• Accueil
  • > Recherche : affiche rouge

Résultats de votre recherche

LE COL DES MILLE LARMES

Posté par rabelaisblog le 11 décembre 2016

LE COL DES MILLE LARMES dans A ECOUTER                                                                             

Le col des mille larmes

 Xavier-Laurent Petit_Flammarion jeunesse

Afficher l'image d'origine

                                                                                          

Si Le col des mille larmes était une saison ce serait l’hiver car là où se passe l’histoire, en Tachkent, en Asie, il neige et il fait très froid. Mais même s’il fait froid, et que l’auteur n’en parle qu’une fois dans l’histoire, on peut sentir que les gens qui y vivent s’y plaisent bien.

«Des cols enneigés, réveillés par le froid.
J’habite ici depuis toute petite déjà, je me suis habitué à cet hiver froid et glacial
»

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine
Si Le col des mille larmes était une partie du corps ce serait le cœur parce que le personnage prin
cipal, Galsahan fait des cauchemars dans lesquels elle imagine que son père meure dans un accident en camion, dans les montagnes. Elle fait des cauchemars car son père est absent depuis un moment, il a disparu. Galshan est l’héroïne de l’histoire, elle a 13 ans, elle est plutôt têtue surtout quand elle essaye de convaincre sa mère d’aller à la recherche de son père. Sa mère ne veut pas qu’elle y aille mais elle insiste quand même. Quand elle fait des cauchemars, elle a tellement peur que son cœur bat très vite, il s’affole, et elle devient toute pâle.

«Le cœur affolé, cognant à tout rompre. Elle se réveilla avec le visage pâle»

 

 

Si mon récit était des couleurs ce serait toutes les couleurs parce que ce livre éveille beaucoup d’émotions et chaque couleur émet une émotion différente. Quand j’ai lu ce livre, j’étais parfois contente pour l’héroïne car elle est heureuse d’avoir une petite sœur et une mère qui s’occupe d’elle. Mais quand sa mère lui a affirmé que son père était mort, dans les montagnes et qu’il ne pourrait jamais revenir, ça ma fait de la peine car du coup moi aussi j’ai cru qu’il était mort,ça m’a rendue un peu triste de savoir qu’un personnage assez important pour Galshan n’était plus. Mais Galshan ne se gêne pas pour faire comprendre à sa mère qu’elle pense que son père est vivant, mais c’est inutile car personne, ni sa mère ni les gens du village ne la croient, même quand elle retrouve le briquet de son père.

«-C’est le briquet de mon père, j’en suis certaine!
– Non Galshan, nous te l’avons déjà dit! Il a disparu dans les montagnes et il ne reviendra pas!»

Afficher l'image d'origine

Si mon livre était un fruit ce serait une pomme car au début de l’histoire, Galshan veut apprivoiser un cheval, pour aller chercher son père. Mais elle trouve que c’est dur d’apprivoiser un animal et, comme la pomme, au début, c’est difficile de la croquer car elle est dure. Mais une fois qu’elle a apprivoisé le cheval elle est contente , et comme la pomme, quand on a croqué dedans on est content car on a le bon goût de la pomme dans la bouche.

«- Ce cheval était tenace, c’était dur mais j’ai réussi »

Afficher l'image d'origine

Si mon histoire était une œuvre d’art ce serait La Pie de Claude Monet car dans ce tableau, une pie noire est toute seule dans la neige blanche. Et quand Galshan entend des cris au loin, elle va voir qui ça peut bien être mais il y a tellement de brouillard qu’elle se perd et elle ne sais plus où elle se trouve. Alors elle se retrouve seule dans la neige pendant quelques instants.

«-Je me suis perdue, je ne vois plus rien, je suis toute seule!»

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Si Le col des mille larmes était un instrument de musique ce serait une harpe parce qu’une harpe peut émettre des sons doux, joyeux et parfois tristes. Et dans ce livre il y a a des moments tristes et des moments joyeux. Ce qui est triste c’est qu’à un moment Galshan va perdre espoir car elle ne retrouve pas son père et il lui manque affreusement, mais il faut lire la suite du livre pour savoir que la fin est formidable et très émouvante!

