LA GROTTE DE CRISTAL

Posté par rabelaisblog le 8 mars 2016


La grotte de Cristal

                                      Si mon livre était…Rubiks'cube

 

Un objet, ce serait un Rubik’s cube, car pour obtenir les six faces, il faut en assembler une puis deux et ainsi de suite. Merlin, au fur et à mesure de sa vie, assemble les faces de sa propre histoire.  Il la raconte au crépuscule de sa vie donc il lui faut tirer de tous ces événements une vision claire. Je le compare à un Rubik’s cube où chaque face serait une émotion, une idée ou encore une partie de sa vie

 

      Et si c’était de l’art…dessinateur_scenariste_metiersdessin_01-980x350

De l’art, ce serait un tableau, car ce livre n’est qu’un simple livre avec des lettres écrite dessus, mais ces lettres forment des phrases mais aussi et surtout une grande histoire remplie d’aventures, c’est pour ça que je la trouve incroyable. Je  la compare à un tableau car c’est une simple toile avec de l’encre  dessus, et pourtant elle forme un  dessin et ce dessin a une grande histoire

 

 Afficher l'image d'origine

Un lieu, ce serait une grotte, car c’est l’endroit où Merlin le personnage principal a appris la médecine. C’est là aussi qu’il a rencontré celui qui va  changer  son  idée de la vie, Galapas, un magicien qui vit dans la  colline. Pour Merlin, Galapas sera un ami et un maître jusqu’au jour de sa mort. C’est donc un  élément clé de  l’histoire.

 » Il était debout entre la bougie et moi, gigantesque silhouette, vêtue d’une longue robe de gros drap brun tissé à la main »

 

Un aliment, ce serait une pomme, une pomme découpée en quartier. Chaque quartier téléchargement (1)représente une partie de la vie de Merlin: son enfance ou  la période où il a quitté Maridunum sa ville natale. Chaque quartier représente un lieu où il est allé: la colline de Galapas ou La grotte de cristal. Une personne qu’il a rencontré: Le roi Ambrosius ou Galapas. Cette pomme serait plus ou moins mûre on fonction du rythme du livre, des passages intéressants ou moins dynamiques.

 

                                                                   A propos de l’auteur…Afficher l'image d'origine

Mary Stewart est née le 12 septembre 1916 à Sunderland au Royaume Uni. Sous le nom entier Mary Florence Elinor Raimbow, elle fit des études supérieures à l’université de Dumrham avant d’épouser Sir Frederick Stewart en 1945 . Elle commence à écrire en 1950. En 1962 un de ses livres st adapté au cinéma.

                                             

                                                                                                                                                                                                        Si je devais qualifier ce livre en 3 mots …

Courage: car Merlin n’a pas eu une vie facile, il lui fallut du courage pour affronter des épreuves difficiles telle que la mort

Blanc: J’ai choisi la couleur blanche car c’est une couleur qui représente un esprit posé et sain. Au cour de sa vie Merlin a pris plusieurs décisions et même si celles-ci ne jouaient pas en sa faveur, c’était des décisions sages.

Envie: Merlin a toujours eu envie d’en savoir plus, de connaître plus de choses, de découvrir de nouveaux endroits, de rencontrer de nouvelles personnes. Il a toujours eu envie de découvrir le monde.

En savoir plus sur le livre :

-La grotte de cristal

- Mary Stewart

Je pourrais donner un nouveau titre :

Le titre choisis par l’éditeur est je trouve le titre parfait pour se livre. « La grotte de Cristal » est un élément important dans l’histoire mais qui malgré tout ne revient pas sans cesse, celle ci ne revient qu’à des moments importants dans dans la vie du héros.

Sinon, je l’appellerais tout simplement « Merlin »

 la grotte de cristallucile 5e4

 

Publié dans LECTURES CURSIVES, Moyen-Age | 1 Commentaire »

PERCEVAL

Posté par rabelaisblog le 8 mars 2016

 

Perceval

Pour avoir un résumé de l’histoire, clique ici!!! –>

Avant de commencer la lecture, il faut savoir deux ou trois choses sur le livre. L’auteur est Chrétien  de Troyes  (va voir à la fin de l’article), il a écrit ce livre vers 1180 et dernière chose,  il n’a jamais fini ce livre.
http://www.lirelire.net/article-chretien-de-troyes-perceval-ou-le-conte-du-graal-87019659.html

chevalier

Si mon livre était un objet ce serait un équipement de chevalier car Perceval, qui est à la base un lanceur de javelot, rencontre un chevalier, qu’il croit être un dieu.(« Êtes vous dieu ? » « Non, je suis un chevalier ») Quand Perceval le voit, il veut absolument devenir chevalier. Il se dirige donc vers la cour du roi Arthur et lorsqu’il arrive près du château, il va directement à la cour du roi pour lui demander son accord. Le roi qui n’était pas sur que notre héros soit capable d’assumer une telle responsabilité lui posa un tas de questions. Puis il finit par accepter la demande de  Perceval qui devint donc un chevalier.

 

foretblog

  

Si mon livre était un lieu ce serait la forêt car c’est là même que Perceval  rencontre le chevalier(« Ainsi entre-t-il dans la forêt »). Ce lieu est important dans cette histoire car c’est aussi dans la forêt que Perceval va vivre toutes ses aventures et rencontrer une jeune femme. Il va l’embrasser en pensant suivre les conseils de sa mère. Mais lorsque Perceval repart en vue de son adoubement, la jeune femme raconte tout à son mari et le mari promet de se venger (« l’histoire raconte que le garçon l’embrasse avidement »)…

 

 

 

luke-skywalker

Si mon livre était un personnage de film ce serait Luke Skywalker car  c’est un personnage très courageux comme Perceval. Luke Skywalker n’hésite pas à aller sauver ses proches comme Perceval qui s’entête à aller se faire adouber à la cour du roi Arthur. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Unknown

 Si mon livre était une chanson ce serait Ça plane pour moi car cette chanson et joyeuse. On sent que quand Plastic Bertrand chante, il s’amuse et j’ai ressenti ça dans le livre, de l’amusement et beaucoup de rire comme quand j’ai écouté cette musique.

