LEONARDO

Posté par rabelaisblog le 22 juin 2018

                                              
Léonardo

                                                                                 

Si le livre était un Métier, ce serait Biographe. En effet c’est l’histoire d’une jeune fille appelée Mélissa (la narratrice) qui réalise des vidéos racontant la vie de Léonard de Vinci. La plupart des gens pourrait penser que Melissa est le personnage principal puisque c’est elle qui raconte l’histoire. Mais selon moi le véritable personnage principal est Léonard de Vinci, car c’est sa biographie et non celle de Mélissa, qui n’est qu’un prétexte pour rendre l’histoire plus intéressante. Sans cela l’histoire semblerait plus longue, il y aurait trop d’informations d’un coup et on s’ennuierait très vite; ce serait un documentaire et le roman qui documente est plus divertissant. Mélissa parle à la première personne du singulier, on voit tout du point de vue de la jeune fille:


« Je suis comme toi, une heure de bla-bla, ça ne m’intéresse pas.
Je vais donc te proposer des épisodes courts, comme une série si tu préfère.
Pas le temps de t’endormir! »

Parfois elle essaye d’imaginer ce qu’aurais pu ressentir Léonard de Vinci ou Léo comme elle aime l’appeler : Leonardo. « A Rome, Leo se fait un nouveau copain et pas n’importe qui: Machiavel! Ça te dit quelque chose? Son vrai nom pas frenchisé c’est Niccolo Machiavelli. Ça me donne envie de l’appeler Mac, OK ? ». Le livre est donc Biographe car il raconte la vie de Léonard de Vinci.


leonardMelissa_200

 

JOCONDE

Si le livre était une Oeuvre d’art, ce serait  La Joconde. La Joconde reste l’oeuvre d’art la plus connue de Léonard de Vinci. De nombreux visiteurs viennent de l’autre bout du monde la voir au Louvre et beaucoup de travaux de Léonard de Vinci ont été perdus ou pas encore découverts. Elle représente très bien le style de peinture de Léonard de Vinci c’est à dire l’art de la Renaissance. Dans ce tableau on voit bien toutes les techniques apprises ou inventées par Léonard de Vinci comme le sfumato, le chiaroscuro ou encore l’unione. Je trouve que le livre nous apprend beaucoup de choses intéressantes sur le tableau et Mélissa le décrit très bien avec beaucoup de détails. Léonard de Vinci reste un des plus grands génies de l’Histoire, il était peintre, sculpteur, architecte, médecin légiste, ingénieur, astronome, scénographe, machiniste, organisateur de fête… Mélissa parle de tous ses métiers en détails. Léonard de Vinci était encadré de plusieurs personnes de haute classe, comme les Médicis, Machiavelli, François 1er ; eux aussi seront cités dans le texte.

Sfumato: les ombres et les lumières se fondent sans traits ni lignes comme une fumée, ce rendu est du à la superposition de plusieurs couches de peinture.

Chiaroscuro(clair-obscur): il simule le volume avec des couleurs plus clairs que d’autres.  

itSi le livre était un  Pays  ce serait l’Italie. L’Italie est le pays natal de Léonard de Vinci, c’est dans ce pays qu’il a passé la plus grande partie de sa vie et ou il a créé ses plus grandes inventions. Il a voyagé dans toute l’Italie: il est parti de Vinci son lieu de naissance, puis il est allé à Florence pour son apprentissage au près du Maestro. Une fois son apprentissage fini, il a quitté Florence pour rejoindre Milan et il y est resté 17 ans. Il est ensuite allé à Mantoue ou ses projets sont tombés à l’eau donc il est parti à Venise ou là non plus il n’a pas pu réaliser ses projets à cause de la guerre. Il atterrit ensuite à Florence sans un sou. Il finira sa vie en France à la demande de François 1er  roi de France aimant beaucoup l’art. Ils deviendront vite amis. Léonard de Vinci mourra en France, avec François 1 er à qui il avait légué la Joconde à son chevet. La vie d’artiste est très difficile mais Léonard de Vinci n’aura jamais baissé les bras de toute sa vie, il, a cru en ses rêves jusqu’au bout. 

 

Le livre est très intéressant, parce qu’on se cultive sur la vie de Léonard de Vinci tout en s’amusant car Mélissa rajoute des commentaires tout au long du livre sur chaque instant de la vie du génie.

Le livre est prenant, car il captive on n’a pas envie de le lâcher, on a envie de connaitre la suite. Va-t-il pouvoir terminer au moins un de ses projets jusqu’au bout ? Deviendra-t-il riche ? 

Le livre est branché, car l’idée de présenter le sujet principal sous forme de vidéos est nouvelle; et on peut voir l’évolution de certaines machines entre la Renaissance et aujourd’hui.

Un nouveau titre ?

 Le génie de la Renaissance

Je trouve que ce titre convient mieux, car Léonard de Vinci est considéré comme un génie et il cite aussi la période où il a vécu. Je pense que le vrai titre du livre est trop simple et on ne sait pas forcément de qui ou de quoi on parle. Alors qu’avec le nouveau titre on sait déjà mieux de qui on parle. Comme le livre ressemble à une biographie ou encore à un documentaire le titre nous informe que le livre est instructif.  

Le vrai titre du livre est déjà bien, car on entend la voix de la narratrice. On comprend que c’est un personnage du récit qui parle et qui donne son point de vu. 

Quelque mots sur l’auteur 

Cécile Alix naît le 6 septembre 1972 dans l’est de la France.C’est une excellente auteur mais aussi une philosophe, historienne, conférencière, formatrice pour futurs enseignants et pour finir instructrice dans le milieu théâtral:

« Je propose des ateliers d’écriture, ateliers philo, théâtre, lectures animées et conférence jeunesse adaptées à un public de la grande section à la 5ème et à un public familial. J’aime rencontrer mes lecteurs et j’interviens régulièrement en écoles, collèges, bibliothèques… Mon passe-temps favori: semer des graines dans les esprits juvéniles, bien les arroser, puis les regarder pousser… »

Cécile nous raconte dans son livre avec plein de joie, la vie de cet homme hors du commun. Le récit est parsemé de dessins qui permettent de mieux comprendre les projets de Léonard de Vinci. Elle a réussie à faire de son livre un récit à la fois instructif et gai.