« -Je ne sais plus quoi faire, je suis perdu… »

Si Le col des mille larmes était une musique ce serait River flows in you version piano car Ryham, le père de Galshan veut vite retrouver ceux qu’il aime, sa famille notamment, sa femme et ses deux filles Galshan et Bumbaj, car il est parti pour son travail, en Tachkent, et il doit faire un long trajet en camion pour arriver chez lui. Mais il est tellement pressé de les retrouver qu’il va prendre un chemin plus court mais aussi plus dangereux. Et ceci est une erreur de sa part. Mais il faut lire ce livre pour savoir que ce moment de l’histoire est très triste et va aussi déterminer le commencement d’une histoire surprenante!

« - Alors comme raccourci c’est gagné, grommela-t-il »
« Daala lui avait demandé de ne plus passer par la c’était trop dangereux »

Image de prévisualisation YouTube

Mon livre en trois mots !

-Courage : Courageux car Galsahan ne lâche rien pour retrouver son père, même quand la neige lui fouette le visage, même s’il y a des loups autour d’elle, même si elle doit marcher des kilomètres ou même si elle doit se mettre en danger, elle aime tellement son père qu’elle ne lâche rien.

-Triste : Triste car au début de l’histoire, Galshan, sa sœur et sa mère pleurent beaucoup quand on leur annonce la mort de leur père mais si on lit la suite du livre, on a de très bonnes surprises!

-Émouvant: Émouvant car j’ai trouvé que c’était assez beau de voir un tel amour entre un père et sa fille. Un père qui veut vite retrouver sa fille, mais à cause du travail, il doit attendre longtemps avant de la revoir. Son travail est de faire des livraisons, en camions, dans différentes régions, ce qui est assez dangereux car il doit souvent passer par des montagnes. Et une fille qui veut revoir à nouveau son père même si elle sait qu’elle doit attendre très longtemps, plusieurs jours.

Un nouveau titre !

Un jour, je te retrouverai

Je choisis ce titre car Galshan aime son père et veut le revoir, le retrouver, même si les conditions sont impossibles ou dangereuses, n’importe où, n’importe quand. J’ai bien aimé ce livre et je le conseille car il est facile à lire et il donne des émotions différentes ce qui n’est pas le cas de tous les livres. L’histoire était aussi très passionnante et regorge de surprise.

Des liens sur la vie de l’auteur!

Si vous voulez en savoir plus sur la vie de l’auteur ou sur le livre cliqué ici ( le livre), ( l’auteur) et aussi (la biographie de Xavier-Laurent Petit). Et une interwiew de l’auteur ici même. Mais Xavier-Laurent petit a fait d’autres livres comme celui-ci qui s’appelle Un monde sauvage.

Afficher l'image d'origine

Ma nouvelle couverture !

IMG_0533

Cette couverture évoque Galshan qui est toute seule dans la neige et dans le froid devant un couché de soleil.

Je vous lis le début de mon livre, jusqu’au premier chapitre !

Jeanne Lopez 5e1

Enregistrer

Publié dans A ECOUTER, LECTURES CURSIVES | 3 Commentaires »

EMILY THE STRANGE

Posté par rabelaisblog le 17 mars 2014

Emily The Strange

tome 1 : « Les jours perdus » / tome 2 : « De plus en plus étrange » / tome 3 : « Dans le noir » /tome 4 : « Maux d’esprits »

L’héroïne des romans « Emily the strange » est Emily, une jeune adolescente de treize ans. Elle est très solitaire et ne vit qu’avec sa mère. Emily ne va pas au collège et n’a pas d’amis. Elle vit en marge de la société  et principalement la nuit. Dans les premiers tomes, on retrouve l’héroïne perdue au milieu de nulle part. Elle ne se rappelle plus qui elle est, même sont nom lui est inconnu. Dans les tomes suivants elle se rend compte qu’elle est la descendante d’une lignée de femmes possédant chacune des dons extraordinaires. Ce don lui permettra plus tard, de se cloner ou même de voyager dans le temps. Au fil des livres elle se fera un ennemi, il cherchera en vain à lui voler ses pouvoirs.