             Image de prévisualisation YouTube


 

 Mon livre en trois mots:

 

Amusement :  J’ai choisi ce mot car Perceval est aussi un Personnage « comique » à travers ce livre. Il nous fait rire tout au long de l’histoire et cela donne envie de finir rapidement le livre.

Acharnement: Je choisis ce mot car Perceval veut absolument retrouver le roi Arthur pour que son adoubement  ait lieu.

Affectueux: J’ai choisi ce mot car lorsque Perceval part de chez lui pour le plus grand dépit de sa mère, il écoute portant ses conseils qu’il va au fur et à mesure exécuter.

Regarde cette vidéo pour assister à une cérémonie d’adoubement:

Image de prévisualisation YouTube

 

Un nouveau titre pour le livre:

Si je devais donner un nouveau titre ce serait 

À la recherche du roi Arthur car Perceval,pendant tout son périple s’efforce de chercher le Roi Arthur

 La nouvelle couverture du livre:

La biographie de l’auteur:

 

Pour connaître la biographie de l’auteur,clique ici–> http://www.babelio.com/auteur/-Chretien-de-Troyes/106175

Pour connaitre encore plus l’auteur Chrétien De Troyes, regarde ce documentaire qui retrace sa vie:

Image de prévisualisation YouTube

 

Fanny 5e4 

Publié dans A ECOUTER, LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

LES DAMES DU LAC

Posté par rabelaisblog le 7 mars 2016

Les Dames du lac

 

 

les dames du LacSi mon livre était un lieu, il serait l’ile d’Avalon car c’est là-bas que l’histoire commence. Cette île se situe près de la Grande Bretagne.

Sur cette île se trouvent des druides et des prêtresses qui apprennent à maitriser leurs dons. 

 

avalon-iribel

Si mon livre était un objet, il serait Excalibur car Excalibur est l’épée magique d’Arthur qui lui permettait de ne pas mourir au combat car les prêtresses d’Avalon ont aidé la demi sœur d’Arthur à enchanter Excalibur…

excalibur

Si mon livre était un animal il serait un cheval car le cheval est le moyen de transport, sans le cheval, les voyages seraient bien plus longs.

Les chevaux sont aussi comme une grande occupation d’Arthur, il les dressent, il les emmènent aux combats…

  cheval aurelie 

Si mon livre était une saison, il serait l’hiver car la plupart des grands évènements se passent pendant cette saison

(le mariage du roi de Grande-Bretagne et Ygerne, les funérailles du duc de Tintagel, …)

hiver.jpg  

Ce livre en trois mots:

 »guerre » car les Saxons et la Grande Bretagne sont en guerre l’un contre l’autre et on ne connaît pas l’origine du conflit.

 »histoire » car un roi, en entendant une histoire sur un Dragon, devint hystérique et le chercha pour le tuer.

 »magie » car il y a des druides sur Avalon et que l’histoire paraît irréelle.

L’auteur, Marion Zimmer Bradley est née le 3 juin 1930 et morte en septembre 1999. Elle était une écrivaine de fantaisie et de science fiction . 

Si je devais proposer un nouveau titre a ce livre, ce serait ‘La légende d’Arthur vu par Morgane’ car dans l’histoire nous pouvons suivre la légende d’Arthur et ce que Morgane en pense.

aurelie couverture

 5e4 Aurélie

Publié dans A ECOUTER, LECTURES CURSIVES, Moyen-Age | 3 Commentaires »

JEANNE

Posté par rabelaisblog le 14 janvier 2016

     Si mon livre était …

Pour commencer, un extrait en lecture offerte par Jade, 5°8

Jeanne

 

 la lionne !!!

 

La_lionneSi mon livre était un animal, ce serait une lionne parce que Jeanne d’Arc n’a pas peur d’aller au combat et entraîne tout le monde derrière elle. Jeanne d’ Arc est le personnage principal du livre. Elle était à la tête d’une armée et elle a gagné plusieurs batailles dont la plus célèbre :

la bataille d’ Orléans

La pucelle (Jeanne) et les capitaines décident de commander un assaut général, quel que soit le prix à payer. Aussitôt, Jeanne, vibrante, monte en ligne,  entraîne, rassemble .


Orléans !!!

Orléans

Si mon livre était un lieu, ce serait la ville d’Orléans parce que Jeanne a entendu des voix et ces voix lui disaient d’aller reconquérir Orléans qui était aux mains des anglais. Donc elle est allée voir le roi et lui a demandé d’avoir une armée pour le faire . Elle a surpris beaucoup de personnes en gagnant cette bataille .

« Jeanne dit : Le sort du royaume se noue en ce moment sous les murs d’Orléans. Vous le savez. La ville tombera bientôt, affamée. Je connais un moyen pour la libérer et je dois le communiquer au dauphin. « 

 

 

             les vêtements d’homme !!!

Jeanne au siège d'Orléans

Si mon livre était un vêtement, ce serait une armure et des vêtements d’homme . L’armure parce que le roi a demandé au frère de Jeanne de faire une armure à sa taille . « On couvre sa tête d’un camail, on la chausse d’une paire de solerets pointus » . Les vêtements d’homme parce que Jeanne, quand elle s’est fait arrêter par les anglais, portait des habits d’homme.  Elle a renoncé à les porter car une première fois, on l’a mise sur le bûcher et on lui a dit que si elle remettait des habits de femme, elle serait sauvée.  Elle l’a fait par peur du feu. Mais, une fois de retour à la prison, ses geôliers lui ont arraché ses vêtement de femme.