 Emmanuelle, 5e6

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

LE SEIGNEUR DES ANNEAUX

Posté par rabelaisblog le 22 juin 2018

20150913125315!Le_Seigneur_des_Anneaux_logo

                                  AUTEUR : John Ronald Reul Tolkien

seigneur

 Oyez, bonnes gens, la très véridique histoire de l’Anneau de Puissance forgé naguère par Sauron le Grand. Un homme eut le courage de lui arracher arracher et ainsi le chassa hors du monde. Le Maitre Anneau se perdit. Peut-être a-t-il  fait le malheur de ceux qui l’ont pris ? Mais la Terre du Millieu s’enfonce dans la nuit. L’Ennemi est de retour ! Avec l’Anneau Unique, il aurait le moyen d’abattre toute résistance et plonger la Terre de Millieu dans les ténèbres. Par chance, j’ai compris le premier qu’il est ici. L’Anneau lui-même désire revenir à son maître. le temps presse. Bientôt il le trouvera et il recouvrira toutes les terres de ténèbres. Il faut le détruire ! Il le faut ! Résumé du livre par l’édition POCKET

 

Ce livre est :

INATTENDU

J’ai trouvé ce livre inatendu:

Comment pouvait-on croire qu’un jour la créature la plus petite, un hobbit, semblable à un tout petit homme, puisse avoir le destin du monde entre ses mains ?

Comment pouvait-on imaginer que l’anneau de pouvoir, l’arme la plus puissante crée par Sauron Maître des Ténèbres, puisse être retrouvé un jour après avoir été perdu il y a des milliers d’années dans une guerre contre le reste du monde ?

WIN_20180619_14_07_19_Pro

(mes livres)

Ce livre est:

PALPITANT

Palpitant comme les moments d’aventure que nous offre la communauté de l’anneau, celle qui a été crée pour détruire l’anneau en plein pays ennemi où il avait été crée.

Cette communauté était composée de neuf personnages :

Deux hommes : Aragorn,un rodeur et Boromir, roi des hommes de l’ouest

Quatre hobbits : Frodon, le personnage principal, Sam son meilleur ami ainsi que Merry et Pippin

Et aussi un magicien Gandalf, un elfe des bois Legolas et le nain Gimli.

communauté

Tous se sont alliés dans le même but : détruire l’anneau unique.

Avec ce livre on a vraiment envie de suivre l’aventure de tous ces personnages jusqu’au bout.

Ce livre est :

UNIQUE

Ce gros livre est unique en son écriture et en son contenu.

Les personnages sont si bien décriTs qu’on s’en fait très vite une opinion, et grÄce aux décors si bien posés, on est très vite projeté dans l’histoire comme dans la forêt de Fangorne et ses arbres vivants ou encore dans les mines de la Moria qui font froid dans le dos. Et comme l’aurait dit Gandalf dans les mines de la Moria :

«Ne nous attardons pas ici avant qu’il ne soit  trop tard »

 

Si mon livre était un lieu ce serait la Nouvelle-Zélande car son paysage très diversifié à la fois montagnard, maritime, forestier et volcanique correspond parfaitement aux paysage évoqués dans cette histoire.

D’ailleurs l’adaptation cinématographique a été tourné là-bas, choix de Peter Jakson le réalisateur du film entre 2001 et 2003

 foret

Si mon livre était une œuvre d’art,ce serait la «Forêt de soignes »de Pierre Lemoine qui montre un chemin sans fin dans une forêt qui pour moi montre bien cette quête de détruire l‘anneau unique pour détruire le mal à jamais.

Image result for le seigneur des anneaux

J’ai adoré ce livre car j’adore les histoires fantastiques comme celle-ci mais en plus elle est juste incroyable, c’est un chef-d’œuvre de la littérature Anglaise et en tant qu’adaptation,  il a eu 11 oscars à la 76 éditions des oscars dont celle du meilleurs film pour seulement le premier volet. Raison de plus pour que vous le lisiez !

Visualiser la bande-annonce du premier épisode …

Image de prévisualisation YouTube

 

gollum

Merci  à tous d’avoir lu !!!

 Emerson 5e6

 

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

ETOILE

Posté par rabelaisblog le 22 juin 2018

 

Image associée

 

Ce livre est une autobiographie d’une grande danseuse de l’opéra: Marie-Claude PIETRAGALLA.

Dans ce livre Marie va raconter le moment où elle passe l’audition pour devenir petit rat à l’opéra. En passant cet examen elle rencontrera des jumelles, Elsa et Emilie, qui vont l’aider à ne pas paniquer lors de l’audition et qui par la suite deviendront ses amies. Elle fera aussi la connaissance d’Aurore: une fille audieuse qui fera tout pour réussir et qui passera son temps à rabaisser Marie, Elsa et Emilie.

Si ce récit était un animal ce serait un papillon de nuit car le papillon fait penser à la légèreté de la danse, qui est le sujet principal de ce livre, la passion de ces trois jeunes filles. Mais « de nuit » car dans la danse il y a le côté sombre des entraînements qui vont être de plus en plus difficiles, de plus en plus intensifs. Il y a aussi la rivalité des danseuses entre elles car il y a peu de places donc peu d’entre elles vont être acceptées.

Résultat de recherche d'images pour "papillon de nuit"

Si ce récit était une saison ce serait l’hiver pour les relations amicales de Marie: elle a de superbes amies, Elsa et Emilie qui vont l’aider à surmonter cette épreuve: cela m’évoque le bel hiver avec son chocolat chaud devant la cheminée. En revanche, les relations de rivalités entre Marie et Aurore, qui est prête à tous pour démoraliser et rabaisser Marie, m’évoque l’hiver froid où il pleut.