Le livre est présenté sous forme de carnet de bord. Emily y écrit tout ce qu’elle fait dans la journée. Elle accompagne ses notes de dessins principalement effectué à l’aide crayons noirs et rouges. Au fil des pages on peut même trouver les plans de ses machines saugrenues ou les cartes des villes qu’elle visite

Le ton utilisé au fil du texte et les nombreux dessins permettent de nous plonger dans l’univers de la jeune fille.

Affichage de collage_20140317001107844.jpg en cours...

***

Si mon livre était un animal, il serait un chat. Cet animal est très présent aux côtés de la jeune fille. Ne supportant pas les jeunes de son âge, Emily n’est accompagnée que de ses quatre chats.

« Bon, où sont les chats ? Je suis en manque, j’ai besoin de mes chats. J’ai besoin de me plonger dans le regard infini de Mystère et d’écouter les miaulements idiots de Shabbath. J’ai besoin de sentir les moustaches de NeeChee me chatouiller le menton. J’ai besoin que Miles vienne planter ses griffes dans la paume de ma main. je n’en peux plus !!! Rendez-moi mes chats !! »

 

 EMILY THE STRANGE  dans LECTURES CURSIVES cats

***

Si mon livre était un objet, il serait un humanoïde. Emily s’avère être un génie de la mécanique et de la technologie et parvient donc à fabriquer son propre humanoïde qu’elle nommera Raven et qui, par la suite, l’accompagnera lors de ses périples à la recherche d’elle-même.

« Raven a emboîté tous les cartons comme des poupées russes. J’hallucine, c’est Bécassine au pays des golems. M’en veut de ne pas lui avoir introduit les bases du rangement dans son programme informatique. »

gerry129899914597_gros dans LECTURES CURSIVES

***

Si mon livre était une attitude, il serait la désinvolture et la nonchalance. Ce qui résume parfaitement le caractère de la jeune que ce soit avec sa mère ou ses rares amis.

« Interrompue par quelqu’un qui frappait à la porte de ma chambre. Maman. Je lui ai promis que je faisais mes cartons. C’est faux. Me prépare à sortir. »

206e082522ebccfb48a72c50af2af930

***

Si mon livre était un paysage, il serait une rue de Memphis la nuit, animée et lumineuse. Cette ville du Tennessee semble vivre la nuit, au même rythme qu’Emily.

« Je m’amusais bien à Blandibulle, finalement j’avais fini par m’y habituer. J’avais une petite routine bien rodée d’explorations nocturnes avec les chats, de séances de skateboard de folie, sessions de guitare virtuoses et déjantées sur le toit , ateliers de peinture murale sauvage et quelque canulars publics inoffensifs. L’été n’est pas loin, les nuits sont douces, et j’ai toute la vie devant moi. »

***

Si mon livre était un parfum, il serait l’essence « Jazz Club » de la maison Martin Margiela. Ce parfum rappelle l’odeur du cuir et du tabac mais quelques notes sucrées viennent contrer ces odeurs boisés voir âpres.Le site de la Maison Martin Margiela : http://maisonmartinmargiela.com

« Brooklyn, 2013
Sonorités colorées, entre les fauteuils de cuir profonds et les hauts tabourets bar, les lumières tamisées se reflètent sur le piano, les cocktails distillent leur notes liquoreuses…
« Jazz Club » illustre l’ambiance masculine grisante des clubs de jazz new-yorkais. »

Jazz Club Maison Martin Margiela

Notes de Tête :
Poivre rose
Citron primofiore
Essence de néroli

Note de Coeur :
Absolu de rhum
Essence de sauge sclarée
Essence de vétiver de Java

Note de Fond :
Absolu de feuilles de tabac
Gousses de vanille
Styrax

***

Si mon livre était une œuvre, il serait soit la chanson « If I had a heart » de Fever Ray. Cette chanson nous plonge dans une ambiance inquiétante et sombre mais dès que les premières notes chaudes et envoûtantes sortent de la bouche des deux chanteurs, nous sommes emportés.

Soit la chanson « Renégats » du groupe de rap 1995. Les samples rock installent une ambiance électrique et angoissante comme plongée au cœur d’une scierie et le flow agressif et prenant nous réveille à chaque début de vers et les punchlines des cinq emcee agissent comme des gifles qui ne peuvent que nous laisser bouche bée.