« Ils s’emparent d’elle, lui arrachent sa robe, sa cotte … » Comme elle voulait aller aux toilettes on lui a redonné ses vêtements d’homme qu’elle a été obligée de remettre alors qu ils lui était interdit de les porter . Elle compris alors que ses geôliers lui avaient tendu un piège .

 

 

un aliment !!!

France-Piment

 Si mon livre était un aliment, ce serait un piment parce que ça me fait penser au feu et à la fin du livre Jeanne est brûlée vive sur le bûcher . Elle a été capturée par les anglais et emmenée à Rouen où elle a été jugée et condamnée .

« Ils enflamment les bourrées entassées sous le plancher. Les flammes jaillissent d’un coup, grondent comme une horde libérée « .

Quelques infos sur l’auteur :

Jacques Cassabois est né en 1947 dans le Jura . Au début , comme métier il voulait faire comédien mais il ne l’a jamais fait . Après il est devenu instituteur , puis il est entré à la Fédération des Œuvre  en 1975 , là où il a découvert la littérature pour la jeunesse .

Voilà le lien de son site officiel :    Jeanne – Jacques Cassabois

AVT_Jacques-Cassabois_2449

MON LIVRE EN TROIS MOTS :

Victoire  : Car Jeanne a gagné beaucoup de batailles et a fait sacré le dauphin .

Triste Je trouve que l’ histoire est triste car à la fin du livre elle se fait brûler vive et que le roi ne l’a même pas sauvée alors qu’elle avait tout fait pour lui .

Fantastique : Car au début de l’ histoire Jeanne entend des voix .

NOUVEAU TITRE ?

 

Le fabuleux et tragique destin de Jeanne d ‘Arc 

jeanne elsa

Articles liés

Voici le lien de l interview de Jacques Cassabois à Saint Maur en poche. Nos camarades ont aimé aussi ce livre et ont eu le grand plaisir de rencontrer son auteur :

Jacques Cassabois est l’invité des ados dans le quartier …

RENCONTRES DES ADOS AVEC DES AUTEURS – SAINT-MAUR EN POCHE 2012
LETTRE DE MONSIEUR JACQUES CASSABOIS
JEANNE de JACQUES CASSABOIS par Amélie

Elsa, 5e4

 

 

Publié dans LECTURES CURSIVES, Moyen-Age | 8 Commentaires »

LE ROI ARTHUR

Posté par rabelaisblog le 14 janvier 2016

                                                                 

Le roi Arthur Morpurgo

 

                         Si mon livre était…

 

th.jpUn objet, ce serait une épée. Sans elle, Arthur Pendragon, jeune écuyer et protagoniste de l’histoire ne serait pas devenu roi de Bretagne. C’est en extrayant cette arme de la roche, qu’il a obtenu le titre de roi puis, Excalibur. L’épée est le symbole de sa légitimité et de sa puissance. Excalibur est par sa magie ainsi que celle du fourreau, un talisman qui lui donnera force et protection.

  » Celui qui retirera l’épée de cette pierre sera le légitime roi de Bretagne. »

  Un élément de la nature  (faune), ce serait un rouge-gorge parce que c’est un de ces oiseaux qui a attiré l’attention d’Arthur.thCA2UDIG7

 » En passant devant l’abbaye, j’entendis un oiseau chanter à plein gosier. Il devait s’agir d’un rouge-gorge, mais je ne le voyais nulle part  »

Arthur devait alors aller chercher  l’épée de Kay (son frère par adoption), car il  l’avait oubliée chez eux. Sur le chemin, Arthur entendit justement l’oiseau qui le guida vers le cimetière où se trouvait l’épée qui désignera plus tard Arthur comme le légitime suzerain de Bretagne. Ce rouge gorge est le symbole du destin, tout comme la couleur rouge. Cet oiseau va changer la vie d’Arthur, et IL est porteur d’espoir à la fin du livre :

« Un rouge gorge vint de poser dans le laurier, sous sa fenêtre, l’observa un instant, puis se mit à chanter à cœur joie, et le garçon se rappela un autre rouge gorge, à un autre endroit et à une autre époque. »   thCASXHBQO

Une saison, ce serait l’automne . L‘histoire peut paraître triste mais elle évoque aussi l’amour d’Arthur pour Guenièvre (sa femme) et l’amitié qu’Arthur et ses chevaliers se portent les uns aux autres comme avec Lancelot ou Gauvain et ce  sont des sentiments joyeux. L’automne est une saison qui contrairement à l’hiver, possède des couleurs vives et chaudes mais peut être froide et triste.

  » C’est une longue histoire, une histoire de grand amour, de magie et de mystère, de triomphe et de désastre ».

     images

Un aliment, ce serait un agrume. Ce récit est tantôt doux comme une clémentine, quand il relate la fierté des conquêtes, d’amour, de l’amitié et de la solidarité entre les chevaliers, tantôt acide comme un citron quand il est question de la violence des batailles, de la mort et de trahison.

« Je suis fier de vous, Arthur. Je ne pourrais pas l’être davantage si vous étiez mon propre fils. Et comme j’aurais aimé que vous le soyez ! »

« Hector, le frère de Lancelot, fut abattu par Gauvain sous le murs du château et son cadavre traîné triomphalement par les pieds jusque dans notre camp. »                                                   Mon livre en 3 mots

Amitié: La relation entre Arthur et ses chevaliers est fondée su l’amitié plutôt que la relation roi-chevaliers ordinaire.  Les chevaliers de la table ronde respectent la légitimité d’Arthur et apprécient ses qualités humaines Arthur n’a pas de trône au sein de la table ronde, il s’y tient comme n’importe lequel d’entre eux. Par exemple Lancelot qui ne connait pas Arthur depuis longtemps est rapidement devenu son plus fidèle chevalier et son plus grand ami.