Résultat de recherche d'images pour "l'hiver"

Si ce récit était une couleur ce serait le gris car dans la danse on peut observer les bons et les mauvais moments. Les mauvais moments sont représentés par la rivalité de toutes ses jeunes filles, mais aussi tous ces entraînements de plus en plus intenses: cela me fait penser au gris foncé qui peut paraître dur. Dans cette histoire, on peut de même observer les bons moments entre Marie et ses amies où elles vont au parc, etc… Mais surtout ce qui est beau c’est de voir que Marie ne lâche rien, elle veut aller au bout de son rêve. Plus les entraînements sont difficiles plus elle sait qu’elle se rapproche de son rêve et donc garde le sourire aux lèvres. Cela m’évoque le gris clair qui est un gris doux proche du blanc.

Résultat de recherche d'images pour "gris"

Doux: C’est l’histoire douce d’une jeune fille qui veut rentrer à l’opéra.

Stressant: Ce livre est stressant, surtout au moment où Marie passe le concours et où elle attend de savoir si elle est prise ou pas.

Dur: Dans ce livre nous prenons aussi conscience des choix durs que doivent faire les parents: Est-ce une bonne idée de la laisser passer ce concours ? Ne sera-t-elle pas anéantie si elle ne réussit pas ? Une fois qu’elle aura réussi, devra-t-elle aller en internat ? Comment gérer ses études ? Ce sont des choix que les parents de Marie ne vont pas prendre à la légère.

Ce qu’il faut retenir de ce récit c’est qu’il nous aide
à croire en nos rêves,
à nous dépasser,
à ne jamais perdre espoir ou abandonner.

Résultat de recherche d'images pour "photo du livre de pietragalla"
Voici un photo de PIETRAGALLA.

Vous pouvez retrouver  Marie-Claude PIETRAGALLA pour des cours de danses:
http://www.pietragallacompagnie.com/

Voici le premier vidéo-clip réaliser par PIETRAGALLA : bon visionnage!

Image de prévisualisation YouTube

.

5e6 Célia

 

 

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

SWORD ART ONLINE

Posté par rabelaisblog le 22 juin 2018

Résultat de recherche d'images pour "police d écriture Sword Art Online"

 

INTRODUCTION :

Sword Art Online est un  light novel (catégorie spécifique de roman) écrit par Reki Kawahara, un auteur japonais  et illustrer par Abec, il as été édité par la maison d’édition OFELBE.

IMG_1441

     Le Titre de ce livre vient du nom du jeu vidéo autour duquel tournera l’aventure;
un jeu mortel nommé  SAO  dans lequel les joueurs seront pris au piège.

Le tome 1 se nomme Aincrad car Aincrad est le nom de la forteresse volante et insaisissable se trouvant dans SAO. Les joueurs sont bloqués dans ce jeu et ne pourront en sortir qu’une fois les cent étages d’Aincrad gravis (ce qui se trouve être pratiquement impossible car la forteresse volante se trouve être un vrai labyrinthe…). Les nombreux assauts se succèdent dans ce survival game…  De plus, à cause de leur nerve gear (casque futuriste directement relié au cerveau du joueur) une mort dans le jeu entraîne une mort dans la réalité. Les proches des joueurs ne peuvent rien y faire et ne peuvent qu’attendre la fin du jeu car s’ ils débranchent le casque d’un joueur, il meurt. Le destin de chaque joueur est entre ses mains!

Il a également été adapté au cinéma… Vous pouvez voir la  bande annonce ci-jointe

Image de prévisualisation YouTube

« Vous êtes bien dans un jeu vidéo, mais vous n’êtes plus là pour jouer. »

phrase de Akihiko Kayaba, programmateur de SAO

IMG_1443       

Si Sword Art Online était un animal, ce serait un oiseau en cage, car des milliers de joueurs connectés, pris au piège dans un monde virtuel où le moindre faux pas peut-être fatal, luttent pour regagner leur liberté. J’utilise la métaphore de l’oiseau car on dit que les oiseau sont libres dans le ciel.

Si Sword Art Online était une saison, ce serait l’hiver car on a souvent l’impression que cette période enneigée ne se termine jamais et c’est justement ce que ressentent les joueurs, pris au piège dans ce monde infernal, éternel comme l’hiver.

Si Sword Art Online était une couleur ce serait le bleu car le bleu est la couleur  de l’espoir. Kirito et Asuna, les deux protagonistes de l’histoire bloqué tous les deux dans le jeu mortel Sword Art Online, n’ont jamais cessé d’espérer pouvoir quitter ce monde sans fin qui n’est pas le leur. On dit aussi que le bleu représente de nouveaux horizons… 

{ Si Sword Art Online n’avait pas été le bleu, il aurait été le rouge, car on dit que le rouge est la couleur du destin et que leurs problèmes d’aujourd’hui sont peut-être liés à quelque chose de bien; sans ce jeu, ils ne se seraient sans doute jamais rencontrés}

SAO est :

 ÉMOUVANTcar l’histoire nous fait ressentir jusqu’au bout toute une palette d’émotion !