Le mélange de ces deux chansons accompagné, par exemple, d’un classique d’Elvis Presley, reconstitue parfaitement l’atmosphère de ces quatre romans.

***

Ce livre est à lire quand lorsque l’on a des envies de rébellion pour s’évader :

« Les nuits sont douces, et j’ai toute la vie devant moi. »

 

***

L’auteur : Rob Reger, créa le personnage d’Emily, en 1991, pour des fins commerciales. Emily fut d’abord un personnage illustrant des tee-shirts, des affiches, des mugs,… Mais suite à son succès, Emily fut adaptée en comics en 2001 puis son histoire fut coécrite par Rob Reger et Jessica Gruner en 2003.

http://www.youtube.com/watch?v=bRopz4ihJUU

***

Nouveau titre ?

« Laisse moi seule, j’ai besoin d’air ! »

***

Mon livre en trois mots :

 Aventure

Solitaire

Incroyable

***

Pour aller plus loin :

Le site de produits dérivés Emily The Strange : emilystrange.com

L’album de fever Ray disponible sur le site amazon.com

13%20-%20Fever%20Ray%20-%20Fever%20Ray

L’album du groupe 1995 « La Suite » disponible sur amazon.com

la-suite

Toutes les citations de texte sont tirées des quatre tome du roman « Emily The Strange »

Clémence Purkat 4ème7

 

Publié dans LECTURES CURSIVES | 1 Commentaire »

L’AFFICHE ROUGE – LETTRE À MÉLINÉE : MANOUCHIAN – STROPHES POUR SE SOUVENIR : ARAGON

Posté par rabelaisblog le 27 mars 2013

L'AFFICHE ROUGE -  LETTRE À MÉLINÉE : MANOUCHIAN - STROPHES POUR SE SOUVENIR : ARAGON dans A ECOUTER affiche-rouge

Nell – Dernière Lettre de Missak Manouchian à sa femme Mélinée

missak-manouchian-portrait dans MUSIQUE

    Beatriz – Strophes pour se souvenir – Louis Aragon

aragon-portrait-300x130 dans POESIE  Kelly – Strophes pour se souvenir – Louis Aragon

Image de prévisualisation YouTube

Léo Ferré – L’ Affiche Rouge

Publié dans A ECOUTER, MUSIQUE, POESIE | 1 Commentaire »

CLASSES DE 3°

Posté par lryf le 15 octobre 2012

CLASSE DE  3°4 – 2013

Sommaire

Pour avoir accès aux sommaires des années antérieures, vous pouvez cliquer sur les étiquettes proposées sur la 3ème ligne horizontale en haut de page ou bien vous référer aux menus dans la colonne de gauche.

LE COURS DE FRANÇAIS par LES 3EMES 4

Lectures offertes :

LE GUIDE DU VOYAGEUR GALACTIQUE par Ewen

LE JOURNAL DE RUBY OLIVER par Beatriz

EXERCICES DE STYLE par Léo

NICKEL BLUES par Maxime

BIENVENUE AU CLUB par Julia

MENTEUSE par Gaëlle

JOURNAL D’UN DÉGONFLÉ par Gautier

NATASCHA KAMPUSCH par Kelly

L’AMOUR par Julie

L’ALCHIMISTE par Thibault

LA LONGUE MARCHE DES DINDES   par Tharsiny

LUCIEN par Alexia

NO et MOI Chapitre 1 – version intégrale par Nell

LE SURVIVANT par Alexia

UN SAC DE BILLES par Sacha

IL FAUT SAUVER SAID par Walid

Poésies

LE TEMPS QU’IL EST EMBÊTANT par Nell

SOUVENIRS DOULOUREUX par Beatriz 

LA GAMBAS AU PIMENT D’ESPELETTE par Maxime

POUR CES GENS par Ewen

FLEURS ET PARFUMS par Nell

TRISTE TRISTESSE par Nell

 DEMAIN DÈS L’AUBE par Nelly

TRAJET URBAIN  Une poésie écrite et dite par Thibault, 3°4 

LE CHEMIN DE LA VIE  Un texte poétique offert par Walid, 3°4

MEILLEURE AMIE POUR LA VIE Une poésie offerte par Beatriz, 3°4

LE PETIT ENDROIT une poésie d’Alfred de Musset offerte par Alexis

L’AFFICHE ROUGE – LETTRE À MÉLINÉE : MANOUCHIAN – STROPHES POUR SE SOUVENIR : ARAGON

Textes libres – Réflexions

RENAÎTRE par Nell

REFLEXION par Quentin

L’ ASSOCIATION LES TOILES ENCHANTEES A UN MESSAGE POUR VOUS par Nell

Exercices de style 

LA PETITE CHARTREUSE toute la classe

 

