• Accueil
  • > Recherche : themes jeu eau

Résultats de votre recherche

IRINEÏ par ELENA

Posté par rabelaisblog le 5 juin 2020

           Dans ce roman , les grands thèmes abordés sont le développement durable, la protection animale et la diversité des mentalités humaines.

          Je pense que ces thèmes sont vraiment d’actualité car nous les vivons et étudions tous au quotidien. C’est un livre qui concerne autant les adultes que les enfants car il faut de l’aide de la part de personnes de tous âges pour sensibiliser les gens sur ce qu’il se passe dans le monde en ce moment.

“ Dans leur aveuglement et leur égoïsme, ils ravagent Gaya, la Terre.”

             En effet , les inégalités sont encore trop présentes, le climat se dérègle et les avis et idées des enfants ne sont pas assez considérés par la société.

            Val Reyeil nous met en garde dans ce roman sur l’importance du dérèglement climatique, de la protection animale mais également sur une cause toute aussi importante à défendre : Ne pas avoir peur de prendre la parole pour exprimer ses doutes et ses idées même par rapport à plus grand que soi où à des personnes privilégiées.

         Je partage les espoirs et les doutes de Val Reyeil car même si le monde est très loin d’être parfait, beaucoup de gens  sont en train de prendre conscience que la situation actuelle est préoccupante. Cependant, la prise de conscience ne suffit pas … il faut continuer de défendre nos idées et de faire part de nos doutes et de nos réussites .

            Irineï est considéré comme un enfant “ particulier “ car il ne pense pas comme tous les enfants. Quand on est jeune , dès que quelqu’un a des idées différentes des autres, cette personne devient automatiquement bizarre.Irineï est différent  des autres garçons car il  pense aux autres, aux animaux et à la nature au lieu d’être centré uniquement sur lui-même:

            Si nous trouvons Irineï bizarre parce qu’il a des idées et des doutes différents des nôtres, alors le bizarre, c’est NOUS.

Irinei Elena2

Elena, 4e6

 

Publié dans SAINT-MAUR EN POCHE | 2 Commentaires »

CROC-BLANC

Posté par rabelaisblog le 15 mars 2014

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Croc Blanc livre couverture

                                                                                                                                                                                   Si mon livre était …

                                                                                                                                                                                         Un aliment  ?  de la viande …

                                                                                                                                                                                      viande


Si mon livre était un aliment, ce serait de la viande. En effet, les loups se nourrissent de viande. L’histoire se déroule dans le nord du Klondike. Durant certaines périodes de l’année, les espèces qui y vivent connaissent la famine . Dans ce livre, les famines sont courantes et au cours de sa vie, Croc Blanc en  subit de nombreuses. La viande se fait rare et la faim s’accroît de plus en plus. Les flammes  de vie s’éteignent peu à peu : les loups sont démunis de ressources ! Ils deviennent squelettiques et ils sont réduits à manger des Hommes , puis à se manger entre eux ! Même les Hommes souffrent de famines.

* Pour le numéro des pages , je possède le livre Croc-Blanc, de poche édition Hachette.

« On aurait pu croire qu’il s’agissait de la plainte d’une âme errante si l’on n’y avait décelé l’indéfinissable sauvagerie née de la colère et de la faim.[...]« Ils sont à nos trousses, Bill » p.11

« Les loups se ruaient effectivement sur lui. Il en était submergé. L’un d’eux planta ses crocs dans son bras. Instinctivement, il sauta dans le feu tandis que d’autres dents acérées pénétraient dans la chair d’une de ses jambes. » p.39

« Comme la plupart des créatures de ces immensités sauvages, les habitants connurent la faim.[...]Puis le manque de nourriture les réduisit peu à peu à une sorte d’engourdissement comateux »[...]« Les louveteaux ne faisaient plus que dormir, et la flamme de vie dont ils étaient animés commença à vaciller, menaçant de s’éteindre. »; »Quand le petit loup gris revint à la vie [...] tous les autres avaient disparu. » p.67

« Puis les chiens commencèrent à se manger entre eux et les hommes se mirent à manger des chiens. » p.141

 » Un jour, Croc Blanc rencontra un jeune loup hâve et squelettique, abruti par le manque de nourriture .[..] Mais dans l’état où il était, il se jeta sur le jeune loup, le tua et le dévora. » p.142

Dans le Grand Nord, il existe aussi la loi de la viande : MANGER OU ÊTRE MANGÉ.