CAPTIVANT, car l’histoire nous donne sans cesse envie de découvrir la suite

SURPRENANTcar l’histoire m’a étonnée du début à la fin

( /!\ je n’en dirais pas plus,  ainsi l’intrigue reste prête pour être découverte /!\ )

 IMG_1440

5e6 LENORA

 

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

ZOANTHROPES

Posté par rabelaisblog le 20 juin 2018

     Zoanthropes : La métamorphose

Mathias Rouage

                                                
Zoanthropes tome 1

Si Zoanthropes était
un film,ce serait Hunger games lui-même tiré d’un roman de science-fiction. Dans ce film l’univers ressemble à celui de Zoanthropes: très futuriste autant dans la technologie que dans le décor. Par exemple, leurs maisons sont une seule et même pièce qui peut se changer à tout moment en chambre, salon, salle de bain, etc… ou encore leurs moyens de transports, ils ont des voitures a pack anti-gravité (volantes), des tramway aériens et des coques de téléportation. 
On retrouve aussi une différence sociale entre deux univers: dans Hunger games, c’est la différence entre les riches et les pauvres et dans Zoanthropes, il s’agit la différence entre les zoanthropes (êtres mi-hommes mi-bêtes qui peuvent se transformer à volonté en humains, bêtes ou hybrides ; c’est-à-dire entre les deux) qui sont bons, qui veulent la paix et ont une solidarité entre eux impressionnante contrairement à ce que pensent les humains qui eux vivent avec du mépris et de la haine envers les zoanthropes.  

                                                                                                                           District12

                                                                                                                                    http://fr.hungergames.wikia.com/wiki/District_Douze

« Les êtres hybrides avaient obtenu leur indépendance après la guerre et s’étaient installés dans un continent appelé autrefois Europe. Les humains vivaient sur celui qu’on appelait Amérique. Mais les zoanthropes restaient une menace […] Cela faisait plus de soixante ans que les humains et les hommes-bêtes se regardaient en ennemis, attendant la moindre erreur pour enfin se détruire à jamais. »

Si mon roman était une saison ce serait l’automne car Shina, doit fuir les humains qui veulent la tuer et aller dans le pays des zoanthropes.  L’héroïne du roman a en effet découvert à l’occasion d’un test qu’elle était zoanthrope. Elle va devoir se construire sa nouvelle vie et perdre tout ce qu’elle connaissait : ses amis, sa famille … Elle est comme un arbre qui perd ses feuilles. Mais au pays des zoanthropes toujours comme un arbre, elle se prépare à de nouvelles feuilles.

« Certain saignaient, mais ce n’étaient que des blessures légères comparées à cette plaie profonde qui leurs déchiraient le cœur : ils devaient tous maintenant faire une croix sur la vie tranquille et humaine qu’ils avaient menés jusque-là. Ils devaient dire adieu à leurs parents, a leurs amis et à leurs proches. […] Un long voyage les attendaient. » 

Si Zoanthropes était un oiseau ce serait un phénix car l’animal de Shina est un phénix, c’est son animal totem (l’animal en quoi elle peut se transformer) ce qui la mène à Signi la capitale du pays des zoanthropes .


Phénix
 

« -Vous irez à Signi, et votre animal est… [….]                                                                                                                                                                  -Très intéressant, reprit la femme. Très, très intéressant…Ma chère Shina, vous allez faire beaucoup de jaloux et d’envieux…Vous êtes un phénix !                      

                                       Trois petits mots…

Captivant : Il y a beaucoup de tensions et de rebondissement dans ce livre qui fait que l’on n’arrive plus à se détacher de la lecture.

Surprenant : Il y a des trahisons et des retournements de situation surprenants dans cette histoire.

Futuriste : C’est dans un environnement futuriste que se passe l’aventure comme je l’ai déjà dit. De plus, le roman nous fait imaginer ce que pourrait être le futur. Les zoanthropes pourraientt plus tard exister si nous ne faisons pas attention à préserver la paix. La création d’armes de plus en plus sophistiquées pourrait produire des créatures comme les zoanthropes et mener à reproduire l’histoire de ce livre.

Transformation

Si je devais renommer mon roman, je l’intitulerais Transformation car c’est à la fois une transformation « physique » (transformation de Shina en phénix) et une transformation mentale: elle apprend par exemple que les zoanthropes ne sont pas mauvais comme elle le pensait, elle découvre aussi que c’est une bonne chose pour elle d’être devenue une zoanthrope car cela l’a rendue plus sure d’elle et déterminée. Elle découvre aussi qu’il y a des mauvaises personnes partout, je pense aux Atlétis, une organisation secrète de zoanthropes qui veut dominer les humains et qui ont besoin d’elle pour trouver l’objet qui ressuscitera leur chef. Et je pense aussi à ses amis qui sont comme elle, ils vivaient comme des humains avant d’avoir découvert qu’ils étaient zoanthropes et parmi lesquels elle découvrira que deux d’entre eux font en fait partie des Atlétis… 

                                               Lecture audio

 

Page facebook de l’auteur : https://fr-fr.facebook.com/MatthiasRouage/

5e6 Mélanie

 

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

JOURNAL D’UNE PESTE

Posté par rabelaisblog le 18 juin 2018

Résultat de recherche d'images pour "journal d'une peste tome 1"de Virginy L.SAM

VIRGINY L.SAM est une auteure récente dans le monde de la littérature jeunesse. Elle a écrit plusieurs romans comme par exemple toute la collection de  Journal d’une Peste ou encore Les carnets (presque) ordinaires de ma vie.

Si le livre était  une plante, ce serait le cactus car cette plante est aussi piquante que le caractère de l’héroïne Fanette. C’est une jeune fille de 13 ans qui est  très méfiante, solitaire et en quelque sorte une petite méchante car elle a toujours une idée derrière la tête pour embêter son entourage !

Résultat de recherche d'images pour "dessin cactus aquarelle"

°Si le livre était un endroit ce serait le collège de Fanette car malgré qu’elle n’aime pas l’école elle est très heureuse là-bas car elle est entourée de ses amis et c’est là-bas que son fameux côté farceur ressortira. Elle aime beaucoup charrier ou plutôt embêter ses professeurs et faire des farces à ses camarades!