Combat: Ce récit évoque beaucoup le fait que les chevaliers doivent prouver leur valeur en combattant des ennemis du royaume ou en terrassant un monstre par exemple Gauvain et le Géant Vert. Il parle des combats entre Arthur et les Saxons car le roi de Bretagne veut préserver son royaume de l’invasion des Saxons. Merlin le désigne « la première jacinthe », celle par qui tout commence.

Trahison: Arthur aura beau se lier d’amitié avec certains chevaliers, ils partiront d’eux-mêmes pour de nouvelles aventures laissant Arthur seul pour régner sur son royaume.  Lancelot, lui choisira l’amour de Guenièvre aux dépens de leur amitié. Il partira en emmenant la femme d’Arthur avec lui…

                                                         Michael Morpurgo

indexMichael Morpurgo est né en Angleterre, à Saint Albans en 1943. A dix-huit ans, il entre à la Sandhurst Military Academy. Il se destine tout d’abord à une carrière militaire, mais choisit finalement d’enseigner l’anglais. C’est pendant son enseignement qu’il découvre sa capacité à raconter des histoires. Il épouse à l’âge de 20 ans Clare Lane, la fille du fondateur des éditions Penguin Books, son premier éditeur. En 1978, ils s’installent dans le Devon, dans un petit village pour exploiter une ferme, qu’il fait visiter aux enfants issus des quartiers défavorisés. Il a depuis, signé plus de cent livres, couronnés de nombreux prix littéraires dont les prix Sorcières et Tam-Tam en France, et qui font de lui l’un des auteurs les plus célèbres et les plus appréciés de Grande Bretagne.

Pour en savoir plus sur Michael Morpurgo, voici le site officiel qui parle de ces livres et d’autres choses à son propos (comme Michael Morpurgo est anglais, le site est bien sûr dans la même langue): http://michaelmorpurgo.com/ Si je devais choisir un autre titre nom pour ce livre ce serait Excalibur car c’est grâce à cette épée que l’histoire a pu commencer.  

couverture lucie

                                                                                                                                                  LUCIE, 5°4

Publié dans LECTURES CURSIVES, Moyen-Age | Commentaires fermés

LES CHEVALIERS DU ROI ARTHUR

Posté par rabelaisblog le 14 janvier 2016

 

 Les chevaliers du roi Arthur

 

Tout d’abord, si vous ne connaissez pas cette histoire je vous conseille d’écouter le début conté par Matthias :

Si vous avez encore le temps, je vous conseille aussi cette extrait de film :

Image de prévisualisation YouTube

 

Ce livre parle des chevaliers de la Table Ronde. Autour de cette table règnent la Solidarité, la Paix et l’Amour.

C’est ce qui fait toute la beauté de ce livre.

Cette Table ronde existe pour un seul et unique but : faire régner la paix.

Et pour faire régner la paix, il faut trouver le Graal. 

Si mon livre était…

un objet, ce serait une table ronde car la table ronde est avant tout un lieu de réunion et de complicité. Autour de la table ronde, douze chevaliers seront réunis mais la treizième place sera occupée par le plus courageux, capable de trouver le récipient ou a été recueilli le sang de Jésus-Christ : le Graal. Autour de la table ronde s’expriment fraternité, espoir, et solidarité.

 les chevaliers de la table ronde

 Une saison, ce serait  le Printemps car c’est la saison des Amours.J’aurais pu dire l’hiver car dans cette histoire il y a vraiment beaucoup de batailles mais je choisis le Printemps car les chevaliers se battent pour l’Amour ou pour  impressionner leur bien-aimée. Je pense que l’amour dans ce livre est vraiment mis en avant pour attendrir l’atmosphère autour de toute ces batailles. Le printemps est la saison de l’amour, de la tendresse qui revient au milieu du froid qui commence à s’arrêter et de la naissance d’une nouvelle vie (comme celle des chevaliers qui veulent faire partie de la Table Ronde). C’est aussi la saison de la découverte de l’amour et de la beauté du monde derrière le froid glacial et la guerre.

 normal_Le_printemps_au_parc_Montsouris-06[1]

un lieu, ce serait un lac qui symbolise l’Amour de Merlin l’enchanteur qui est né de l’union d’un diable et d’une jeune fille. Il organise la naissance et l’avènement d’Arthur et instaure la Table Ronde. Il est amoureux de Viviane une Fée qui demeure dans la forêt de Brocéliande.  Elle est aussi appelée la Dame du Lac après que Merlin lui ait donné un palais sous son un lac. Elle enlève le bébé Lancelot et l’élève pour en faire le meilleur chevalier du monde. Merlin a créé ce lac pour faire oublier à Viviane son absence.

lac

un aliment, ce serait une noix car sa coque dure me rappelle l’armure des chevaliers, protectrice et difficile à transpercer. Sous la coque dure, se trouve un cœur tendre, bon et généreux faisant tout son possible pour faire régner  la paix et l’amour sur Terre.

noix 1

 

une musique, ce serait « les chevaliers de la table ronde » car je trouve la voix de cette femme douce et mélodieuse ce qui me rappelle la tendresse des chevaliers. De plus, quand elle parle de la table ronde qui va réapparaitre, elle lève la voix comme pour accentuer ce moment exceptionnel. Elle dit aussi que le chevaliers dorment donc je pense qu’elle veut exprimer le fait que les chevaliers du Roi Arthur ne sont pas encore morts et que cette légende ne mourra jamais. La chanteuse parle aussi de se mains de fée qu’elle va tourner ce qui je suppose signifie que cette fée va faire un miracle en reparlant de cette histoire en chantant pour que cette légende ne disparaisse pas.   

https://www.youtube.com/watch?v=urUHgA1bhGY

guiterne

un instrument de musique, ce serait une guiterne, parce que c’était un instrument très utilisé au Moyen-Age. J’imagine les chansons jouées à la guiterne par les troubadours racontant l’histoire du roi Arthur.