« Et la loi découlait de cette classification. Le  but de la vie, c’est de se nourrir. La vie elle-même est de la nourriture. La vie se nourrit de la vie. Il y a ceux qui mangent et ceux qui sont mangés. Telle est donc la loi : MANGER  OU ÊTRE MANGÉ. » p.87

                                                                                                                                                                                                             Une arme ? Un gourdin… 

                                                                                                             menfi08b

Lire la suite… »

Publié dans A ECOUTER, LECTURES CURSIVES, VIDEOS | 3 Commentaires »

LETTRES DE L’INTERIEUR

Posté par rabelaisblog le 12 janvier 2014

 

Lettres de l’intérieur de John Marsen.

                                LETTRES DE L'INTERIEUR dans LECTURES CURSIVES

Si ce livre était un sentiment, il serait l’amitié, la complicité parce que ce sont elles qui unissent Tracey et Mandy. Ces sentiments sont omniprésents dans le livre comme cet extrait le confirme :

« Manna, la deuxième chose pire au monde ce serait si tu décidais de ne plus m’écrire. Mais le pire-pire serait qu’il te soit arrivé quelque chose ». 

Grâce à ces écrits, les filles oublient leurs vies habituelles pour s’ échapper et se réunir dans leur univers lorsqu’elles reçoivent ou s’envoient des lettres. Cela leur apporte du bonheur, le plaisir d’être entendue, écoutée, comprise et soutenue. 

Si ce livre était un aliment, ce serait une limonade car cette boisson a la particularité d’être acidulée, sucrée et pourtant un petit peu amère en arrière goût. « Acidulé » car les deux jeunes filles s’échangent des lettres intimes, personnelles et fortes où elles racontent toutes les deux leurs vies. « Amère » à cause du lourd passé de Tracey et parce qu’il peut rester des zones d’ombres dans chacune de leur vie. 

 » Tracey, que veut-tu dire par « ils les-lisent » ? Où es-tu bon sang ? Et tans qu’j’y suis, qui es-tu ? »

Si ce livre était un paysage, il serait une image de plage tranquille avec une mer calme mais au loin, on apercevrait de gros nuages gris apportant la tempête. La plage tranquille représente donc la vie monotone de Mandy avant sa rencontre avec Tracey et la tempête représenterait Tracey arrivant vers la plage (Mandy). Elle commencerait à mettre le désordre sur la plage (dans la vie de Mandy). Cet extrait du livre montre le bouleversement qu’amène Tracey dans la vie de Mandy :

 » J’admets que je suis encore sous le choc mais quelque chose me pousse à continuer de t’écrire. »

(Elle est sous le choc car elle vient d apprendre que Tracey est emprisonnée)

Si ce lire était une œuvre d’art, ce serait « le cri » d’Edvard  Munch :

                                             Le cri, Munch

                                      http://commentairesimages.free.fr/index.php?p=le_cri_tableau

Cette peinture représente la peur : pour Mandy, la peur de son grand-frère qui est un fanatique d’arme à feu, il en possède une dans sa chambre. Il a aussi un comportement très agressif envers ses parents et sa sœur. Pour Tracey, la peur de la prison, l’angoisse du temps qui s’arrête. Au fil de l’histoire, Tracey commence à moins appréhender la prison grâce au soutien moral que lui apporte ces lettres. En revanche, Mandy s’enfonce dans la crainte de son grand frère malgré le réconfort de Tracey,:

«  Il faut que je te dise aussi que Steve est devenu tellement bizarre que même maman et papa se retrouvent au pieds du mur, bien obligés de regarder les choses en face »

ou

 » J’ai tellement peur quand je sais qu’on va se retrouver seul dans la maison ».   

