanplan.bmp
  • Jesse James (1847 – 1882)
  • Mark Twain (1835 – 1912)
  • Abraham Lincoln (1809 – 1865)
  • Brigham Young (1801 – 1877)
  • Les frères Dalton (Bob, Grat et Emmet DaltonP

Pour la plupart ils ont été modifiés: par exemple Joe Jack William et Avrel ne sont pas les vrais non des frères Dalton.
Comme beaucoup de personnages de BD
on a très peu d’information sur la famille de Lucky Luke : il parle seulement deux fois de son Grand père dans Rodéo et Phil de fer.

Mais il n’a pas fait que de rencontrer des personnages historiques, il a aussi vécu des évènements historiques:

·  La découverte du pétrole aux Etats-Unis (1859). À l’ombre des derricks.

·  Les débuts du Pony Express (1860). Le Pony Express.

·  Le premier message transcontinental par télégramme (1861). Le fil qui chante.

· La conquête de l’Oklahoma (1889). Ruée vers l’Oklahoma

train.jpg

 

 

·  La jonction ferroviaire de la côte Ouest et de la côte Est (1869). Des rails sur la prairie.

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Maintenant voici le film! 

Image de prévisualisation YouTube     

Malgré le décès de “ses pères”, Réné Goscinny en 1977 et Morris en 2001, Lucky Luke luke.bmpne sera pas vraiment solitaire car il survit à ses auteurs. L’aventure continue…

Pour plus d’infos: http://www.bangbangluckyluke.com/accueil.php

 Alex, Pierre-Louis et Yohan, 4ème3

Publié dans La B.D. | 4 Commentaires »

BENJAMIN RABIER

Posté par rabelaisblog le 10 mai 2011

Benjamin Rabier

 

imagescake4o97.jpg

Benjamin Rabier est un dessinateur français né en 1864 à la  Roche-sur-Yon .

Très jeune, doué pour le dessin, il obtient à 15 ans le Prix du dessin de la ville de Paris.

Après plusieurs publications dans des journaux, il participe à un  concours qui a pour consigne de

« présenter une vache qui tout en ayant l’expression du rire n’en reste pas moins une vache ».

Grâce à son dessin il remporte le concours et devient célèbre.

Mais pour mieux commercialiser le produit que la vache qui rit représente, Léon Bel  colorie en rouge la tête de la vache et lui rajoute des boucles d’oreilles.

boitevachequirit1921.jpgetiquette1921s.jpgvachequirit.jpguntitled3.bmp

     imagescal9jril.jpgimagescah1o5sc.jpg
bugyf.bmp

Une star est née!!!

Mais savez-vous  Pourquoi La vache qui rit rit?

Yohan, 4ème3

Article lié : LES AVENTURES DE TINTIN

Pour en savoir plus sur Benjamin Rabier

 

Publié dans ART ET CULTURE, La B.D. | 1 Commentaire »

LES AVENTURES DE TINTIN

Posté par rabelaisblog le 28 avril 2011

  Les BD cultes

Nous avons décidé de vous faire revoir toutes les BD que vous avez sûrement déjà lues une ou plusieurs fois comme les aventures de Tintin , Lucky lukeAstérix et Obelix, Boule et Bill, Titeuf, Les tuniques bleuesGaston Lagaffe, Les blondesLes profs ou même Ducobu.

Astérix et ObélixLucky LukeBoule et Bill

                                                 

                                      Les Aventures de Tintin


En 1929 Georges Prosper Rémi dit Hérgé dessinateur belge  crée
les aventures de Tintintintin. Tintin est un jeune reporter qui lutte contre le mal en général, personnage principal de la série, Milou, son chien  l’accompagne partout (d’ le nom donné de Tintin et Milou),

Le Capitaine Haddockhaddock.bmp
ami fidèle de Tintin,

Dupont et Dupond
duo inséparables de détectives,

 

Professeur Tournesol, scientifique et inventeur.

La série de Tintin est publiée pour la première fois le 10 janvier dupondetdupont.bmp1929 dans le journal Le petit vingtième. La série est également publiée assez rapidement dans Coeurs Vaillants à partir du 26 octobre 1930. Elle se termine prématurément avec la mort d’Hergé le 3 mars 1983

 

Hergé, créateur de Tintin, a baptisé son personnage en s’inspirant de l’album de Benjamin Rabier Tintin Lutin, paru en 1897. Les vêtements de Tintin ressemblent d’ailleurs à ceux du personnage Onésime tiré du même album. Dans l’album de Rabier, « Tintin » est le diminutif du prénom « Martin ». Sa première aventure s’intitulera Tintin au pays des Sovietstitinaupaysdessoviets.bmp.