Image de prévisualisation YouTube

 

Mon livre en 3 mots :

AVENTURE 

j’ai choisis le mot aventure car tout le long du livre,les chevaliers vont vivre des péripéties extraordinaires et j’adore ce type de roman. A chaque page se passe une aventure magique et pleine d’amour.

AMOUR 

amour  courtois J’ai choisi le mot Amour car dans ce livre, l’amour courtois et très présent et car il y a beaucoup de sentiments complexes. L’amitié et l’amour qui unissent et divisent chevaliers et dames sont uniques et intenses. Je suis touchée par Lancelot sacrifiant son amour envers Genièvre au nom de l’amitié pour le Roi Arthur. 

ESPOIR

j’ai choisi le mot « espoir » car il ont tous l’espoir d’un jour trouver le Graal et la paix éternelle. Dans ce livre, il est très important de garder espoir car vous imaginez si dés le premier amour perdu ou dés une amitié brisée, les  célèbres et courageux chevaliers du roi Arthur avaient perdu espoir , ce livre perdrait tout son intérêt. Mais les chevaliers ont gardé espoir, ont eu foi en Arthur et ont su rester optimistes. Toute la beauté de ce livre repose sur des grandes valeurs humaines. Malgré  des batailles perdues tout comme des amours, ils ont su rester fidèles et ont su se battre jusqu’au bout.

paix

Un nouveau titre ?

Aventures et magie autour de la table ronde

 

table mathilde

Une nouvelle couverture ?

mathilde couverture

biographie de l’auteur :

Odile Weulersse est née en 1938, à Neuilly-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine. A l’âge de 20 ans, elle est diplômée de l’Institut des Sciences politiques et onze plus tard, elle obtient une agrégation de philosophie. Elle devient maître de conférence à la Sorbonne, enseigne le cinéma et écrit également des scénarios pour la télévision. Ce n’est qu’en 1982 qu’un éditeur lui propose d’écrire des romans pour la jeunesse. Ses romans mêlent aventure, enquête et précision historique. On sent tout le travail de documentation qu’il y a derrière chaque livre. Le vocabulaire fait toujours parfaitement référence à l’époque décrite, il est riche et en même temps assez accessible pour tous.. La plupart de ses œuvres sont des romans historiques.

Petite particularité : Odile Weulersse écrit ses romans historiques en utilisant le temps du présent ! Une manière supplémentaire pour mieux s’immerger dans le récit.

Les autres fictions historiques de Odile Weulersse :

  • Le Druide étourdi (2006)
  • Le Chien du roi Arthur (1994)
  • L’Aigle de Mexico (1992)

odile-weulersse

Mathilde  5e4

Publié dans A ECOUTER, LECTURES CURSIVES | 1 Commentaire »

TROIS GOUTTES DE SANG

Posté par rabelaisblog le 4 janvier 2016

 

Trois gouttes de sang Pouchain

 TROIS GOUTTES DE SANG

Extrait :


Coffre        SI MON LIVRE ÉTAIT UN OBJET

ce serait un COFFRE rempli de mystères et de fabuleuses histoires qui cachent des secrets et des énigmes. Pour que les villageois ne sachent pas qu’ Élisabeth écrit des livres, elle signe ses romans du nom de Thomas le Bleu (qui est en fait son père). A cette époque,  les femmes n’avaient pas le droit de faire autre chose que des corvées et les taches ménagères. Elle devait donc se cacher dans une pièce secrète, inconnue des autres villageois pour s’inventer des aventures pour les partager ensuite avec le monde extérieur. C’est à la fin du livre, qu’Élisabeth avoue à tout le village qu’elle est l’auteur de ces fabuleux romans dont tout le monde parlait. La fin de cette histoire donne la clé qui ouvre le coffre

 

images rablog                 UNE SAISON …

ce serait L’AUTOMNE car c’est la fin de l’été, le beau temps se transforme en nuages gris, le père d’Élisabeth meurt et elle tombe dans la solitude et la tristesse. Ses travaux sont saccagés comme des feuilles mortes qui tombent des arbres. 

      

rablog                                                      UN ANIMAL…

ce serait un PAPILLON parce qu’Élisabeth est une adolescente solitaire et très renfermée, comme un papillon qui erre souvent seul dans les jardins et les prairies.  Ses taches colorées me font penser aux différents styles d’écriture qu’utilise Élisabeth pour embellir ses histoires.

 

 

rablog.jpg2

UN OBJET…

ce serait UNE PLUME parce qu’elle est le symbole de l’écriture. La plume est au centre de cette histoire car c’est grâce à elle qu’Élisabeth est devenue une grande copiste et qu’elle a trouvé  l’amour (elle est tombée amoureuse de l’auteur du concours d’écriture).

 

 

                        MON LIVRE EN TROIS MOTS:

 ÉMOUVANT est l’adjectif que je donnerai à ce livre qui montre que lorsqu’on est passionné, les obstacles ne sont pas une difficulté, on réussit à les surmonter.

PASSIONNANT car on dévore chaque page avec l’envie de connaître la fin de cette histoire.