Un peu d’info…. :

Le peintre :

Edvard Munch était un peintre Norvégien. Il naquit le 12 décembre 1863 à Loten ( en Norvège ). Au début du XXème siècle, il était un artiste très prometteur. Son œuvre la pus connu est le cri, cependant il a aussi peint Les Quatre Fils du docteur Max Linde. Ces œuvres évoquent des thèmes récurrents de la vie, en effet elles représentent  pour la plus part la tristesse, la peur mais aussi l’amour. Ces productions font parties de l’expressionnisme et du réalisme. En 1902, suite à une scène violente avec Tulla Larsen, il se blessa avec un revolver. Suite à cela, il eu une dépression qui dura six mois. Après, il redevint un artiste. Dans les années 1938-1940, les nazies jugeront ses œuvres comme « dégénérées » alors ils les retireront des musées allemands ce qui le marquera profondément. Il fut un grand peintre du XIXème siècle. Il meurt à l’âge de 80 ans à Ekely, près d’Oslo.    

                                                                                                                    Description de cette image, également commentée ci-après
 

L’écrivain :

John Marsen est un écrivain australien. Il naquit le 27 septembre 1950. Dès un très jeune âge, il prend goût à la littérature. A l’age de 9 ans, il veut devenir écrivain. Il a notamment écrit la série de romans « Tomorrow ».  Il a aussi reçu le prix « Lloyd O’Neil Award »  

Voici le lien de son site officiel : http://www.johnmarsden.com.au/

ATTENTON : ce site est en anglais.

                                                                                                          John Marsden

                                                                        http://www.johnmarsden.com.au/about_short.html

MON LIVRE EN TROIS MOTS :

Si je devais décrire mon livre en trois mots, ce serait les mots amitié, suspense et rebondissement.

Solitude car c’est ce que ressente les deux filles, surtout Tracey, avant de se commencer à s’écrire.

Liberté car c’est ce que trouvent les filles lorsqu’elles s’envoient des lettres. En effet, Tracey arrive à avoir un moment de liberté lorsqu’elle écrit à Mandy ou lit une de ces lettres. En revanche, pour Mandy, il est tout a fait normal d’avoir une liberté.    

« Rebondissement » car des informations sont divulguées pendant le récit quand on  s’y attend le moins. 

NOUVEAU TITRE :

Si je devais choisir un nouveau titre pour ce livre je choisirai le titre «  Lettre de vie   » car Mandy et Tracey au cours de ces échanges de lettres, racontent leur vie, leur aventures. En effet, de son côté, Mandy raconte sa vie  » normale » comme le dit Tracey et Tracey raconte sa vie d’enfer dans son lieu de détention.

lettre de vie

Pour finir, je dirai que je recommande ce livre aux personnes qui aiment les récits sentimentaux, malgré que ce ne soit pas une histoire d’amour, il y a beaucoup de sentiment dans ce livre.

Romain 4°7 

Publié dans LECTURES CURSIVES, LETTRES | Pas de Commentaires »

AURELIEN MALTE

Posté par rabelaisblog le 12 janvier 2014

Aurélien Malte

de Jean-François Chabas

 

  AURELIEN MALTE dans LECTURES CURSIVES 514zycuxxl._sl500_aa240_

 

 Si mon livre était un animal, ce serait un chien, car le chien est gentil, mais peut être aussi méchant quand on l’embête. Dans le livre Aurélien Malte, le héros de l’histoire qui a été emprisonné pour avoir tué son beau père, n’est méchant que quand on l’embête et il est enfermé comme les chiens de la SPA qui ont envie de sortir et qu’on les aime comme ils vous aiment. Un chien peut égorger son maître s’il le frappe trop, comme Aurélien qui prenait des coups et entendait sa mère en prendre, comme on l’apprend au fil du roman. 

chien en cage

Si mon livre était un objet, ce serait une clef, car au cours de l’histoire Aurélien Malte fait la connaissance d’une dame qui vient lui rendre visite régulièrement. Au fur et à mesure du temps, il va éprouver de l’affection pour cette personne. C’est elle qui lui ouvrira les portes d’un monde nouveau quand il sortira de prison avec une nouvelle vision de la vie,  différente de celle qu’il a connue avant. Cette visiteuse lui apporte de l’affection et il lui écrit des lettres sur un cahier que jamais il n’osera lui donner. Aurélien attend les visites de cette visiteuse impatiemment pour la voir et lui parler.  