Image associée

Si le livre était une œuvre ce serait le tableau si dessous que j’ai choisi car celui-ci a beaucoup de couleurs  qui me font penser aux farces et à la bonne humeur de l’héroïne mais d’un autre côté il y a les cactus qui font penser au caractère bien trempé de Fanette

Résultat de recherche d'images pour "tableau peinture cactus connue"

 

TOUCHANT:

J’ai trouvé ce livre touchant car il parle des relations qu’il y a entre générations: Fanette est extrêmement proche de son grand père qui vit dans une Maison de Retraite (Le clos des Sirènes) Il faut savoir que les parents de Fanette ne sont pas vraiment d’accord avec les visites trop fréquentes de leur fille dans la maison de retraite. Ils ne rendent jamais visite au grand père car ils trouvent qu’il a perdu la tête.

Elle lui rend visite très souvent surtout à la fin des cours! Le grand père de Fanette a vraiment le même humour qu’elle (farceur, et enfantin) C’est pour ça  que Fanette et son papi adorent s’amuser et rigoler ensemble, c’est ce qui m’a  beaucoup plu dans ce livre !!!

Résultat de recherche d'images pour "dessin d'un grand pere avec sa petite fille"

AMUSANT:

J’ai aimé ce livre car Fanette peux être très joyeuse en compagnie de ses amis et de son grand père et dés quelle rentre chez elle, elle est moins enthousiaste moins joyeuse mais par contre elle est toujours farceuse !

J’ai également aimé ce livre car Fanette se confie à nous en nous racontant ses secrets, ses pensées! Entre le lecteur et Fanette il y a comme un lien d’amitié qui se forme…

Le livre propose aussi de très jolies illustrations qui soutiennent bien le texte.

Résultat de recherche d'images pour "journal d'une peste illustrations"

Pourquoi Fanette est-elle qualifié de PESTE ?

Fanette est une petite Peste car elle aime beaucoup énerver, taquiner, embêter les gens et surtout dans son livre elle nous donne pleins de farces à faire ou des astuces comme par exemple:

« Comment réussir à éviter un repas de famille » ou bien « Farces à faire à la prétentieuse de la classe »

D’ailleurs Fanette a inventé des petites citations que je trouve vraiment très bien pensées comme par  exemple:

- »Être peste ou ne pas être »

- »Peste un jour peste toujours »

- »Pépé Gaston mon adoré »

- »Peste et fier de l’être »

J’ai vraiment beaucoup aimé toute la collection (5 tomes).  Ce sont des livres très faciles à lire.

Son caractère est vraiment très drôle, il y a beaucoup de Pep’s dans le livre et de très belle illustrations (doodles) qui font vraiment penser à un journal intime !!

Je recommande le livre

EN BONUS:

Image de prévisualisation YouTube

 Cristina, 5e6

 

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

POULES RENARDS VIPERES

Posté par rabelaisblog le 18 juin 2018

      Poules renards viperes

Poules, renards, vipères : Albin – Trailer sous-titré – YouTube

 

Si ce livre était une saison, il serait l’automne pour sa couleur rouge et orange. Ces couleurs nous rappellent le sang qui coule, comme la guerre qu’il y a entre le peuple des renards, le peuple des poules et celui des vipères.

automne 

Si ce livre était un animal, ce le lion, enfermé dans une cage comme Albin, le petit poussin. En effet Faubec, un autre poussin qui est jaloux d‘Albin, va le faire emprisonner . Sa faute est d’être aller sur une terre interdite aux frontières des trois territoires.

lion 

Si ce livre était une œuvre d’art, ce serait la Joconde car on reste fixé comme elle jusqu’à la fin de cette histoire. On veut savoir si Albin va réussir à sortir de cette prison.

 JOCONDE

 

En trois mots ?

Réaliste : car l’histoire est tellement bien trouvée que l’on pense que l’endroit où vit Albin le petit poussin existe.

Excitant : car on ne sait pas si Albin va réussir à unir son peuple avec ceux des renards et des vipères.

Mystérieux : car Albin est encore un petit poussin mais il a des objectifs et des réflexions d’adulte.

Si je pouvais changer la couverture ainsi que le titre:

decouverte maelys.png

 

albin

Voici Albin un petit poussin qui veut faire la paix avec le peuple des renards et des vipères.

 

celis maelys 

Voici Célis, c’est une vipère très courageuse et qui est timide elle va aider Albin tout au long de son aventure. Célis va rencontrer Albin sur le triangle sans nom. Elle va l’accompagner tout au long de l’aventure.

 

 

zora

Voici Zora elle est intrépide et est prête à prendre de gros risques pour aider ses amis. Elle va rencontrer Célise et Albin sur le triangle sans nom et ils vont tous les trois essayer de faire régner la paix entre leurs peuples.

 

 

 

Paul Ivoire
Né à Abidjan en 1968, l’auteur vit actuellement dans un petit village de Bourgogne avec sa femme et ses quatre enfants.

Après des études scientifiques, il exerce la profession d’ingénieur agronome puis devient père au foyer. Il se consacre alors à la littérature jeunesse et à la musique.

 Grâce à Librinova, « La guerre des millions » est devenue « A chacun son rêve ». Le roman a été publié en mars 2017 aux éditions Anne Carrière. « Quand reviendront les cygnes et Double Axel » restent pour l’instant disponibles au format numérique. Le premier tome de « Poules-renards-vipères », une trilogie pour les 9-12 ans, illustrée par Miss Paty, est par ailleurs publiée aux éditions Poulpe Fictions (Edi8-Gründ), au mois d’août 2017. Les tomes 2 et 3 paraîtront en 2018.

 Maëlys, 5e6

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

LE PRINCE DES NUAGES

Posté par rabelaisblog le 18 juin 2018


 Le Prince des Nuages   de Christophe Galfard

Le-prince-des-nuages

Ce roman est un roman fantastique écrit par Christophe Galfard. Il parle d’un jeune garçon ordinaire, du nom de Tristam, qui vit dans un village qui se trouve sur un nuage. Ce village se nomme le Blueberry. Il vit avec sa mère exclu par les autres habitants à cause de rivalités. En effet, cette femme vient d’un royaume ennemi. Elle a été recueillie après le crash de son « avion » dans le village.