 INTRIGANT est l’adjectif que je donnerai à ce livre pour tous les suspenses et mystères qui au fur et à mesure de la lecture nous tiennent en haleine jusqu’à la dernière page.

                                                                                                                       UN NOUVEAU TITRE:

Le nouveau titre que je donnerai a ce livre estLE DESTIN D’ÉLISABETH.

                              L’AUTEUR:

L’auteur du livre s’appelle MARTINE POUCHAIN, elle est née le 4 juin 1963 à Amiens et elle habite dans un milieu mi-rural mi-artisanal. Après avoir passé un bac littéraire, elle exerce différents emplois jusqu’à ce que l’envie d’écrire lui vienne. Elle commence par rédiger des scénarios de cinéma puis écrit des romans pour la jeunesse. Elle est également l’auteure de polars médiévaux, d’un roman de science-fiction et de récits de vie.

photo_ma

Pour avoir plus de renseignements sur le livre, allez sur:

Trois gouttes de sang – Martine POUCHAIN – Histoire d’en Lire

Pour en savoir plus sur Martine Pouchain, allez sur: Martine Pouchain


 

 

 

 5e4 Julie

Publié dans LECTURES CURSIVES | 5 Commentaires »

LE FAUCON DÉNICHÉ

Posté par rabelaisblog le 4 janvier 2016

Le faucon l’hobereau

                                    (Jean-Côme Noguès)                                  

Présenté par Alexandre Enderlin 5ème 4

                                                                                                            Afficher l'image d'origine

Si mon livre était un animal ce serait un hobereau parce que c’est l’animal principal de l’histoire.

Il joue le rôle de compagnon du héros, Martin qui lui voue tout son amour.

Informations sur le faucon hobereau

Ordre : falconiformes – Famille : falconidés

Genre : falco                                    Afficher l'image d'origineclic!

Espèce : subuteo                                                 

 Biométrie : il était utilisé à a l’époque du moyen âge et aux temps modernes pour chasser. Il fondait sur ses proies et leur broyait la nuque.

Taille : 36 cm – Envergure : 68 à 84 cm – Poids :140 à 340 g – Longévité : 11 ans

Ici un site très complet sur les oiseaux

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

Si mon livre était une saison ce serait le printemps. L’histoire me fait penser à la campagne au printemps qui marque la renaissance  de  la nature. De même l’histoire raconte la naissance d’une amitié entre un faucon et un jeune garçon, Martin.

« Le pays sortait de la nuit, les collines bleuissaient le vent soufflait dans les herbes le long du chemin qui se perdait à l’horizon. »

 

Afficher l'image d'origine

Si mon livre était un lieu ce serait un village dans le sud de la France (Languedoc c’est là où vit Martin). Par la description, je peux imaginer un château où siège le roi avec autour des champs, des animaux dans des enclos, avec des maisons en chaume et en torchis, et plus loin, la forêt qui entoure le village. Dans la forêt un ruisseau, et au centre du village un puits.

 chateau-de-castelnau-bretenoux-46_avillage

    Si mon livre était un instrument de musique, ce serait une flûte traversière parce que l’évocation du vent qui essaye de passer entre les fissures du mur du château, ou encore quand il souffle dans le village me fait penser à la musique jouée à la flûte.


flute

«Le vent jouait dans les herbes le long du chemin qui se perdait à l’horizon. »

  «Le vent rebondissait sur les arbres et donner des oscillations aux champs. »

 

 

 

 

 En trois mots ?

Beau : L’histoire est belle entre le faucon et Martin car le faucon et Martin sont unis du début à la fin de l’histoire. Martin a toujours voulu un camarade de jeux. Son vœu le plus cher s’est exaucé.

Triste : Car le faucon meurt à la fin du livre. C’est la fin d’une belle histoire d’amitié.

Aventure : C’est une histoire avec des rebondissements et beaucoup de personnages.

 

Ici Biographie et informations su l’auteur

Né en 1934 d’un père espagnol et d’une mère française, Jean-Côme Noguès a passé son enfance près de Narbonne. Il monte à Paris pour devenir instituteur, professeur et puis proviseur dans un des collèges parisiens. Il a commencé par écrire pour la jeunesse, mais très vite il s’est rendu compte que ses livres se lisaient à tout âge. 

Le livre Silvio ou l’été florentin a gagné le prix de la Fédération des Parents d’Élèves de l’Enseignement Public en 1985. 

Mon pays sous les yeux a remporté le prix allemand Preis der Lesratten en 1991. 

Afficher l'image d'origine

               

  Photo de : Jean-Côme Noguès      É

Un nouveau titre ?

Le serf Rebelle

J‘ai choisi ce titre car Martin est un serf qui ne se comporte pas comme les autre puisque qu’il enfreint la règle. Il lui est normalement interdit d’apprivoiser un hobereau….

              

 serf rebelle alexandre

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

TRISTAN ET ISEULT

Posté par rabelaisblog le 3 janvier 2016

                                                                                                 Tristan et Iseult      

                                                       De Béroul

TRISTAN ET ISEULT dans LECTURES CURSIVES

 

Si mon livre était…

 

  Un paysage , ce serait une forêt parce que lorsque Tristan et Iseult vont être exécutés, ils fuient dans un bois et une majeure partie de l’histoire se déroule dans ce bois. Pour moi, la forêt représente la vie sauvage et image donc des difficultés que rencontreront Tristan et Iseult. Et en lisant ce livre j’imaginais un petit village médiéval entouré de forêt et de verdure.