cle-pistolet-01-300x132 dans LETTRES

 

 

Si mon livre était un aliment, ce serait un oignon car il est doux et quand on le coupe il fait pleurer sans qu’on le veuille et Aurélien Malte est doux et son histoire d’amour est émouvante car il aime en secret sa visiteuse et n’osera jamais lui  dire tout ce qu’il ressent pour elle. L’écriture l’occupe dans sa cellule et permet à Aurélien de nouer une relation importante qui le sort de sa solitude par l’imaginaire.

oignons

 

 

Si mon livre était un sentiment, ce serait la passion car Aurélien se prend de passion petit à petit pour la personne qui le visite en prison ; il se demande s’il  la reverra ou pas quand il sortira. Son affection se transforme en amour… Pour cela il lui écrit des lettres dans un cahier de brouillon et il n’osera jamais les lui donner !  L’écriture permet à Aurélien de raconter des choses qu’il n’a pas pu dire à cette chère visiteuse.

les-secrets-de-la-passion-300x228

Si mon livre était un métier, ce serait écrivain, car dans sa cellule de prison Aurélien Malte écrit des textes sur ce qui se passe chaque jour, et d’autres choses qui lui passent par la tête. Aurélien écrit pour pouvoir se changer les idées de ce qui se passe en prison.

plume

Si mon livre était un paysage, ce serait la montagne, car dans l’histoire, Aurélien Malte nous raconte que son grand-père est mort dans la montagne et  qu’il l’appréciait énormément  donc j’ai pris la montagne car c’est un très beau paysage de liberté et d’évasion et cela a un rapport direct avec l’histoire du livre. Son grand-père prenait une place énorme dans le cœur de Aurélien. Dans le livre Aurélien nous parle des moments qu’il a passés avec son grand-père étant jeune.

montagne

Si mon livre était une autre œuvre d’art, ce serait le film « Autant en emporte le vent », car au fil de l’histoire, Aurélien nous raconte aussi bien les moments de grande violence quand il se bat avec les prisonniers ou de la douleur solitaire quand il se blesse au sport en essayant de se défouler pour oublier la tristesse de sa vie, que des moments de passion qui vont naître de ses rencontres avec sa visiteuse.

autant_en_emporte_le_vent_174

Mon livre en trois mots :

Ce serait : violence, joie et émotion 

 

Violence car Aurélien nous parle de la violence qui se passe entre les prisonniers, que certains peuvent être blessés gravement ainsi que de la violence que son beau père leur faisait à lui et à sa mère. C’est la violence que son père leur a fait subir qu’il a reproduit ensuite sur son beau père pour se venger des coups qu’il a reçus et l’a tué, ce qui l’a emmené en prison.

 

Joie car malgré  quelques passages, ce livre nous parle de la joie d’Aurélien qu’il a de voir et de rencontrer sa visiteuse. Il nous parle des moments heureux qu’il a vécus avec son grand-père avant qu’il ne meure dans un accident de montagne.

 

Emotion car ce livre est très poignant et nous parle de différents sujets. La visiteuse raconte à Aurélien ce qui se passe en-dehors de la prison, ce qui lui donne encore plus envie de sortir et Aurélien lui raconte des rêves qu’il fait la nuit en précisant que depuis qu’il l’a rencontrée, il rêve d’elle et de son grand-père. La visiteuse raconte à Aurélien des choses joyeuses de ce qui se passe dehors et Aurélien  ce qu’il fait la journée en attendant son retour avec impatience.  

 

 L’auteur :

 

Jean-François Chabas est né en 1967 en région parisienne. Il a principalement écrit des livres adressés à la jeunesse et qui traitent de thèmes différents toujours éducatifs. Il vit aujourd’hui au Pays basque et ses livres ont rencontré un grand succès.