Lectures cursives : Mon livre préféré

SUPER MANOLITO par Kelly

L’ETALON NOIR par Julia

VENDREDI OU LA VIE SAUVAGE par Tharsiny

LE GUIDE DU VOYAGEUR GALACTIQUE par Ewen

VIE ET MORT D’UN COCHON par Léo

LE CHIEN QUI A VU DIEU par Beatriz

LES COLOMBES DU ROI SOLEIL : LES COMEDIENNES DE MONSIEUR RACINE par Nell

L’ALCHIMISTE par Thibault

LA CHANSON DE ROLAND par Simon

NICKEL BLUES par Maxime

INCONNU À CETTE ADRESSE par Sacha B.

ECRIRE POUR EXISTER par Kenza

BARBE BLEUE par Nelly

LES CRYPTIDES tome 1 par Tharsiny

LA SELECTION SAINT-MAUR EN POCHE SUR LE BLOG DE NELL

Théâtre

LE RONDE Improvisation collective

ANTIGONE

Articles en anglais :

VICTOR HUGO (en anglais)

RAY BRADBURY (en anglais)

SEGREGATION IN THE USA

REVOLTING RHYMES

J.R.R. TOLKIEN (en anglais)

Publié dans | Pas de Commentaires »

LE FORUM DE L’INNOVATION PEDAGOGIQUE

Posté par rabelaisblog le 28 mai 2012

 

 Le Rablog au forum de l’innovation !!!

LE FORUM DE L'INNOVATION PEDAGOGIQUE  dans RABLOG AFFICHE

  Notre prof, Mme Ryf, à la dernière minute de la clôture des inscriptions, a envoyé la « lettre de motivation », et comme le Rablog est unique (attention, faut pas prendre la grosse tête :D ), et bien nous avons été choisis! Mais choisis pour quoi? Pour le forum de l’innovation, qui est un concours qui récompense les actions les plus innovantes dans le cadre de la pédagogie (pour que ce soit refait, ou que les gens soient encouragés à faire de même.

La remise des prix sera ce weekend  (1, 2, 3 juin), et à cette occasion, notre prof se rendra à Orléans, pour montrer un peu ce qu’est le rablog, à travers une grande affiche d’1, 50 m que nous devons préparer. Mais c’est dur de préparer tout ça! Alors, je peux vous dire que dans la cuisine, on bosse dur! :)

Nous cherchons en ce moment comment dire ce qu’est l’innovation, et pour l’instant ça donne ça :

INNOVER, c’est : changer

- imaginer

- expérimenter

- motivant

- améliorer

- progresser

- important

- agréable

- avoir envie

- vivre Lire la suite… »

Publié dans RABLOG | 4 Commentaires »

SAINT-MAUR EN POCHE

Posté par lryf le 1 mai 2012

Le salon international du livre de poche

SAINT-MAUR EN POCHE logo-lagriffe

 Partenariat avec la Librairie La Griffe Noire – Saint-Maur des fossés

 

SAINT- MAUR EN POCHE 2017

LECTURES CURSIVES

LE PROJET STARPOINT

LE PROJET STARPOINT par Jeanne

1749 MILES par Jessim- Paul-Axel

SWEET SIXTEEN

 

RABLOG RADIO

RABLOG RADIO : LA CENSURE EN LITTERATURE

LECTURES OFFERTES :

La Passe-Miroir – Lecture

1749 MILES par Mathys

LE PROJET STARPOINT par Adam

LE SALON

LA SELECTION SAINT MAUR EN POCHE 2017

QUI SERA LE GRAND GAGNANT DU PRIX JEUNESSE SAINT MAUR EN POCHE 2017 ?