 

 dans Moyen-Age

   « Ils quittèrent la plaine pour la forêt.[...]
Ils construisirent un abri,
Tristan coupa des branches pour le toit,
Iseult joncha le sol d’un tapis de feuilles. »

 

 

 

Un objet, ce serait un Filtre d’amour parce que Iseult est la fiancée du Roi mais elle ne veut pas se marier avec lui. Sa mère lui prépare un filtre d’amour mais quand Tristan va la chercher pour la ramener au Souverain, une servante leur donne, par mégarde, l’élixir magique. Tristan et Iseult sont donc condamnés à s’aimer d’un amour passionnel jusqu’à leur mort.

« Tu verseras cet élixir dans une coupe, mais prend garde que seul le Roi et Iseult ne le boivent, car ceux qui y gouteront s’aimeront de tout leur sens et de toute leur pensée, dans la vie comme dans la mort. »

 

   Une arme, ce serait une épée parce que Tristan se bat régulièrement et il abat même un monstre que personne n’arrivait à battre.Trois conseillers du Roi, ayant appris sa relation avec Iseult, lui tendent des pièges et veulent le dénoncer au Roi.Tristan les tueras un par un.

« Il l’attendit, l’épée à la main.Tristan bondit sur lui sans qu’il n’ait rien vu venir.[...] Il le tua, lui coupa la tête et trancha les tresses de sa victime. »

  Une plante, ce serait une ronce parce que une ronce à de belle couleur, comme la beauté de l’amour de Tristan et Iseult et pleins d’épines comme tous les problèmes et les guerres qu’affronteront Tristan et Iseult. De plus, à la fin de l’histoire, une ronce sort de la tombe de Tristan et rentre dans celle de Iseult. Les gardes du Roi la coupe mais le lendemain, elle a repoussée. Quand le Roi l’apprend, il ordonne que plus aucune ronce ne soit jamais coupée, car il comprend que l’amour de Tristan et Iseult résiste même à la mort.

 

« Pendant la nuit, de la tombe de Tristan, jaillit une ronce verte et feuillue. S’élevant par dessus la chapelle, elle s’enfonça dans la tombe d’Iseult.Les gens du pays coupèrent la ronce; mais le lendemain, elle renaquit aussi fleurie,aussi vivace pour plonger encore dans le lit d’Iseult la Blonde. »

 

 

 

Mon Livre En Trois Mots

 

Ruse car Iseult,trahi par les conseillers du Roi, doit prêter serment devant Dieu qu’elle n’a jamais eu de relation avec Tristan. Faisant croire quelle ne veut pas salir sa robe, elle monte à califourchon sur le dos d’un lépreux ( qui est en fait Tristan déguisé). Puis elle pose une main sur la Bible, et annonce:

-Je jure devant Dieu que jamais un autre que ce lépreux n’est passé entre mes jambes. Elle n’a donc pas menti puisque ce lépreux est Tristan!


Religion parce que Béroul, l’auteur de Tristan et Iseult donne un rôle important  à un curé et parle beaucoup des péchés de Iseult (son attirance charnelle envers Tristan). De plus, il utilise beaucoup d’expressions comme  » on ne peut comprendre les choix de Dieu », « Dieu le Miséricordieux prit pitié et leur fit une grâce  » ou encore « Dieu protège toujours les innocents ».

Résultat de recherche d'images pour "Dieu catholique représentation médieval"

 

Amour courtois: L’amour courtois ou fin’amor en occitan, c’est quand un chevalier séduit une noble en lui chantant des poèmes. L’amour courtois désigne l’amour profond et véritable. C’est un amour hors-mariage prude et chaste où l’homme doit être au service de sa dame et lui rester fidèle. C’est l’amour que vout Tristan a Iseult, qui représente a mes yeux un grand romantisme au Moyen-Age.

 

A Propos De l’Auteur

On connait très peu de chose sur l’auteur de Tristan et Iseult. On sait qu’il s’appelait Béroul (au Moyen-Age, on n’avait pas de nom de famille) car il se nomme lui même deux fois :  « Béroul s’en souvient bien » et « comme le livre de Béroul l’atteste ». On suppose que Béroul était normand et qu’il aurait écrit « Tristan et Iseult » vers 1770 pour le roi d’Angleterre, Henri Plantagenêt.

 

Un nouveau titre:

Si je devais renommer le livre je l’appellerai « Un amour interdit ».

 

Chanson d’amour courtois (fin’amor) en vieux français:

Image de prévisualisation YouTube

Plus d’infos sur Béroul: www.universalis.fr/encyclopedie/beroul/

Plus d’infos sur Henri Plantagenêt: www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ii-plantagenet/

Plus d’infos sur l’amour courtois: https://fr.wikipedia.org/wiki/Amour_courtois

Iris, 5e4

 

Publié dans LECTURES CURSIVES, Moyen-Age | 3 Commentaires »

FABLIAUX

Posté par rabelaisblog le 2 janvier 2016

Les fabliaux et contes moraux du Moyen Age

c’est un livre écrit par J.E. Mansion. il a était publié par la maison d’édition Leopod Classic Library. L’auteur de cette compilation a quitté ce monde sans laisser de traces. C’était un éditeur

 

Quelques comparaisons…

 

Douceur

Si mon livre était une musique, ce serait un orchestre symphonique de musique classique, car dans un orchestre, chaque instrument est nécessaire au bon fonctionnement de l’orchestre, tout comme chaque histoire dans mon livre.

Chaque mot représente une note. Car les notes changent la mélodie et les mots changent le cours de l’histoire. 

Les mesures représenteraient alors les phrases car les notes et les mots composent les phrases et les mesures.2323090-en-notes-de-musique-abstrait-arri-re-plan-d-tail-d-39-une-feuille-de-musique

 

Je définirais enfin les musiciens comme les lecteurs de ces merveilleux contes, qu’ils soient fait de notes ou bien de mots  s2_51885  Unknown

Les notes composent la mesure, la mesure compose la partition, la partition compose la musique et la musique compose la symphonie. comme les mots composent les phrases, les phrases composent les pages qui elles composent l’histoire et les histoires composent à leur tour mon livre. La musique classique comme la lecture nous transportent en douceur vers des destinations et des évasions propres à chacun, sans frontières ni limites. 