Si je devais renommer le livre et lui donner une nouvelle couverture :

 

Pour le titre je donnerais : Amour à distance

J’ai choisi ce titre, car  la femme qui vient visiter Aurélien  est libre et Aurélien  est en prison… tout les sépare, liberté pour l’une, enfermement et solitude pour l’autre et pourtant…. un sentiment va naître au fil de leur relation épistolaire ! Nous ne  saurons jamais ce qui se passera à la sortie de prison d’Aurélien, ceci laissant libre cours à notre imagination.

 

La couverture que j’imagine:

Amour a distance

 

 Loïs – 4°7  

Publié dans LECTURES CURSIVES, LETTRES | Pas de Commentaires »

Michel Houellebecq

Posté par rablogroumanie le 17 juin 2012

Michel HOUELLEBECQ

Michel Houellebecq  dans AMITIE FRANCO-ROUMAINE MH_Bookfest1-296x300

 

Né à la Réunion en 1956, Michel Houellebecq est une figure très renommée de la littérature contemporaine française. Ses œuvres multiples traitent avec un accent toujours polémique de thèmes comme la solitude, le détachement du monde, l’absurdité de la vie professionnelle, ce qui lui a souvent valu d’être controversé. Lauréat de plusieurs grands prix littéraires, il obtient le prix Goncourt en 2010 avec le roman La Carte et le Territoire, récemment traduit aux Editions Polirom.

 « Parmi les auteurs français de ma génération, je présente cette singularité d’avoir été assez peu influencé par la littérature anglo-saxonne – à l’exception de certains auteurs de science-fiction.

 En Allemagne comme en Russie, j’ai obtenu beaucoup de succès, et lorsque j’ai été interrogé sur le phénomène, j’ai répondu que j’en étais, au fond, assez peu surpris. Une certaine logique me paraissait à l’œuvre – j’aurais été bien en peine de préciser les modalités de son accomplissement, mais ce que je pouvais dire, c’est que j’avais été, dans ma jeunesse, extrêmement influencé par des auteurs allemands et russes.

 Je ferai exactement la même réponse en ce qui concerne la Roumanie. A ceci près que les auteurs roumains dont il est question ont choisi de s’exprimer en français.

 Mes relations avec Cioran sont difficiles. C’est un styliste de premier ordre, il écrit magnifiquement en français. Il n’empêche que, sur un plan philosophique, sa pensée n’est qu’une version simplifiée et appauvrie de celle de Schopenhauer. Et il ne cite jamais Schopenhauer, aussi brièvement que ce soit ; cela, je ne parviens pas à lui pardonner.

Absolue et sans mélanges est, par contre, l’admiration que j’éprouve pour Eugène Ionesco. C’est à mes yeux un des plus grands auteurs du XXème siècle ; je le classe, par exemple, très au-dessus de Beckett.

 Lorsqu’est paru « Rester vivant » (mon premier livre, à l’exception d’un essai sur Lovecraft, nécessairement beaucoup moins personnel), le seul auteur vivant à qui j’ai eu envie de l’envoyer était Eugène Ionesco. J’ai obtenu par un ami son adresse boulevard du Montparnasse ; et je lui ai envoyé mon livre, avec une lettre confite d’admiration tellement excessive que l’ensemble en était peut-être ridicule (mais, au moins, il était sincère). Et puis, deux semaines après mon envoi, j’ai appris la nouvelle de sa mort. »

 

 

 

 

Publié dans AMITIE FRANCO-ROUMAINE | 2 Commentaires »

LE MOYEN-ÂGE en littérature jeunesse : BIBLIOGRAPHIE

Posté par lryf le 24 décembre 2011


LE MOYEN-ÂGE
en littérature jeunesse

En construction. N’hésitez pas à proposer des titres!