 

Le saviez-vous?

Benjeminchgho.bmp Rabier est le dessinateur de la vache qui rit ou encore  de la baleine bleu sur les boites de sel 

fhyfgh.bmp


Dans toutes ses aventures, le passé de Tintin n’est pas très évoqué et il ne revoit jamais les personnages qu’il aurait pu rencontrer dans une aventure déjà passée mais il y a deux ou trois exceptions quand même.

Il semble aussi que Tintin n‘ait aucune famille; son seul compagnon est son fox terrier Milou.

Vous remarquerez en lisant les livres ou même juste en regardant les dessins qu’il est très difficile de donner un âge précis à Tintin. Effectivement il ne peut pas être un adulte car on peut voir qu’il n’est pas grand et on voit aussi dans  Tintin au Pays des Soviets qu’il flotte dans l’imperméable allemand mais ce fait ne se reproduira jamais dans d‘autres BD.

tintin.jpg

Mais l’on ne peut pas non plus dire que ce soit un enfant car on voit dans tournesol.bmpplusieurs livres qu’il sait aussi conduire les avions et les voitures. Il vit seul, subvient seul à ses besoins avec Milou. D’après Hergé, il n’a pas d’âge précis pour que tous les lecteurs puissent s’identifier à lui.

milou.bmpAvant de conclure on aimerait répondre à une questions que tout le monde se pose: D’où vient la mèche rebelle de Tintin ?  Elle apparait pour la première fois dans une case de Tintin au pays des Soviet et puis Hergécidera de la garder. Pour cela il s‘est encore inspiré de Tintin Lutin dans une vignette il était sur une moto.sactintinmoto.jpg

 

 

En conclusion,  Tintin est un jeune héros , sans défauts ni états d’âme. Dans toutes ses aventures la présence de femmes est très rare donc Tintin n’a jamais d’amoureuse ni de sentiments et donc pour mettre du piquant dans cette vie Hergé a introduit à côté de cet ange un personnage qui se pose des questions : son compagnon canin, Milou, qui connaît les affres du choix et de la tentation.

Image de prévisualisation YouTube

J’ai découvert tintin  à l’âge de 10 ans la BD qui m’a le plus plu est Tintin au Tibet.

Alex, Pierre-Louis et Yohan, 4ème3

Publié dans La B.D. | 7 Commentaires »

DE WALT DISNEY À DISNEYLAND

Posté par rabelaisblog le 24 avril 2011

250pxwaltdisneyportrait.jpg

Walt Disney est un producteur, réalisateur, scénariste et acteur américain né le 5 décembre 1901 à Chicago , Illinois ( Nord des Etats-Unis ) .

 

Le personnage Mickey444444444.bmp

Selon une histoire, il créa le personnage Mickey Mouse dans un train en 1927 .

Au départ , il devait l’appeler « Mortimer » , mais l’a finalement appelé « Mickey » , sur proposition de sa femme .

Mickey Mouse fait ses débuts en 1928 dans un court-métrage muet de 6 minutes appelé Plane Crazy aux côtés de Minnie , sa petite amie .

Image de prévisualisation YouTube

A partir de 1928 , et jusqu’en 1953 , Mickey a de plus en plus de succès et apparaît dans 119 films différents .

Le personnage Mickey mouse a beaucoup évolué au cours des années .

Le voici en 1930 :                         Et le voilà en 2010 :

 mickey1930.jpg                      20090525mickey.jpg

 

 ( cliquez sur l’image pour l’agrandir . )

Les traits du personnage ont beaucoup évolués : d’abord Mickey ressemblait à une vraie souris au nez allongé, puis son apparence a évolué vers un style plus enfantin (nez rond ) .

Quelques oeuvres de Walt Disney

imagesca3nm9w7.jpg

 

 

La Belle au bois dormant (1959)

 

 

 

 

 

blancheneige.bmp         

 

 Blanche neige et les sept nains (1937)

 

 

       

alice.bmp

 

 

Alice au pays des merveilles (1951)

 

 

 

Parc Disneyland

En avril 1992 a été inauguré à Marne-la-vallée en Seine-et-Marne ( 77 ) un parc d’attractions basé sur le thème de Disney , ses personnages et ses contes . Le parc a une superficie totale de 550 000 m² et contient 34 attractions des salles de spectacles et de nombreux restaurants . Le concept est celui d’un royaume enchanté . Il accueuille plus de 14,5 millions de visiteurs par an en moyenne depuis 1992 ce qui est un record .