 

Si ce livre était un animal ce serait un paon car comme celui-ci, ce livre est fascinant car il nous fait voyager dans un monde irréel. Dans ce livre ce qui est fascinant aussi c’est que les habitants ne connaissent pas la vie sur terre ni ses paysages.

paon²

  <<Comme tous les habitants du Blueberry, Tristam savait que leur village avait été  construit sur un nuage, au dessus d’une île volcanique perdue au milieu de l’océan.>>    

 << Une faible lueur rosée apparut derrière; un vent humide leur balaya le visage. Ils ouvrirent la porte en grand, et restèrent bouche bée: de l’autre côté, il n’y avait plus de murs, juste un brouillard rose, très dense, dans lequel s’enfonçait une sorte de chemin. La brise qui déplaçait la vapeur colorée faisait apparaître, disparaître, des poutres verticales dont le haut se perdait dans cette brume irréelle. >> 

 

Si ce livre était un tableau ce serait Guernica car dans ces deux œuvres, les habitants sont ravagés après une guerre. Dans ce livre les deux personnages principaux sont Myrtille et Tristam. Ils sont tous les deux très différents car Tristam est un pauvre paysan qui vit à l’écart des autres alors que Myrtille est une jeune reine en devenir qui vit dans le village, qui fut créé pour elle.

guernica

<< Agenouillé devant son roi, le colonel avait promis : « Sire, j’élèverai la princesse comme ma propre fille.  » Aussitôt, il s’était mis au travail. Il avait fait préparer un nuage de voyage, où il avait stocké du bois de charpente, du carburant et des vivres. >>

Mais une attaque de soldats dirigée par le Tyran, un homme infâme, va les séparer pour les rapprocher par la suite. Le meilleur ami de Tristam s’appelle Tom. Ils vont s’entraider lors de ce périple face à leurs ennemis car le Tyran a un plan terrible : détruire la Terre. Ensemble ils devront déjouer son plan.

Si ce récit était un lieu, ce serait l’Antarctique, car ce récit dénonce le réchauffement climatiques et ses conséquences. Le Tyran veut multiplier les catastrophes naturelles pour détruire la Terre comme créer des ouragans à volonté ou créer des nuages orageux. Ce qui nous permet de nous  demander : comment protéger la planète Terre ?

Cette histoire nous permet aussi d’avoir une prise de conscience importante sur le réchauffement climatique car elle désigne l’homme comme le responsable. L’homme a par exemple utilisé des énergies polluantes pendant des années. Dans ce récit c’est aussi un homme qui  sera l’origine des catastrophes qui ne feront qu’augmenter.

iceberg

 << Son index pointa la gigantesque spirale blanche qui se déplaçait dans le ciel. Un trou venait d’apparaître en son centre.

- Qu’est ce que c’est ? demanda Myrtille, qui sentait la panique monter en elle.

- Certains appellent ce phénomène une tempête tropicale, d’autres un typhon, un cyclone ou un ouragan … il détruit tout sur son passage et transforme la Terre en enfer. J’adore ! >>

 En trois mots ?

Palpitant:  Le récit est palpitant. Certains passages nous empêchent de respirer tellement il y a de suspense et on ne peut plus s’arrêter de lire. A chaque page on se demande : que va-t-il se passer ? Vont-ils s’en sortir ?

EmouvantCe roman nous fait ressentir beaucoup d’émotions car nous passons parfois d’un chapitre à un autre en suivant l’histoire de Myrtille puis on passe tout à coup aux aventures de Tristam et ainsi de suite durant tout le livre.

Envoûtant: Le Prince des Nuages est un roman envoûtant qui nous invite à nous mettre à la place du héros, ce qui fait que nous ressentons ses émotions et que nous avons toujours envie d’en savoir plus.

Un nouveau titre ?

Si je devais donner un nouveaux titre à mon livre, ce serait surement :  » Voyages à travers les nuages » car il nous fait voyager dans les airs, de royaume en royaume tout en laissant parler notre imagination

 

nuages

 

 

L’auteur: Christophe Galfard est un physicien et écrivain français né 1976 à Paris. Il a écrit des livres sur l’univers comme « Georges et les secrets de l’univers. Il est spécialisé en physique théorique. Il a co-publié « Georges et les secrets de l’univers avec Stephen et Lucy Hawking.

Pour en savoir plus :

https://www.babelio.com/auteur/Christophe-Galfard/4641

Pour voir une interview de Christophe Galfard cliquez ici :

http://www.dailymotion.com/video/x9b0k8

Garance, 5e6

 

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

A DECOUVERT

Posté par rabelaisblog le 7 juin 2018

Les aventures de Mickey Bolitar 

A découvert 

de Harlan COBEN

Résultat de recherche d'images pour "a decouvert"

Parchemin

Si ce roman policier était une musique, ce serait la musique du film PSYCHOSE de Bernard HERMANN car c’est une musique qui entretient l’angoisse que l’on peut éprouver en lisant cette histoire. Elle permet de faire ressentir les émotions de Mickey, le personnage principale et également narrateur, dont la vie est chamboulée par la mort de son père .De plus, sa mère se drogue et sa petite amie disparaît sans laisser de trace. Qui plus est une inconnue appelée  »La femme chauve souris  » le fait douter sur la mort de son père.

 youtube]https://youtu.be/DDtJUSYoLDE[/youtube]

Bernard HERMANN : est né le 29 juin 1911 à New York et est mort le 24 décembre 1975 à Los Angeles . Il est un 

compositeur et chef d’orchestre américain . Il fut découvert à la fin de sa vie par la génération du Nouvel Hollywood, pour 

laquelle il a écrit ses dernières partitions comme Taxi Driver de Martin SCORSESE … . Aujourd’hui, il est considéré comme un

des plus grands compositeurs de l’histoire du septième art ( on doit le thème septième art à l’un  des pionniers de la critique

cinématographique: Riccioto CANUDO ).