LE MOYEN-ÂGE en littérature jeunesse : BIBLIOGRAPHIE dans A ECOUTER Le-moyen-age-biblio-montage-photos-blog

Cliquez sur les couvertures pour avoir accès à plus d’informations

Le-moyen-age-Mirande Moyen Age Bibliographie Littérature jeunesse dans BIBLIOGRAPHIES

 Le Moyen Age – Jacqueline Mirande

Sans-nom-ni-blason dans Moyen-Age

 

  Sans nom ni blason  – Jacqueline MIRANDE   (Pocket Jeunesse )

 

Meurtres-a-la-cathedrale

 

 

      

 Meurtres à la cathédrale -   Martine POUCHAIN

Trois-gouttes-de-sang-Pouchain

 

 

   Trois gouttes de sang Martine POUCHAIN

 

Le-faucon-deniche

 

 

Le faucon déniché  – Jean-Côme Noguès

L-enfant-et-la-foret

 

 

 

 

  L’Enfant et la forêt - Jean-Côme Noguès   (Nathan, Pleine Lune)

Le-voeu-du-paon-Noges-205x300

 

 

 Le voeu du paonJean-Côme Noguès

 

 

Dans-lofficine-de-ma%C3%AEtre-Arnaud

 

Dans l’officine de maître Arnaud-  Marie-Christine Helgerson

Les-p%C3%A8lerins-maudits

 

 

Les Pèlerins maudits  -  Evelyne Brisou-Pellen
et beaucoup d’autres titres

Pendant-la-guerre-de-cent-ans-Coppin

 

 

 
Pendant la guerre de cent ans
   Journal de Jeanne Letourneur
Coppin Brigitte

Le-ch%C3%A2teau-des-Poulenfec-Coppin

 Le château des Poulfenc (trilogie) - Brigitte Coppin

 

Au-temps-des-chateaux-forts-Coppin

     

            Au temps des châteaux forts 

Mathilda-Bone

 

 

Matilda Bone - Cushman Karen


Le-livre-de-Catherine

 

 

 Le livre de Catherine - Karen Cushman

Petit-jean-d-Angouleme

 


Petit Jean d’Angoulême
Chantal Crétois

 Graal-Noir-Montella

Graal Noir Christian Montella (2010 – 2011)
  (Graal 2003 2007)

 


Le-bourreau-de-la-pleine-lune

 


Le bourreau de la pleine luneHonaker Michel

 

Contes-et-recits-des-hros-du-Moyen-age

 

 

Contes et récits des héros du Moyen AgeMassardier Gilles

 

Double-meurtre-%C3%A0-labbaye

 

 

 Double meurtre à l’abbaye Mirande Jacqueline
6 récits d’un château fort – Flammarion

   et de nombreux autres titres Flammarion, Nathan, Pocket

 

Le-roi-Arthur-Morpurgo

 

Le roi ArthurMorpurgo Michael


La-qu%C3%AAte-du-roi-Arthur-1-Excalibur

 

 

 

 

 

La quête du roi Arthur - J. H. White


les-dames-du-Lac

  Les dames du lac - Marion Zimmer Bradley


La-grotte-de-Cristal

 

 

 

 

 

Le Cycle de Merlin, Mary Stewart
Tome 1 :
La Grotte de cristal

Aimeri

 

 

Aimeri – Samuel Sadaune  (Millefeuille 2011)

Ivanho%C3%A92

 

 

 

Invahoé- Walter Scott 

http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/scott-walter-ivanhoe.html

http://www.bibliotheca.be/archive/2008/09/29/ivanhoe-ivanhoe-walter-scott-1819.html

Guillaume-Tell-Deux-fleches-ont-suffi 

Guillaume Tell, deux flèches on suffit Bertrand Solet

La-croisade-de-la-liberte-Solet

 

 La croisade de la liberté Bertrand Solet

Le-renard-de-Morlange-Surget

 

 

 

Le renard de Morlange – Surget Alain

 

Weulersse Odile :
– Le chevalier de Jérusalem
– Le chevalier au bouclier
– Le chien du roi Arthur http://bibados.blogspot.com/2009/12/le-chien-du-roi-arthur.html
Les-chevaliers-du-roi-Arthur1

 

 

Les chevaliers du roi Arthur - Odile Weulersse

Sur-les-traces-du-roi-ArthurSur les traces du Roi Arthur – Claudine Glot

Le-voyage-de-Marco-Polo

 

 

 Le voyage de Marco Polo Philippe Nessmann

 

 