SAINT MAUR EN POCHE C’EST CE WEEK END

STARPOINT : PRIX SAINT MAUR EN POCHE ADOS 2017

PRIX COUP DE COEUR SAINT-MAUR EN POCHE 2017 : CHRISTELLE DABOS

L’ITV DE YVES GREVET ET CAROLE TREBOR

L’ITV DE FLORE VESCO

L’ITV DE FABIENNE BLANCHUT

L’ITV DE YANN RAMBAUD

L’ITV DE MARIE LORNA VACONSIN

 

 

 

 

 

cafe-des-merveilles-logoet avec le Café des Merveilles – Le café des enfants


Saint Maur en Poche 2014

saveDate_Popup

NOS GRANDS RENDEZ-VOUS SAINT-MAUR EN POCHE

SAINT MAUR EN POCHE : La sélection Ados

MOTORDU PAPA – Pef

QUEL LIVRE AS-TU ENVIE DE LIRE ?

LE PRINCE DES NUAGES SOLENE CLAIRE

MON INITIATION CHEZ LES CHAMANES

THUNDER

SAINT MAUR EN POCHE : L’affiche de Lorrayne

SI TU MEURS ELLE REVIENDRA

Chère Marie, Lettre pour Marie Desplechin

NUIT ROUGE de Jean-Hugues OPPEL

LETTRE DE SACHA POUR ANGELQUE BARBERAT

 

LA SÉLECTION SAINT-MAUR EN POCHE 2013

 LA SÉLECTION SAINT-MAUR EN POCHE 2013 dans A ECOUTER saint-maur_en_poche_2013-affiche

Les ITV de Rablog Radio sur le Salon

RABLOG RADIO mag-ados-pod1-241x300

LA SÉLECTION SAINT-MAUR EN POCHE 2013 et la Rencontre avec Marie Hudelot Verdel, organisatrice du Salon

SAINT MAUR EN POCHE 2013 : INTERVIEW DE GERARD COLLARD PAR RABLOG RADIO

RABLOG RADIO À SAINT-MAUR EN POCHE 2013

LES PRIX SAINT MAUR EN POCHE ADOS 2013

RENCONTRE AVEC ANINA CIUCIU

RENCONTRE AVEC JEAN-PHILIPPE BLONDEL

RENCONTRE AVEC CHARLOTTE BOUSQUET

RENCONTRE AVEC FABIEN CLAVEL

RENCONTRES AVEC LES CAFES DES ENFANTS

RENCONTRES DIVERSES

RENCONTRE AVEC ALEXANDRE MOIX

 Saint Maur en Poche 2012

LE RABLOG À SAINT-MAUR EN POCHE !!!

CHRISTOPHER PAOLINI SERA SAMEDI À LA GRIFFE NOIRE

CHRISTOPHER PAOLINI à la librairie La Griffe Noire vidéo
L’article de la Griffe
et aussi la vidéo réalisée par Yara, CLA

LE PRIX LITTERAIRE SAINT-MAUR EN POCHE ADOS

4° SALON INTERNATIONAL DU LIVRE AU FORMAT DE POCHE

L’ÉCOLE EST FINIE le résumé du livre

LETTRE À VINCENT KARLE

L’ ÉCOLE N’EST PAS FINIE ! vidéo, la suite du livre d’Yves Grevet imaginée et réalisée par les élèves de la cla

IL N’Y A PAS QUE LES SHERIFS QUI PORTENT UNE ETOILE lecture cursive

JEANNE de JACQUES CASSABOIS lecture cursive

PREPARATION DE LA DECO POUR LE SALON SAINT-MAUR EN POCHE vidéo

LIRE photo

SAINT-MAUR EN POCHE : PROGRAMME DES RENCONTRES AVEC LES ECRIVAINS

LIVRES DE POCHE photo

MON ANGE D’ELEONORE CANNONE

TOBIE LOLNESS

 LA PEUR

 SAINT MAUR EN POCHE : Remise des Prix Ados

 SAINT MAUR EN POCHE À L’AFFICHE

LETTRE DE MONSIEUR JACQUES CASSABOIS

RENCONTRE AVEC YVES GREVET – SAINT-MAUR EN POCHE 2012

Enregistrer

Publié dans | Pas de Commentaires »

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39