Giacometti

 

Si ce livre devait être une oeuvre d’art, ce serait L’HOMME QUI MARCHE du sculpteur GIACOMETTI car fait penser à Mickey déambulant à la recherche de réponses à ses questions. Mais plus il avance dans ses enquêtes, plus il se heurte à d’autres interrogations, et plus il est obligé d’avancer.
Comme disait GIACOMETTI: « Notre démarche pour avancer dans la connaissance est 
difficile . Il faut s’arracher à la glaise pour que l’esprit progresse « .

Automne

 

Si « A découvert » était une saison, ce serait sans doute L’AUTOMNE car dans ce livre nous pouvons passer des moments d’espoir aux moments sombres. C’est une période de l’année où  les jours de pluie et de brume comme nous pouvons passer en un instant du rire aux larmes.

  »J’ai failli sourire, puis je me suis rappelé de tout le reste. C’est drôle comme on peut vite oublier ses problèmes l’espace de quelques secondes ; comment au milieu d’un cauchemar, on peut se mettre à rêver que tout ira bien ».

                                                                                          Si je devais renommer ce livre ce serait :

UNE APPARENCE TROMPEUSE

Coben

Car tout au long du livre, nous lecteurs avons une perception des choses et des personnages, bien différentes de ce qu’ils sont pour finir dans l’ouvrage.

EN TROIS MOTS ?

IMPATIENT : Car Mickey ne peut pas attendre d’avoir des réponses à ses questions et il est impatient de revoir Aslhey (sa petite amie). Le lecteur devient vite également impatient de lire les prochaines aventures de Mickey.

INTRIGANT : Chaque chapitre apporte de nouvelles informations qui contredisent ce que l’on imaginait. L’histoire se complique, il est donc difficile de d’essayer de résoudre l’intrigue jusqu’à la fin du livre.

AMICAL : car Mickey n’est jamais seul. Tout au long de l’histoire, des liens d’amitié se créent avec Emma, une jeune fille toujours seule jusqu’à ce qu’elle le rencontre dans un premier temps. Puis avec Spoon, le fils de la concierge du lycée. Ils sont toujours là au bon moment, les uns pour les autres. C’est pour résumer un clan soudé.

« Mes amis ai-je pensé. Les seuls vrais amis que j’avais jamais eu. Et là, j’ai senti que ce ne serait pas la dernière fois qu’on ferait front tous ensemble ».

Harlan COBEN : 56 ans, né en 1962 à NEWARK dans le NEW JERSEY. Il grandit et fait ses études à LIVINGSTON. C’est un écrivain américain de romans

policiers. Parmi ses nombreux livres certains ont été adaptés au cinéma comme « Ne le dis à personne » réalisé par Guillaume CANET ou à la télévision comme

« Juste un regard » réalisé par Ludovic COLBEAU-JUSTIN.

Voici l’extrait de mon livre que j’ai choisi de vous lire, milieu du chapitre 4 : 

5e6 Adèle

Publié dans A ECOUTER, LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

5e4 Andrea

Posté par rabelaisblog le 3 juin 2018

                               Le Royaume de Kensuké

                                                             de Michael Morpurgo

Si Le Royaume de Kensuké était un lieu ce serait le Désert du Sahara car il n’y a personne ! Même pas de choses à manger ni de choses à boire. De même, Michael, un enfant qui est tombé de son bateau: la Peggy Sue, est seul avec son chien Stella. Il est triste.

Michael est sur une île et dit :  » Que fais-je ici? Et où sont mes parents?
Tout cela est de ta faute Stella ! Pourquoi as-tu sauté par-dessus le bateau « .

désert2le désert

 

Si Le Royaume de Kensuké était une saison ce serait le printemps car le début de cette saison commence par des températures plutôt fraiches comme quand Michael arrive sur l’île et qu’il essaie d’attirer les passants qui sont en bateaux .  » Viens Stella on va faire un feu pour attirer les bateaux ! ». Mais la fin de cette saison est ensoleillée avec des températures plutôt chaudes comme quand Michael retrouve ses parents. IL est content! » Michael aperçoit un bateau bleu et blanc comme celui de la Peggy Sue . Il regarde longtemps et s’écrie :  » Regarde Stella c’est le bateau de papa et maman ! Cours vite vers le bord de la plage ! « 

normal_Le_printemps_au_parc_Montsouris-06[1]le printemps

                                                                            

Si Le Royaume de Kensuké était une matière ce serait le diamant car il doit surmonter des épreuves: il doit être importé depuis plusieurs pays puis être taillé à la bonne forme puis enfin être vendu à des commerçants. Michael doit lui aussi surmonter des épreuves comme la fatigue, la faim, le malheur et l’eau non potable. Quand il arrive sur l’île avec son chien Stella, il n’a rien pour calmer ses maux de ventre et sa gorge qui l’irrite. Michael parlant à Stella:  » Enfin Stella si tu n’avais pas sauter nous n’en serions pas là! Je sais très bien que toi aussi tu meurs de soif! Et de faim!

diamant

le diamant 

Un peu de culture :

Michael Morpurgo , né le 5 Octobre 1943 à St Albans ,

en Angleterre , est un auteur britannique , notamment

connu pour ses ouvrages de littératures d’enfance et de jeunesse

                                             

 

                                                                                                                                                                                               Andrea 5e4

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

L’ENIGME DE LA MAISON ROBIE

Posté par rabelaisblog le 13 mai 2018

                 

L-enigme-de-la-maison-Robie (1)

514GfnjbUCL._SX355_                  BLUE BALLIETT

Si l’énigme de la maison Robie était un jeu, ce serait un rubis’s cube car Calder, un des trois enfants qui veulent élucider le mystère de la maison Robietoujours ses pentominos avec lui: Les pentominos sont des objets à faces carrées qui représentent les lettres de l’alphabet. Ils  sont semblables à des rubis’s cubes. Les pentominos de Calder vont beaucoup l’influencer dans cette énigme et c’est aussi grâce à eux que les trois enfants vont pouvoir élucider le mystère.  Calder a toujours ses pentominos avec lui et il s’en sert dès qu’il se sent seul ou un petit peu perdu.