Nous y sommes allés de nombreuseslololol.bmp fois il y a quelques années. On y a passé de très bons moments! La Maison hantée, Space Mountain, Indiana Jones, Roller Coaster… Que des bons moments , qui resteront gravés dans nos mémoires.

Cet endroit où nous adorions aller est toujours un monde magique pour tous les âges.

Nous nous connaissons depuis maintenant 7 ans et ces sorties à Disney
sont des moments clés de notre amitié.

Le Parc est divisé en 4 « pays » où se trouvent les attractions correspondantes :

-Frontierland ( pays du Far-west )
-Discoveryland ( pays de la découverte et du voyage )
-Adventureland ( pays de l’aventure exotique )
-Fantasyland  ( pays des contes de fées ) .

Vidéo de l’attraction Indiana Jones et le Temple du péril ( Frontierland ) .

Le thème de cette attraction est la visite d’un temple en ruine redécouvert dans la jungle . Le wagon exécute des virages , des descentes et montées , puis une grande chute suivie d’un looping. Elle est inspirée d’une scène du Film Indiana Jones de Steven Spielberg ( 1984 ) L’attraction monte à 18 mètres, est longue de 566 mètres et va à 58 km/h . Elle dure 1 minute 14 .

Image de prévisualisation YouTube

Site officiel :http://www.disneylandparis.com/

VIVE DISNEY

Elodie et Stephen, 4ème3

Publié dans ART ET CULTURE, La B.D. | 3 Commentaires »

FILMS ET DESSINS ANIMÉS JAPONAIS – MANGAS

Posté par rabelaisblog le 14 avril 2011

    L’animation japonaise actuellement connaît un grand succès. Elle le doit en grande partie aux  réalisateurs Miyazaki et Takahata qui ont choisi à leurs débuts  dans les années 60, la voie de la qualité et de l’artisanat plutôt que celle des séries commerciales. Elle  surpasse en qualité les dessins animés de Walt Disney.

      Hayao Miyazaki

hayaomiyazaki.bmp

Né le 5 janvier 1941 à Tokyo au Japon, actuellement 70 ans), Hayao Miyazaki est un dessinateur de manga, réalisateur et cofondateur du Studio Ghibli. Il est connu  en Occident par le grand public, les amateurs d’anime (ce sont des personnes qui aiment les dessins animés) et de manga. Il a été révélé lors de la sortie internationale dePrincesse Mononoké.La plupart de ses films engendrent depuis, un grand  enthousiasme partout dans le monde.

    Il explore souvent les mêmes thèmes, la relation de l’humanité avec la nature, l’écologie et la technologie, ainsi que la difficulté de rester pacifiste dans un monde en guerre. Ses oeuvres sont toutes accessibles aux enfants comme aux adultes. Elles sont d’une grande poésie. Les images et les couleurs sont de grandes qualités. Il amène le spectateur à réfléchir. Il ne se contente pas comme dans beaucoup de dessins animés commerciaux d’opposer le bien et le mal, il rend compte des relations  humaines complexes. Au Japon, il est considéré comme l’égald’Osamu Tezukaqui était un mangaka, animateur, producteur et scénariste d’anime. Hayao Miyazaki reçoit les honneurs du magazine Time en 2006, ce qui le place comme l’une des personnalités asiatiques les plus influentes des 60 dernières années. 

Osamu Tezuka

 osamutesuka.jpg Osamu Tezuka (1928-1989) est considéré comme le fondateur du manga moderne. Surnommé le Dieu Du Manga au Japon,  il a consacré plus de quarante années au développement de cet art en créant une oeuvre immense. C’est lui qui a écrit le plus de bandes dessinées : 700 titres,  environ 170 000 pages. C’est le créateur d’Astro Boy. Il a révolutionné le genre. Tous les mangakas actuels sont redevables, d’une façon ou d’une autre, au talent sans égal de Tezuka à raconter des histoires qui parlent à l’âme du lecteur.

                       Akira Kurosawa

kurosawa.jpg

  C’est un réalisateur, producteur, scénariste et monteur japonais. Il est né le 23 mars 1910 et mort le 6 septembre 1998 à Tokyo. Avec Yasujiro Oku et Kenji Mizoguchi, il est certainement le réalisateur japonais le plus célèbre et il a profondément influencé plusieurs générations de réalisateurs. 