Image de prévisualisation YouTube
Art et culture

Si mon livre était un objet, se serait un tableau de peinture car les formes, les couleurs, et les nuances sont comme les syllabes, les consonnes, les voyelles et la ponctuation d’une histoire. x303x170_fotolia_33895853_subscription_monthly_m.jpg.pagespeed.ic.kLHFdmgIyh  Unknown

Le cadre du tableau est comme la couverture du livre, tout deux protègent comme dans un écrin les merveilles des contes et des couleurs.         tableau de Chagall 2  Le moyen age Mirande

 

Délice 

Si mon livre était un aliment, ce serait un gâteau au chocolat car l’appétit de le manger est aussi fort que l’envie de continuer à lire les histoires. Ses ingrédients sont comme les saveurs des contes.

pe1chr05atarzoom.jpgchocolatmax128x128trKsiazkaoeuf

La recette est la chronologie des événements et des faits de l’histoire.Cronometro150

Le temps de cuisson est sous l’emprise de chaque lecteur ou gourmand...

La dégustation du conte ou du gâteau se fait sans modération. On peut les déguster ou les relire autant que l’on veut car livres et gâteaux sont tous les deux des délices à partager

Conte

Si mon livre était un objet, ce serait une couverture. Car, dans mon conte favoris, qui se nomme « La housse coupée en deux » ou encore « Le bourgeois d’Abelleville« , c’est grâce à une couverture que le fils -qui devait tout à son père qu’il a pourtant chassé de sa demeure- se rend compte de ses erreurs et des bêtises qui lui ont monté à la tête. Le petit-fils du père (donc le fils de son fils) eut la bonne idée de couper la couverture en deux, afin de montrer à son père qu’il lui gardait l’autre moitié, le jour où il devrait lui arriver le même sort que le vieux. c’est une très belle histoire que je conseille aux plus fiers d’entre nous. elle est signe de sagesse, d’amour, de compréhension et de maturité. Qui s’expose à dépendre des autres, s’expose nécessairement à bien des larmes.  Telle est la moralité de cette histoire.

TROIS MOTS qui représentent mon livre…

 

Attractif, on ne cesse de lire les contes 

Moral, chaque conte et histoire a une moralité

Instructif, on en apprend plus sur soi-même que sur l’histoire en lisant les contes.

 

Mes idées…

 

Si je devais renommer cette histoire-là, ce serait « La HOUSSE COUPEE EN DEUX » je changerai ce titre contre : « LE BOURGEOIS ET SON FILS »

 

Pour vous…

 

J’éspère que cette lecture cursive vous a incité à prendre conscience de la lecture, car comme on me l’a souvent dit, le savoir lire est une clé, et les livres eux mêmes en sont le trésor

Le moyen age biblio montage photos blog 

 Manel, 5°4

 

Publié dans LECTURES CURSIVES | 4 Commentaires »

LA SIXIEME

Posté par rabelaisblog le 12 février 2015

Image de prévisualisation YouTube

 

Chère madame Morgenstern,

        Je suis Manel, lectrice et admiratrice de votre livre La sixième. Tout d’abord laissez-moi vous dire quel plaisir j’ai à vous communiquer mon avis sur votre livre. Cela fait bien longtemps que je voulais m’exprimer. J’ai lu votre livre et j’ai été satisfaite, car cela fait des années que j’essaie de me trouver dans un livre et  en lisant le vôtre, Margot fut un exemple pour moi.

        Grâce à elle, j’ai appris que la vie  était faite de surprises comme de pièges. Prenons l’exemple de la cigarette. Dans ce passage j’ai appris que nous n’avions pas tous le même état d’esprit.

       Je conseillerais ce livre aux personnes qui n’ont plus trop confiance en elles car Margot leur montre qu’elles ne sont pas seules et qu’il faut en parler.

       C’est un livre sans difficultés de lecture et sans problème de compréhension.

      Quant au temps,tout le monde sait à quel point il est difficile de l’oublier, mais pourtant vous m’avez montrer une fois de plus qu’il faut profiter des bons moment, profiter de la vie, de chaque instant, alors en lisant votre livre, j’ai oublié le temps. J’ai profité de ce moment. J’ai toujours prétendu qu’un livre c’était un voyage. Il y en a dont on ne s’en souvient pas et d’autre que nous n’oublierons jamais.

     Vous m’avez fait voyager entre sourire, larmes, joies, peines. Merci beaucoup! C’est un voyage que je n’oublierais jamais. Un voyage que je saurai partager.

Manel , qui vous admire et vous remercie. 

Publié dans LECTURES CURSIVES, VIDEOS | Pas de Commentaire »

LE TENNIS

Posté par rabelaisblog le 3 février 2015

LE TENNIS

LE TENNIS

Chers Lecteurs,

J’ai choisi un livre de Hachette Jeunesse sur le tennis parce que c’est ma passion, lorsque je l’ai feuilleté ce qui m’a plu c’est qu’il parlait de l’histoire du tennis et je suis très intéressé par l’origine de ce sport créé en 500 av JC.

Je conseille ce livre à toutes les personnes qui veulent savoir et connaître tous les détails sur les principaux tournois comme Wimbledon, Rolland Garros…

Ce livre explique également des techniques comme le coup droit, le revers…il donne des informations sur la tenue et le matériel.

Pour moi, ce livre s’adresse donc aux personnes qui veulent en connaître plus sur ce sport si magique !!!

cedric tennis Cédric, 6ème 8

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

12345...12
 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39