                                                                                              

«les pentominos font des choses curieuses. il cessa de marcher.
-J’en ai sorti six chez Tommy et j’ai encore eu le F,le L et le V par pur hasard,ainsi que le I,le N et le V.Quand je l
es assemblais en t’écoutant lire, je  me suis rendu compte que j’avais rassemblé une partie de la façade et de la terrasse de la maison Robie, avec sa fenêtre étroite et tout, et que j’avais ajouté le INV d’invisible aux initiales de Frank Lloyd Wright. C’est fou non? Petra regarda Calder avec stupeur, la bouche entrouverte.
-Magique,souffla t’elle.»

2017-01-29-pentominoes-1

                                                                               les pentominos de Calder

 

Si mon livre était un sentiment, ce serait l’amitié car c’est grâce à l’énigme de la maison Robie que Tommy, Calder et Petra sont devenus d’inséparables amis. Ensemble, ils avaient déjà résolu l’énigme Vermer mais ils s’étaient disputés et ils étaient donc assez fâchés. Ils n’étaient pas comme tous les enfants, ils adoraient les aventures, les énigmes et surtout élucider des mystères.

Calder, Petra et Tommy sont trois enfants qui,  apprenant qu’ils iront voir la Maison Robie avec leur classe, voulurent  élucider eux-même le mystère : Calder qui habite en face de la maison Robie, avait tout de suite remarqué qu’il y avait quelque chose de louche dans cette belle et vieille maison. Petra, quant à  elle, avait remarqué des ombres qui passaient dans la maison, de temps à autre.

Et Tommy avait réussi, en creusant la terre du jardin qui entoure la maison Robie, à dénicher un petit poisson en métal qui pourrait bien leur servir à résoudre l’énigme…

[/audio

Mais il y avait donc un problème: Calder, Petra et Tommy ne pouvaient pas restés fâchés  car on ne peut pas résoudre un vrai mystère sans vraie amitié.

la maison Robieamitié

 

                       POUR EN SAVOIR PLUS :

 La maison Robie est une oeuvre de Frank Lloyd Wright et a été construite entre 1906-1909

Si vous voulez plus d’informations au sujet de cet architecte et de la maison Robie, je vous invite à cliquer sur ces liens:

-http://The Robie House, Frank Lloyd Wright’s Prairie Style Masterpiece-

 

5e4 Telma 

Publié dans LECTURES CURSIVES | 10 Commentaires »

MON PETIT COEUR IMBECILE

Posté par rabelaisblog le 13 mai 2018

 

 de Xavier Laurent Petit

francais
Si ce livre était une saison se serait le printemps car cette saison ne commence pas très bien. C’est dur avec le froid et les nuages. De même, cette histoire commence douloureusement. Le personnage principale Sisanda est une jeune adolescente qui est malade. Elle a des problèmes cardiaques ce qui réveille notre empathie et nos émotions car nous sommes incités à nous mettre à sa place, d’autant que c’est elle qui raconte son histoire dans un récit à la première personne. Ce roman est l’histoire d’un combat contre la maladie. On se pose beaucoup de questions: Sa maladie est-elle guérissable ? Pourra-t- elle avoir la somme d’argent dont elle a besoin pour se faire soigner ?
Cette histoire se passe en Afrique, sur un continent très pauvre. Une des questions que pose ce récit serait l’injustice liée à la pauvreté. Pourquoi doit-elle aller dans un autre pays se faire soigner? Pourquoi ce pays n’a pas les mêmes moyens que le nôtre? Mais la fin de cette saison se termine magnifiquement bien comme ce livre.
C’est le renouveau du printemps, Sisanda pourra peut-être avoir un nouveau cœur.

normal_Le_printemps_au_parc_Montsouris-06[1]

 pieds

 Si ce roman était  une partie du corps ce  serait les pieds car la mère de Sisanda, Maswala dont le nom signifie antilope, est une coureuse. C’est sa passion, elle a choisi une activité que ne peut pas faire sa fille à cause de ses problèmes cardiaques. Les pieds symbolisent les déplacement ce que ne peut pas faire Sisanda. Cela symbolise également la liberté de mouvement que Sisanda n’a pas non plus car elle se déplace sur le dos de son oncle Ben.

« -Mlle Habari ne se lasse jamais de la table de sept, mais elle fait semblant de ne rien remarquer lorsque, chaque jour, j’arrête tout pour guetter Maswala par la fenêtre de l’école.
Elle court plus que jamais… Chaque jour, elle s’entraîne en suivant le même itinéraire, et je suis capable de prévoir presque exactement le moment où elle va surgir du sommet de la colline. Toujours à la même heure avant que la chaleur ne devienne trop forte. »

phtot francaisSi ce livre était une matière scolaire se serait les mathématiques car Sisanda est très forte en mathématiques.Tous les jours elle compte les battements de son cœur et le nombre de jour qu’elle a vécu depuis sa naissance. Sisanda est en colère contre son cœur, elle voudrait pouvoir sauter, jouer avec les autres mais elle ne peut pas à cause de son petit cœur imbécile. Imbécile car il ne fonctionne pas comme les autres cœurs, pour Sisanda il a une maladie idiote.

« -Oui, parfaitement ! Mon petit cœur imbécile !

Le jour où tu cessera de faire n’importe quoi, je ne t’appellerai plus que
« mon petit cœur adoré », c’est promis.
Mais pas avant.

5e4  Romane….

Publié dans LECTURES CURSIVES | Pas de Commentaire »

12345...15
 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39