Tristan-et-Iseut

 Tristan et Iseut – Jacques Cassabois

jeanne-cassaboisJeanne Jacques Cassabois

Au-pays-du-roi-Arthur 

 

 Au pays du roi Arthur – Nicolas Cauchy

 

Charlemagne

 Charlemagne – Xavier Laurent Petit

Aucassin-et-Nicolette

 

 

Aucassin et Nicolette – Anne-Marie Cadot-Colin

perceval-ou-le-conte-du-graal-68195

                                                            Perceval ou le conte du Graal Anne-Marie Cadot-Colin

****

Beaucoup d’autres titres sur Ricochet

Bibliographie sur Le mythe arthurien


(Lesquels ajouter ici?)

Publié dans A ECOUTER, BIBLIOGRAPHIES, Moyen-Age | 24 Commentaires »

FILMS ET DESSINS ANIMÉS JAPONAIS – MANGAS

Posté par rabelaisblog le 14 avril 2011

    L’animation japonaise actuellement connaît un grand succès. Elle le doit en grande partie aux  réalisateurs Miyazaki et Takahata qui ont choisi à leurs débuts  dans les années 60, la voie de la qualité et de l’artisanat plutôt que celle des séries commerciales. Elle  surpasse en qualité les dessins animés de Walt Disney.

      Hayao Miyazaki

hayaomiyazaki.bmp

Né le 5 janvier 1941 à Tokyo au Japon, actuellement 70 ans), Hayao Miyazaki est un dessinateur de manga, réalisateur et cofondateur du Studio Ghibli. Il est connu  en Occident par le grand public, les amateurs d’anime (ce sont des personnes qui aiment les dessins animés) et de manga. Il a été révélé lors de la sortie internationale dePrincesse Mononoké.La plupart de ses films engendrent depuis, un grand  enthousiasme partout dans le monde.

    Il explore souvent les mêmes thèmes, la relation de l’humanité avec la nature, l’écologie et la technologie, ainsi que la difficulté de rester pacifiste dans un monde en guerre. Ses oeuvres sont toutes accessibles aux enfants comme aux adultes. Elles sont d’une grande poésie. Les images et les couleurs sont de grandes qualités. Il amène le spectateur à réfléchir. Il ne se contente pas comme dans beaucoup de dessins animés commerciaux d’opposer le bien et le mal, il rend compte des relations  humaines complexes. Au Japon, il est considéré comme l’égald’Osamu Tezukaqui était un mangaka, animateur, producteur et scénariste d’anime. Hayao Miyazaki reçoit les honneurs du magazine Time en 2006, ce qui le place comme l’une des personnalités asiatiques les plus influentes des 60 dernières années. 

Osamu Tezuka

 osamutesuka.jpg Osamu Tezuka (1928-1989) est considéré comme le fondateur du manga moderne. Surnommé le Dieu Du Manga au Japon,  il a consacré plus de quarante années au développement de cet art en créant une oeuvre immense. C’est lui qui a écrit le plus de bandes dessinées : 700 titres,  environ 170 000 pages. C’est le créateur d’Astro Boy. Il a révolutionné le genre. Tous les mangakas actuels sont redevables, d’une façon ou d’une autre, au talent sans égal de Tezuka à raconter des histoires qui parlent à l’âme du lecteur.

                       Akira Kurosawa

kurosawa.jpg

  C’est un réalisateur, producteur, scénariste et monteur japonais. Il est né le 23 mars 1910 et mort le 6 septembre 1998 à Tokyo. Avec Yasujiro Oku et Kenji Mizoguchi, il est certainement le réalisateur japonais le plus célèbre et il a profondément influencé plusieurs générations de réalisateurs. 

  Alors qu’il gagne sa vie comme illustrateur de livres, il entre dans l’industrie du cinéma comme assistant-réalisateur pour le studio Photo Chemical Laboratory. Il apprend le métier sur le terrain auprès du réalisateur Kajiro Yamamoto dont il se sépare en 1941.

Quelques  exemples d’animes et de films japonais

princessemononoke.jpg

 

Princesse Mononoké : sorti le 12 janvier 2000 en France et le 12 juillet 1997 au Japon (Hayao Miyazaki).