  Alors qu’il gagne sa vie comme illustrateur de livres, il entre dans l’industrie du cinéma comme assistant-réalisateur pour le studio Photo Chemical Laboratory. Il apprend le métier sur le terrain auprès du réalisateur Kajiro Yamamoto dont il se sépare en 1941.

Quelques  exemples d’animes et de films japonais

princessemononoke.jpg

 

Princesse Mononoké : sorti le 12 janvier 2000 en France et le 12 juillet 1997 au Japon (Hayao Miyazaki).

 

Le château ambulant

  

Le château ambulant :sorti le 12 janvier 2005 en France et le 20 novembre 2004 au Japon (Hayao Miyazaki).

Le voyage de Chihiro

  

Le voyage de Chihiro :sorti le 10 avril 2002 en France et le 27 juillet 2001 au Japon (Hayao Miyazaki).

 

 

Arriety et le petit monde des chapardeurs

Arriety et le petit monde des chapardeurs sorti le 1 décembre 2011 en France (Hiromasa Yonobayashi).

- Bleach-film1_Memories of Nobody :sorti le 28 janvier 2009 en France. Il a pour origineun manga.(anime)

- Bleach-film2: The Diamond Dust Rebellion : sorti le 6 janvier 2010 en France. (anime)

- Les Sept Samouraïs : sorti le 26 avril 1954. ( un des films d’Akira)

  Qu’est-ce que c’est un manga ?

explicationlecturemanga.jpgPour les japonais, un manga est une BD. Il se lit à l’envers, de droite à gauche. C’est un genre originaire du Japon où la lecture de droite à gauche est d’usage. Le livre est généralement petit et rectangulaire, souvent en noir et blanc; il se peut que les premières pages soient en couleurs. Les mangas ont beaucoup de codes graphiques, comme :

 

 

Quelque images de codes

veinecolere.jpg

 - La veine de colère(comme le nom l’indique c’est quand les personnages sont en colère);

 

gouttedegene.jpg

-La goutte d’eauqui s’appelle aussi la goutte de gêne (elle est souvent utilisée dans l’embarras/situation ridicule et dans le contexte comique);

 

persocaricaturer.jpg


-
Le « SD »cela veut dire « Super Deformed », le dessinateur dessine en quelques scènes le personnage de manière caricaturale  (il dessine vite fait) et cela donne une touche d’humour;

 

traisdevitesse.bmp

 

- Les traits de vitesse montrent évidemment la vitesse

defi.jpg

- Le regard de défi  quand les personnages se « fusillent » du regard

 

declic.bmp

- L’éclat de compréhension quand le personnage est surpris,et qu’il comprend quelque chose. 

 

Il y en a encore beaucoup d’autres, nous  ne vous en avons cité que quelques-uns.

Tous ces codes graphiques sont indispensables, car ils mettent en scène les émotions des personnages. On les retrouve dans de nombreux mangas et on remarque que cela donne des repères pour le public et ils facilitent la compréhension de la lecture. Ces symboles sont l’une des raisons du succès des mangas au Japon et dans les autres pays, car lorsqu’on en connaît la signification, cela nous rapporte un grand « plus » dans le récit.

La plupart du temps les animes sont tirés des histoires de mangas.

 

 Pourquoi les mangas ont-ils du succès dans le monde ?

Les mangas ont du succès dans le monde car, déjà, avec les codes graphiques il y a une facilité de compréhension, même sans savoir lire la langue on peut deviner l’action en cours. Par ailleurs les jeunes de nos jours ont une culture de l’image. Ils préfèrent regarder les images plutôt que lire.

  Différents styles de mangas dans les pays francophones:

 

Shōjo: destiné aux jeunes filles adolescentes (Mei’s Butler, Kilari)

Shōnen: destiné aux  jeunes garçons adolescents (Bleach, Bakuman).

Seinen: spécialement aux jeunes adultes: garçon,15-30.

Shitai: manga humoristique pour adultes et enfants.

Pourquoi les mangas nous plaisent-ils ?

Clémence: Je trouve les mangas marrants, j’aime bien le style du dessin et  généralement les histoires me plaisent.

Inês:Avant, je ne lisais pas de mangas. C’est Clémence qui m’a obligée à en lire un (mei’s butler), et il m’a plu alors j’ai lu la suite. Cette façon de lire à l’envers est originale.

Publié dans ART ET CULTURE, La B.D. | 3 Commentaires »

 

lesrhetosdelind |
lesrhetosdelind |
lesrhetosdelind |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Lettre à l'être
| Lettre à l'être