 

Le château ambulant

  

Le château ambulant :sorti le 12 janvier 2005 en France et le 20 novembre 2004 au Japon (Hayao Miyazaki).

Le voyage de Chihiro

  

Le voyage de Chihiro :sorti le 10 avril 2002 en France et le 27 juillet 2001 au Japon (Hayao Miyazaki).

 

 

Arriety et le petit monde des chapardeurs

Arriety et le petit monde des chapardeurs sorti le 1 décembre 2011 en France (Hiromasa Yonobayashi).

- Bleach-film1_Memories of Nobody :sorti le 28 janvier 2009 en France. Il a pour origineun manga.(anime)

- Bleach-film2: The Diamond Dust Rebellion : sorti le 6 janvier 2010 en France. (anime)

- Les Sept Samouraïs : sorti le 26 avril 1954. ( un des films d’Akira)

  Qu’est-ce que c’est un manga ?

explicationlecturemanga.jpgPour les japonais, un manga est une BD. Il se lit à l’envers, de droite à gauche. C’est un genre originaire du Japon où la lecture de droite à gauche est d’usage. Le livre est généralement petit et rectangulaire, souvent en noir et blanc; il se peut que les premières pages soient en couleurs. Les mangas ont beaucoup de codes graphiques, comme :

 

 

Quelque images de codes

veinecolere.jpg

 - La veine de colère(comme le nom l’indique c’est quand les personnages sont en colère);

 

gouttedegene.jpg

-La goutte d’eauqui s’appelle aussi la goutte de gêne (elle est souvent utilisée dans l’embarras/situation ridicule et dans le contexte comique);

 

persocaricaturer.jpg


-
Le « SD »cela veut dire « Super Deformed », le dessinateur dessine en quelques scènes le personnage de manière caricaturale  (il dessine vite fait) et cela donne une touche d’humour;

 

traisdevitesse.bmp

 

- Les traits de vitesse montrent évidemment la vitesse

defi.jpg

- Le regard de défi  quand les personnages se « fusillent » du regard

 

declic.bmp

- L’éclat de compréhension quand le personnage est surpris,et qu’il comprend quelque chose. 

 

Il y en a encore beaucoup d’autres, nous  ne vous en avons cité que quelques-uns.

Tous ces codes graphiques sont indispensables, car ils mettent en scène les émotions des personnages. On les retrouve dans de nombreux mangas et on remarque que cela donne des repères pour le public et ils facilitent la compréhension de la lecture. Ces symboles sont l’une des raisons du succès des mangas au Japon et dans les autres pays, car lorsqu’on en connaît la signification, cela nous rapporte un grand « plus » dans le récit.

La plupart du temps les animes sont tirés des histoires de mangas.

 

 Pourquoi les mangas ont-ils du succès dans le monde ?

Les mangas ont du succès dans le monde car, déjà, avec les codes graphiques il y a une facilité de compréhension, même sans savoir lire la langue on peut deviner l’action en cours. Par ailleurs les jeunes de nos jours ont une culture de l’image. Ils préfèrent regarder les images plutôt que lire.

  Différents styles de mangas dans les pays francophones:

 

Shōjo: destiné aux jeunes filles adolescentes (Mei’s Butler, Kilari)

Shōnen: destiné aux  jeunes garçons adolescents (Bleach, Bakuman).

Seinen: spécialement aux jeunes adultes: garçon,15-30.

Shitai: manga humoristique pour adultes et enfants.

Pourquoi les mangas nous plaisent-ils ?

Clémence: Je trouve les mangas marrants, j’aime bien le style du dessin et  généralement les histoires me plaisent.

Inês:Avant, je ne lisais pas de mangas. C’est Clémence qui m’a obligée à en lire un (mei’s butler), et il m’a plu alors j’ai lu la suite. Cette façon de lire à l’envers est originale.

Publié dans ART ET CULTURE, La B.D. | 3 Commentaires »

 

lesrhetosdelind |
L'année en poésie |
Haizer; ou la magie de la n... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lettre à l'être
| Adorable Rencontre
| juno39